Tu verras quand tu auras des enfants !

Voilà une expression que j’aurais pu mettre dans ce billet. Combien de fois l’ai-je entendu lorsque j’étais nullipare ! Et comme elle m’a exaspérée !

Il n’y a rien de pire, quand tu n’as pas d’enfants, que de voir ses amis se transformer après être devenu parents. 

Adieu aux sorties du soir, à celles du matin, celles avant quinze heures; il faut parler doucement quand on dine chez eux, on est interrompu dix fois par le bébé qui pleure, on ne parle plus que de pipi/caca/ »tu sais pas la dernière qu’il nous a fait », on se tape les photos et les vidéos de tous ses exploits …

Les conversations téléphoniques sont continuellement interrompues, nos préoccupations ne sont plus les mêmes, nos centres d’intérêts non plus, on ne se comprend plus trop …

Et quand on a le malheur de poser des questions ou d’émettre un jugement sur leur façon de faire, la repartie fuse : « Tu verras quand tu auras des enfants ».

Je m’étais jurée de ne pas être comme tous ces parents « plan plan », que mes enfants s’adapteraient à mon rythme de vie et non l’inverse, que cela ne nous empêcherait pas de vivre notre vie de couple, de vivre ma vie de femme. A l’époque je me serais même idéalement vue mère célibataire, avec une carrière … certainement pas femme au foyer en tous les cas ; quelle horreur !

Une vision de la maternité et de la vie de couple « idéale » en somme ; et bien naïve encore une fois.

Et puis il est arrivé, pour de bon. Ce petit bébé que j’ai porté pendant neuf mois, et qui m’en avait déjà fait chier à ce moment là.

Ma vision de la grossesse en avait déjà pris un coup. Non je n’étais pas resplendissante ; je ne ressemblais pas à ces filles que l’on voit dans les films. J’étais malade, lourde et gonflée.

Vint ensuite le tour de ma vision de la maternité :

– Sortir ? « Non, dormir« .
– Parler fort ? « Si tu ne la mets pas en sourdine, je te pètes la gueule à coup de poivrière« .
– La soirée s’éternise ? « Bordel, mais quand est-ce qu’ils se barrent, j’ai sommeil »
– Faire du shopping ? « Oui, mais après sa sieste (et la mienne)« 
– Quoi de neuf ?  » Il a fait son premier caca dur, c’était trop mignon« 
– Tu reprends quand le travail ? « Oh ben il est tout petit là, on verra un peu plus tard« 
– Partir la journée ? « Non ça va tout me le chambouler … »

Et oui, je suis devenue chiante et plan plan.

En fait la maternité c’est comme ta première cuite, comme ta première fois, comme ta première césarienne ; tant que tu ne l’as pas fait, tu ne peux pas savoir ce que c’est. Tu as beau observer, t’imaginer, tirer des plans sur la comète, tu ne peux pas savoir.

Pourquoi ? parce que cela ne dépend pas que de toi. La caractère de ton gnome va faire toute la différence ; et ton envie de dormir et/ou d’avoir un peu de temps pour toi aussi.

Tu ne vas jamais vouloir risquer de voir son rythme de sommeil , si durement trouvé, être chamboulé. Quand il dort, tu ne respires plus, ne parle plus … tu as même appris à proférer les pires menaces seulement avec des gestes et des mimiques effrayantes.

Parce qu’un gnome, quand tu le sors de ses habitudes, il te le fait payer au centuple. Il a l’air tout petit, tout fragile comme ça … mais en fait, c’est une vraie teigne.

Et puis y a l’amour. L’amour que tu vas éprouver pour cette chose, tant que tu ne l’as pas vécu, tu ne peux pas savoir non plus.

Tu l’aimes à un point tel, que tu vas « te sacrifier » pour lui. Tu vas vivre plus ou moins à son rythme, tu vas tout faire pour sont bien être et son bonheur; tu vas t’oublier pour le faire passer au premier plan.

Et ça j’avoue que, quand on est nullipare, on a du mal à le concevoir. Et c’est normal.

Ça me manque des fois cette vie, de ne vivre que pour moi … ou que pour nous. Mais pas longtemps ; parce que je trouve que mon BN c’est quand même un sacré bonheur.


Enfin bref petite nullipare, tu l’as bien compris … Tu peux nous trouver chiantes, gnan gnan, plan plan, dépassées, fatiguées et fatigantes : tu verras toi, quand tu auras des enfants !





Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

34 Comments on Tu verras quand tu auras des enfants !

  1. Kat de cheapbutchic
    14 juin 2012 at 7 h 05 min (6 années ago)

    J’adore … Tiens je n’avais pas pensé à la poivrière je me contentais juste de yeux exorbités et grands moulinets de bras … Mais le prochain qui réveille ma mini …

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 9 h 38 min (6 années ago)

      Ça marche avec tout ce qui se trouve sur la table en fait :p

      Répondre
  2. emi33430
    14 juin 2012 at 7 h 26 min (6 années ago)

    LOL, c’est tout a fait ça. Ma vessie a meme pris le pli, puisque je m’interdit d’aller aux WC (a côté de la chambre de mon fils) pendant sa sieste, histoire de ne pas le réveiller. Pratique quand on est adepte du thé l’après midi :-S

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 9 h 39 min (6 années ago)

      Ah oui ! ma vessie en a pris un coup aussi (chambre à côté aussi) … mais maintenant je suis une ninja de la chasse d’eau.

      Répondre
  3. Servanel
    14 juin 2012 at 7 h 59 min (6 années ago)

    J’ai une amie (nullipare à l’époque), qui m’a prise pour une cinglée:
    Elle a téléphoné à 15h. J’ai décrocher et j’ai gueulé comme une hystérique: « non, mais ça va pas d’appeler à des heures pareilles! »
    C’était la sieste, p*tain.

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 9 h 40 min (6 années ago)

      Clair ! moi je coupe tout maintenant.
      Tu as aussi le livreur, le type qui vient te vendre des encyclopédie … ils viennent toujours au moment de la sieste.

      Répondre
  4. mon-nid
    14 juin 2012 at 8 h 08 min (6 années ago)

    Oh oui ! Une vraie teigne quand on le sort de ses habitudes… Mais qu’est-ce qu’il est mignon !!!!!

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 9 h 40 min (6 années ago)

      Oui, les enfants c’est tout un paradoxe …

      Répondre
  5. Amelillou
    14 juin 2012 at 8 h 42 min (6 années ago)

    ça fait du bien de lire ça !! Je suis en plein dedans en ce moment, ce qui me fait sourire c’est une des phrases que tu as écrites qu’on a vécu y a pas longtemps, on a invité des potes à venir manger. Minuit passe, 1h du mat passe, on était morts, crevés, on pensait juste à dormir pour pas être crevés pour le bib du dernier petit -_- on a filé au lit quand ils sont partis !!

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 9 h 41 min (6 années ago)

      Voilà c’est ça…
      En fait tu es super contente d’avoir une vie sociale et d’être avec des adultes; mais au bout d’une heure tu ne penses qu’à une chose « aller dormir ».

      Répondre
    • Amelillou
      14 juin 2012 at 9 h 44 min (6 années ago)

      Oui ! on se sent vieux pour le coup !

      Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 11 h 36 min (6 années ago)

      clair ! d’ailleurs dès fois je me sens vieille -_-

      Répondre
  6. Anaïs Petitevie
    14 juin 2012 at 10 h 22 min (6 années ago)

    Oh oui on ne sait pas ce qu’il nous attend^^ moi c’est surtout niveau fatigue…on m’avait prévenu mais c’est pire lol

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 11 h 36 min (6 années ago)

      ici c’est par période … mais en ce moment c’est mouvementé (pour rester polie)

      Répondre
  7. Leanne
    14 juin 2012 at 11 h 50 min (6 années ago)

    C’est tellement vrai!
    Avant, je ne comprenais pas ces parents qui « s’empêchaient » de vivre pour une sieste, etc…Maintenant, je comprends, je suis passée du côté obscur et mon enfant passe avant tout. C’est exaspérant d’entendre cette phrase quand on est nullipare (et pire si on en veut pas du tout)parce qu’on se dit « je suis pas bête, je peux comprendre » mais même avec beaucoup d’empathie, on ne peut pas. Cela dit, chaque enfant étant différent, est-ce qu’un parent d’un enfant qui dort beaucoup, peut comprendre la détresse d’un parent d’un enfant qui dort peu…pas simple!

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 15 h 21 min (6 années ago)

      Ah le reste c’est un vaste sujet, mais je pense que quand tu en as un, déjà tu comprends mieux les choses. Même si le mien dort bien (par exemple), je vois dans quel état je suis quand il passe deux ou trois mauvaise nuits d’affilés … donc je n’ose imaginer ce que vivent ceux dont les enfants ne dorment pas.

      Répondre
  8. homesweetmome
    14 juin 2012 at 17 h 13 min (6 années ago)

    J’avais écrit un billet sur le sujet, mais tu l’expliques tellement mieux ! 😉

    Répondre
  9. ElsaNeverland
    14 juin 2012 at 20 h 21 min (6 années ago)

    Je ne sais pas encore concrètement ce que c’est.
    Mais à force de vous lire, à force de discuter avec toutes mes copines mamans, j’essaie de me faire une idée, tout en me disant que je suis certainement loin de la réalité.
    Ca me fait un peu peur, j’avoue. Mais bon… on verra bien!

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 21 h 12 min (6 années ago)

      C’est normal d’avoir peur ! Je crois que j’ai eu peur jusqu’à ce qu’il arrive xD Même enceinte il m’arrivait de me demander ce que j’avais fait … petites crises de panique face à l’inconnu ^^

      Répondre
  10. NiouzMum
    14 juin 2012 at 21 h 44 min (6 années ago)

    Je n’aurais pas pu l’écrire (ni été forcément d’accord) quand je n’avais que MiniLui mais maintenant avec Zebulon je comprends mieux … Comme quoi ça dépend AUSSI de ton enfant ;0)

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 21 h 50 min (6 années ago)

      C’est un super bébé Minilui ?
      Oui c’est clair que ça dépend des enfants, mais j’avoue que , même si MiniBN est un amour, j’aurais eu des scrupules à vadrouiller tt le temps.

      Répondre
    • NiouzMum
      14 juin 2012 at 22 h 51 min (6 années ago)

      Oui, un bébé très cool avec de grandes facultés d’adaptation. (et on croyait naïvement que c’était parce qu’on l’avait habitué comme ça dès sa naissance ^^). Bon, je te rassure on le ménageait quand même mais si on voulait/devait faire une sortie, une ballade, un restau, on ne se posait pas de question et il a toujours été adorable (y’a même une fois au rerestau pour déconner la serveuse nous avait demandé si c’était vraiment un vrai bébé tellement il était cool … Il avait 15 mois !!)

      Répondre
  11. Pedezert Océane
    14 juin 2012 at 21 h 57 min (6 années ago)

    C’est drôle en lisant ça, on n’y croirais pas, pour ma part je n’ai que 17 ans et donc tout le temps d’avoir des enfants mais la je ne suis pas pressée ^^’ Merci pour ton article qui ma fait rire 😉

    Répondre
    • Unbb trente
      14 juin 2012 at 22 h 05 min (6 années ago)

      Oh ben de rien !
      Ah la la, 17 ans … je ne pensais ni à me caser, ni a avoir des enfants 😀 Tu as bien raison de ne pas être pressée; il faut s’amuser et profiter avant de se poser.

      Répondre
  12. l'avis ou la vie d'une maman
    15 juin 2012 at 8 h 21 min (6 années ago)

    hiihhi … on dirait tout moi ! lol Je pense que c’est comme tout dans la vie, tant qu’on ne l’a pas vecu, on ne peut pas savoir … et entre imaginer ce qu’on ferait et le vivre, il y a juste un gouffre entre les 2.

    Répondre
  13. debobrico
    15 juin 2012 at 8 h 50 min (6 années ago)

    J’adore cet article!
    De mon côté je m’accroche encore à ma vision idéale de la maternité, et je fais tout pour ne pas devenir trop plan plan… Mais vous savez quoi? C’est mes copines qui me boudent un peu… « Ah mais vous vous etes fait une virée shopping samedi??? » « Ah oui on t’a pas proposé on a pensé que t’arriverait pas à te liberer avec bébé… » Mouais ben j’aurais préféré dire non que de ne pas etre conviée… Bref de toute les manières quand on devient mère ben y’a un fossé qui se crée avec celles qui n’ont pas d’enfants…

    Répondre
    • Unbb trente
      15 juin 2012 at 11 h 07 min (6 années ago)

      Ah oui, j’avais oublié cet aspect là aussi …

      Répondre
  14. Ragnagna
    15 juin 2012 at 21 h 35 min (6 années ago)

    Ca craint pour moi qui suis nullipare mais méga plan-plan de base 😛 Ou alors ça ne changera rien ! 😀

    Répondre
    • Unbb trente
      15 juin 2012 at 21 h 45 min (6 années ago)

      contente de te revoir par là.
      Non ben ça changera rien, sauf si ça fait l’effet inverse et que tu te découvres une nature super fêtarde !

      Répondre
  15. Anonymous
    17 juin 2012 at 22 h 07 min (5 années ago)

    Je n’ai jamais vraiment aimé les enfants avant d’avoir le mien- c’est mignon 2 minutes mais très vite ça devient chiant. Donc, je comprends le peu d’intérêt des nullipares. Et j’anticipe.

    Je ne parle pas de mon enfant aux nullipares- on se voit moins. Je reste en contact avec elles/eux via Facebook (c’est ma fenêtre sur leur actualité. Et je ne poste rien sur ce réseau en rapport avec le bébé)

    Par contre, je fais des réunions aux sommets avec les mères que je connais- emails, coups de fil.

    Je n’essaie plus de recevoir du monde- ils parlent fort, veulent tous le porter comme une poupée.

    Quant au téléphone ? On a baissé le volume du fixe. Et je ne prends pas le portable durant la sieste. Si c’est important, ils rappelleront.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *