J’ai testé : Les problèmes mécaniques et la misogynie

Il y a trois mois maintenant, j’ai fais un truc de dingue : j’ai acheté une voiture. Là où je suis une geudin, c’est que j’ai fais le tour des concessionnaires accompagnée seulement de ma mère.

On a eu droit aux regards amusés ; aux explications condescendantes et enfin, quand même, une fois, à un accueil sympathique.

Là où ça se corse (comme ma grand-mère), c’est le moment où tu as des soucis mécaniques.

C’était quite ou double, et j’ai pas eu de bol : je suis tombée sur la première main qui à une merdouille. LA merdouille inexpliquée et inexplicable : la voiture fumait de manière totalement aléatoire, le tout accompagné d’une odeur d’hydrocarbure.

 

beetle-black-and-white-car-

 

Bien évidement, avant de les contacter, j’ai vérifié les niveaux plusieurs jours de suite (oui oui toute seule), essayé de voir si cela arrivait à un « moment donné », cherché sur le net, j’en ai parlé à Monsieur B. et lui ai fait testé la voiture … histoire d’être précise dans ma description du problème.

Première prise de contact avec le mécanicien de la concession :

« Ah ben elle doit-être ensorcelée votre voiture ! » me dit-il d’un ton plein de mépris

Ça commence bien.

Rendez-vous est pris, j’y envoie l’ex mari qui lui ré-explique la même chose : la voiture n’est plus ensorcelée, il faut changer les sondes lambdas. Je ne dois pas avoir la voix assez grave, ça doit être la raison pour laquelle mes explications sont mal comprises.

Chose faite, le problème persiste : « chez eux (les mécanos), la voiture ne fume jamais« , « De toute façon, ce n’est pas grave, vous pouvez rouler comme ça« . En gros, ils ne me prennent pas au sérieux.

Heureusement le concessionnaire, lui, est réglo. Je ramène donc la voiture et vous passe les détails et les mails assassins qui ont amené au résultat suivant : ils me changent le moteur.

Je récupère une fois de plus ma voiture et me rend compte qu’elle fume, cette fois sous le capot … en plus de ça, les courroies font un bruit de merde. Le lendemain matin je vérifie une fois de plus les niveaux et me rend compte qu’il n’y a quasi plus de liquide de refroidissement.

Ayant des choses à faire, je prend quand même la route et suis obligée de stopper à mi-chemin.

Retour chez le concessionnaire car le mécano est sur place. Il me remet du liquide, « vérifie » le moteur et ne trouve pas de fuite malgré les éclaboussures un peu partout sur le moteur et le capot.

Lui – « Bon vous vérifiez les niveaux demain … vous voyez y a un minimum et un maximum là … oh puis de toute façon vous revenez vendredi pour qu’on vérifie, je serais là »

Sourire crispé. J’ai l’impression d’être à côté de Jacques Martin à l’école des fans et d’avoir 3 ans. Je lui balance donc une remarque cinglante, et lui demande si « ce bruit là », c’est normal.

Lui – « Oui c’est parce que je viens de mettre de l’eau dessus »

Voilà voilà.

Je reprend donc la route, avec mon gentil BN à l’arrière. Direction Antibes où m’attends un bon muffin au nutella ! J’hésites à prendre l’autoroute, fait finalement le tour du rond point pour reprendre la nationale et PAF ! oui PAF !

Ma pédale d’embrayage s’enfonce et ne remonte plus.

Je sens la crise de nerfs poindre, mais la met de côté le temps de nous mettre le nain et moi en sécurité. Je fonce donc sur un trottoir, et rappelle immédiatement les incompétents que je venait de quitter.

Un nouveau mécano vient me dépanner sur place. Il jette un oeil et, sympa, prend même le temps de m »expliquer. Bon un peu, avec des mots faciles, surtout pas techniques … il faudrait pas perdre la dame. Mais c’est l’intention qui compte, hein ?

Bref, bouchon mal vissé, plus de liquide …Ça aurait pu être grave.

Fin d’après-midi, je récupère la voiture. On roule un peu, elle fume de nouveau, on dirait qu’un oiseau est coincé dans le moteur et l’embrayage fait un bruit de merde quand il est lâché au point mort  … mais cette fois c’est Monsieur B. qui s’en est occupé.

Ça a du avoir un peu plus d’impact, puisque cela fait une semaine qu’elle est repartie et que je n’ai pas de nouvelles …

Et moi ? Je vais retourner boire du jus de goyave, acheter des housses de sièges roses et laver la voiture de prêt avec mes boobs.

A suivre …



Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *