Je blogue comme je vis

Cela fait 5 ans que je me raconte ici, que je vous parle de ma famille, de mon fils, de ce que j’aime un peu, beaucoup et moins.

Et il s’en est passé des choses depuis que j’ai eu un bébé pour mes 30 ans. Des joyeuses, des tristes, des terribles … des périodes qui influencent mon écriture, sa fréquence et le ton que j’emploie.

 

Parce que je blogue comme je vis.

 

J’ai ouvert mon blog à un moment un peu euphorique de ma vie : j’étais enceinte, et bien qu’inquiète (on ne se refait pas), je nageais dans le bonheur. Tout n’étais pas parfait, bien évidement, mais l’arrivée de la progéniture occupais pratiquement toutes mes pensées, j’étais à l’aise dans mon corps et amoureuse.

 

forest-nature-outside-

 

Mon ton était joyeux, plein d’humour et de conneries, comme je l’étais encore à l’époque. Oui, avant, j’étais drôle.

Cela à continué avec la découverte de la maternité, de mon fils : de ses areuh, de son regards, de son amour … Toutes ces nouveautés me rendait heureuse, même si à côté je ne m’épanouissais pas.

Vous le savez si vous me suivez, pour diverses raisons je n’ai pas réussi à me faire au rôle de mère au foyer. Et il est arrivé une période où, pour continuer, j’ai du « m’effacer ». J’avais perdu mon autonomie, ma vie sociale, ma joie de vivre, j’avais baissé les bras … je m’étais perdue. Rajoutez à ça des évènements tragiques …

J’ai fais une dépression.

Bien évidement, ici , ça s’est ressenti aussi. Bien que j’imagine que cela soit difficile pour les lecteurs d’aller chercher plus loin, d’essayer de comprendre … Il y a tellement de blogs, que quand cela ne plait plus, on va voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

Et c’est normal finalement, parce que je me confie avec pudeur et souvent qu’à demi mots, parce je ne sais pas me livrer, parler et/ou demander de l’aide. Quand cela ne va pas, je ne le montre pas, je  suis comme ça (encore pire irl en fait).

Alors le ton était moins enjoué, voir carrément chiant (si, quand même) les billets moins personnels, plus superficiels et surtout plus rares.

Je ne voulais pas me forcer à publier. Il fallait que cet espace et que l’écriture reste un petit moment de plaisir et non pas une corvée … une de plus que je n’aurais pas supportée.

En cinq ans j’ai beaucoup changé, et mon blog avec moi. Il évolue en fonction de ma vie, des mes états d’âme, de mes goûts … pour le meilleur et pour le pire.

Ça plait ou ça ne plait pas, c’est comme ça. Ce Blog, c’est moi.

Alors, tu te demande où j’en suis aujourd’hui ? Si je vais continuer à écrire des trucs chiants comme la mort et aussi pénible que ton gosse qui n’a pas siesté depuis 3 jours ?

Non, tu es sauvé.

Ça va mieux, et il y a plus de hauts de que bas. Je commence à me retrouver, pour de bon cette fois ! J’ai des projets et pleins de choses vont encore changer dans ma vie et (fatalement … tu as compris le concept) sur mon blog.

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

2 Comments on Je blogue comme je vis

  1. Completementpapa
    24 mars 2015 at 21 h 57 min (2 années ago)

    Continue d’être toi, c’est tout ce qui compte :).
    Ravi de te lire avec le sourire :).

    Répondre
    • Mme BN
      24 mars 2015 at 23 h 22 min (2 années ago)

      merci !
      Ca fait plaisir de lire un papa par ici (enfin de lire des commentaire tout court aussi :p)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *