Pilule 3ème génération déclencheur de tous mes maux ?

Je pense qu’aucune femme, ou presque, n’est passé à côté du scandale des pilules de 3ème et 4ème génération. Il aura fallu, encore une fois, des décès pour que les langues se délient.

Effets secondaires plus qu’indésirables, risques mortels, on en a appris des vertes et des pas mûres des derniers mois. Mais bizarrement, je n’étais pas surprise.

 

mercilon, pilule troislème génération

 

Quand j’ai émis le souhait de prendre la pilule, il y a plus de 10 ans, j’ai demandé à ce qu’elle ne me fasse pas grossir. J’avais 18 ans, j’étais mince et voulais le rester.

Ma gynécologue m’a prescris, dans un premier temps, la Varnoline, une pilule de 3ème génération. Puis j’ai changé par la suite (je ne sais plus pourquoi) pour la Mercilon.

Quand j’ai rencontré Monsieur B., cela faisait déjà 8 ans que je la prenais. Comme nous ne nous voyions que tous les 6 mois les premiers temps, je ne la prenais pas régulièrement. J’oubliais, puis j’en prenais deux pour rattraper … bref, tout ce qu’il ne faut pas faire !

Après quelques mois de ce « régime », j’ai remarqué des changements (que je n’ai d’abord pas mis sur le compte de la pilule) : j’avais comme des montée de lait, sauf que c’était de l’eau qui sortait (non, je n’étais pas enceinte).

J’ai fais une mammographie ; j’avais une poche d’eau dans le sein , mais rien de grave. On m’a dit que je devais avoir eu un petit dérèglement hormonal.

Puis j’ai commencé à prendre du poids, alors que je mangeait moins qu’avant ; je suis passé de 46 kilos à 60 en moins d’un an. J’étais fatigué, j’avais des trous de mémoire, des coups de déprime, froids alors qu’il faisait 28 degrés dehors …

J’ai donc fait des analyses sanguines. Ma thyroïde fonctionnait, mais on m’a trouvé une résistance à l’insuline ; me voilà donc sous stagid et sous régime hypocalorique.

Aux analyses suivantes, et alors que je n’ai toujours rien perdu;  je n’ai plus de résistance à l’insuline mais un taux tsh anormal : je fais de l’hypothyroïdie. Me voilà donc sous lévothyrox.

 

nuvaring, anneau vaginal

 

Entre temps, j’ai changé de contraception pour passer au Nuvaring (anneau vaginal).

Les analyses sanguines s’enchainent, toujours contradictoires. Je passe même une journée à l’hôpital pour faire des examens plus poussés, car on soupçonne un diabète Mody (et pas maudit … quoique). Mais rien. Je continue donc mon lévothyrox; mais je ne perd pas un gramme.

Puis nous décidons de faire un bébé. J’arrête le nuvaring, que je commençais à supporter de moins en moins … et je me rend compte qu’il était responsable entre autres choses, de mon manque de libido (que j’avais mis sur le compte de l’hypothyroïdie) ; constat confirmé par d’autres témoignages.

– L’anneau NUVARING (diamètre = 54 mm et section = 4 mm) délivre une association oestro-progestative de troisième génération, comme une pilule à 15 microgrammes.

Moi qui pensait que c’était différent …

Depuis la fin de ma grossesse, je ne prend plus aucun traitement. Mon taux tsh est correct, et même si j’ai toujours une petite résistance à l’insuline, elle ne nécessite pas de prise de médicament.

Je suis maintenant sous stérilet en cuivre, (j’ai quand même pris la désobel gé pendant quelques semaines) et refuserai catégoriquement de reprendre des hormones.

Je suis toujours aussi grosse, voir même un peu plus, mais c’est plus du à un ras le bol et à un laisser aller (j’avoue). Le fait de faire des « régimes », de m’affamer, ou de manger équilibré ne m’ayant pas permis de perdre plus de deux kilos à chaque fois … pour en reprendre le double dès l’arrêt de mes tentatives … ça fou un gros gros coup au moral.

Alors est-ce la pilule (et mes conneries) qui est responsable et déclencheur de tous mes maux ? je ne pourrais jamais le prouver. Mais je le pense quand même.

Effectivement je n’en suis pas morte, ma vie n’a pas été en danger ; pour autant tout ce que j’ai eu à vivre ces dernières années n’a pas été de tout repos, et physiquement, et moralement.

Il y a des pathologies lourdes dans ma famille, et des prédispositions à beaucoup de saloperies. Hors on ne m’a jamais fait faire de prise de sang dans les premiers mois suivant la prise de la pilule. Combien de gynécologue le font faire ?

 

pilule 3ème génération humour

 

Et combien de gynécologue vous informent correctement ? Combien vous disent que vous pouvez avoir un stérilet en cuivre, sans hormones, même si vous n’avez pas eu d’enfants ? Vous as t on parlé des pilules dites « naturelles » ?

Tout le monde lis les notices et les effets secondaires (et ils font souvent peur), mais on se dit que si c’est sur le marché c’est que cela se produit rarement ; voir jamais. Qu’au pire, c’est arrivé à une personne, et qu’ils se couvrent. On fait confiance. Et puis bon, une fois que tu as vu ce qu’il y avait comme molécule … tu es vachement plus avancée hein ?

Bref, si  vous lisez ce billet, c’est que vous n’en êtes pas mortes * non plus; mais avez vous remarqué des effets secondaires ? avez vous eu des problèmes graves ? Avez vous arrêté la pilule ?

Sans tomber dans la parano, c’est un peu quitte ou double non …

 

Infos et conseils
ANSM
Planning familial

 

Voilà, c’était mon coup de gueule du lundi !

ils nous prennent pour des cons chez un bébé pour mes 30 ans

 

* note que je déteste cette expression, et que je l’emploi ironiquement. Parce que n’est pas parce qu’on en est pas mort, que c’est forcément bien ou inoffensif.

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

10 Comments on Pilule 3ème génération déclencheur de tous mes maux ?

  1. Galou
    25 mars 2013 at 15 h 00 min (4 années ago)

    J’ai une pilule 3ème génération et j’en ai discuté avec ma gynéco. Selon elle, les symptômes arrivent la 1ere année de prise de la pilule mais on n’est pas à l’abri même. Verdict : elle ne m’imposera pas la pilule 3eme génération, je peux changer, le choix me revient. Au final, j’ai décidé de la garder et de surveiller (pas facile de décider toute seule quand on sait pas si c’est mieux ailleurs). Passer à une 1ere génération et me choper des boutons et cie, ça me tentait pas des masses et le stérilet me fait peur. J’ai eu un implant mais l’horreur, je n’ai eu que les effets secondaires pendant 6 mois… bref, pas glop tout ça.
    Je suis encore en phase de réflexion… wait & see comme on dit

    Répondre
  2. Soma
    25 mars 2013 at 15 h 14 min (4 années ago)

    Je parle en tant que médecin généraliste & que femme.
    Je crois qu’il est difficile d’imputer à un médicament tel ou tel symptômes. L’hypothèse te concernant est que la pilule a révélé une sensibilité sous-jacente (diabète et hypothyroidie)… après par rapp à la prise de poids, difficile à dire.
    Alors la pilule, c’est compliqué. Mais qd j’en prescrivais, j’en prescrivais une de 2è génération et ensuite, on avisait selon la tolérance, etc… et si besoin, j’orientais vers une(e) gynéco (c’est son boulot après tout). On a toujours su que les 3-4è géné avait des risques plus importants au niv thrombo-embolique.
    Pour ma part, j’ai toujours pris une pilule de 2è géné et je n’ai eu aucun ES particulier… Par contre, j’ai pris Cerazette post-accouchement : catastrophe !!!!
    Bises & bon courage

    Répondre
  3. faynot
    25 mars 2013 at 16 h 03 min (4 années ago)

    Bonjour, j’ai également pris une pillule de 3ème génération ( la méliane), ce qui m’a de suite créer des effets secondaires , tels que migraines atroces pour commencer et une fatigue extrème. Puis, me revoila quelques années plus tard et j’ai maintenant une multitude de problèmes : double oedème papillaire ( qui me fait perdre la vue petit a petit ) , une hypertension intra-cranienne ( du a un niveau nettement trop important de liquide céphalo-rachidien qui pousse sur mes oedèmes et n’améliorent pas ceux -ci ) et également, une absence de sinus veineux cérébraux ( qui cause la thrombose et tout les effets précédemment cités. Par dessus ça, je souffre également de multiples carences en vitamines et, tout ça appui sur ma thyroide et risque de la « bouziller » également.
    Ne parlons pas de toutes les infections que je choppe de plus en plus.
    Dorénavant, je ne conseille vraiment pas la pillule … un stérilet et c’est bien mieux!

    Répondre
    • Cindy
      9 mars 2017 at 16 h 10 min (4 mois ago)

      All of my questions seneltd-thatks!

      Répondre
  4. Rêves de Bulle
    25 mars 2013 at 16 h 38 min (4 années ago)

    Ben moi non plus je suis pas morte, mais j’ai pris à peu près 30 kilos à cause de ma pilule. Poids qui c’était stabilisé sous cerazette pendant l’allaitement mais qui est remonté après la reprise de ma pilule normale. J’ai essayé les régimes, je perdais rien, quoique je fasse.
    J’ai arrêté ma pilule, la daily gé en septembre dernier et je suis tombée enceinte tout de suite après. Et bien crois le ou non, bientôt j’en serais à 6 mois révolus et je n’ai pas pris de poids. Je ne fais pourtant pas de régime spécifique pour pas grossir pendant ma grossesse (ça serait une aberration à mon sens, malgré mon surpoids).

    Alors non, en effet, je suis pas morte, mais quand tu commences à prendre la pilule et qu’à 20 ans tu retrouve avec 30 kilos que tu peux pas perdre, ben tu déprime très vite… Du coup, j’ai décidé que ça sera stérilet en cuivre après mon accouchement. Bien que le stérilet, ça me soule parce que tu dois demandé la permission avant de faire un bébé (ben ouais faut bien te le faire retirer quoi!) je préfère ça à avoir des hormones qui polluent mon corps. Sans compter que mon homme est pas copain avec ma pilule : j’ai la libido d’une limace neurasthénique…

    Enfin, moi jdis, tu es la preuve que les notices ne sont pas qu’un condensé de trucs ‘éventuellement possibles’ mais que ça arrive pour de vrai….

    Répondre
  5. Laetisensei
    25 mars 2013 at 18 h 11 min (4 années ago)

    je vais peut être faire lire ton billet à mon gynéco ! il me prendra peut être un peu moins pour une conne…. il me suit que depuis 1 an (grossesse). je suis allée le voir pour la visite post-natale, et je suis ressortie choquée ! moi qui cherchait un avis assez neutre, un vrai comparatif entre les différentes contraception et surtout être rassurée….. il a eu tout faux ! je lui ai dit que je voulais pas la pilule, notamment parce que les hormones c’est quand même pas anodins. mais qu’ai-je dis ?? « non mais faut pas écouter les médias, y a eu combien de morts sur toutes celles qui l’ont prises ? bien sûr qu’il y a des effets secondaires, mais faut aussi que les patientes disent la vérité (c’est à dire si elles sont fumeuses ou pas par exemple), il faut un suivi, y en a, on les voit jamais ou juste parce qu’il faut renouveler l’ordonnance, et puis y a des pharmaciens qui délivrent la pilule alors que l’ordonnance n’est plus bonne, …. » ok, ok. mais cher monsieur, moi tout ce que je dis c’est que je suis pas trop médicaments parce que avaler des hormones ou des machins chimiques, si je peux éviter, j’évite….. bref, ça m’a refroidie et clairement il me prend pour une débile inconsciente influençable. on a parlé des stérilets. enfin, quand je dis « parlé », il m’a dit que l’hormonal était génial et celui en cuivre, ben c’est pas terrible. il n’en pose qu’1%…… moi, un peu parano, je veux des détails sur celui en cuivre quand même (ben oui, on t’introduit un machin en cuivre, même si ça fait des décennies qu’on l’utilise, c’est peut être pas hyper bon pour l’organisme, je sais pas, genre comme le plomb dans les dents….) « ah ben si vous voulez pas d’hormones, pas de cuivre, vous prenez une contraception occasionnelle et c’est tout ! ». bon…..merci pour les renseignements, j’aurai mieux fait de rester chez moi, j’aurai pas dépenser 60 euros pour rien……
    enfin, tout ce long commentaire pour vider un peu mon sac parce que vraiment il m’a scotché et énervé ce gars ! je ne dis pas qu’il est mauvais ou quoi mais il est tellement sûr de lui et a toujours raison sur tout que c’est presque malhonnête je trouve.
    voilà, c’était ma petite contribution ! et j’en profite pour te dire que même si je commente peu, j’aime bien le style de ton blog et je te félicite pour toutes tes trouvailles de photos incongrues sur facebook !
    à bientôt !

    Répondre
    • Irish
      9 mars 2017 at 14 h 56 min (4 mois ago)

      I could read a book about this without finding such real-world apepcaohrs!

      Répondre
  6. Top Produits Bébé
    25 mars 2013 at 22 h 41 min (4 années ago)

    Et bien ça alors, moi aussi j’ai été sous Nuvaring, je trouvais ça très pratique car je suis incapable de prendre un cachet à heures fixes pendant 3 semaines ! Et quelques mois plus tard, une phlébite et une embolie pulmonaire bilatérale… J’ai failli y rester… D’après le chef de la cardiologie de l’hosto où j’ai eu pas mal d’examens, il ne faut pas chercher plus loin, ma contraception était en cause (je n’étais pas alitée, je ne venais pas d’accoucher, il n’y avait aucun antécédent dans ma famille et je n’ai aucun facteur génétique qui favorise les problèmes veineux). Après 6 mois d’anticoagulants et de port de bas de contention, je suis libre, mais toujours un peu angoissée par cette histoire… Ma dernière grossesse, j’ai eu une piqûre de Lovenox chaque jour + port de bas de contention obligatoire car la montée d’hormones est génératrice de phlébite, et vu mes antécédents… Bref tout ça pour dire : vive la capote !

    Répondre
  7. Céline
    6 janvier 2015 at 21 h 39 min (2 années ago)

    Nullipare, j’avais galéré pour un avoir un petit stérilet cuivre…
    la simple raison c’est que ça coûte rien mais ça rapporte rien non plus aux labos et pas de dessous de table pour les gygy !
    Avec la pilule voici mes désagréments : baisse de la libido, prise de poids, sécheresse des muqueuses (vive le lubrifiant et exit les lentilles de contact)…. Bien sûr rien de reconnu, « mais non cela ne peut pas être la pilule, je vais vous en faire tester une autre » (qd même…)
    Bref maintenant je ne veux plus d’hormones !

    Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Pilule 3ème génération déclencheur de tous mes maux ?

  1. […] vous ai déjà raconté qu’avant j’étais mince, ce que je pense être une cause de ma prise de poids de départ; puis il y a eu la césarienne et la douleur qui m’a vrillé le ventre pendant des […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *