Encore un énième scandale venant de l’industrie alimentaire. Après la vache folle, les cas de listériose, les farines animales, le reconditionnement de la viande, l’E.coli, l’huile de palme et autres produits toxiques trouvés jusque dans les laits pour bébés ; voici le scandale de la viande de cheval.

 

findus viande de cheval lasagnes boeuf scandale

 

Qu’est-ce qui c’est passé ? Et bien c’est pas compliqué …

Un gros groupe Agroalimentaire fait appel à un sous traitant, qui fait appel à un sous-traitant, qui sous-traite lui aussi etc, etc etc … et on se retrouve avec de la viande de cheval – étiquetée comme étant de la viande de bœuf et vendue comme telle – dans des lasagnes, raviolis et super bons (ironie inside) plats préparés.

Personne ne sais ce qui s’est passé, tout le monde se regarde en chien de faïence, tout le monde accuse son voisin à demi mots et c’est le patron de l’abattoir roumain qui à fourni tout ce beau monde qui se prend tout dans la tronche (mais qui n’est pas d’accord).

Ben ouai, mais c’est quand même de la viande … Te répondra l’homme, qui je te le rappelle, se nourrit exclusivement de viande et de patates.

Effectivement, le cheval c’est une viande comme une autre ; mais d’une, tout le monde n’a pas envie d’en manger (dont moi) ; et de deux, cela soulève un problème bien plus grave que ça : sait-on vraiment ce que l’on mange ?

J’ai bien envie de te dire NON.

Sait-on déchiffrer les étiquettes ? Sait-on vraiment d’où viennent tout ces produits ? Si la chaine du froid à été respectée ? Si les conditions d’hygiènes sont optimales lorsqu’ils sont préparés ? Si ce que l’on nous annonce sur les emballages est bien respecté ? NON. Et en voilà encore une preuve.

Et puis il suffit de regarder ce que l’on achète … Ce la ne vous ai jamais arrivé d’acheter des blancs ou des cuisses de poulets (douce France ou Père dodu) qui collaient déjà et ne sentaient pas très bons ? Combien de fois j’ai du en jeter ! Et bien sur,encore une fois,  il s’agit d’une histoire de profits :

 

Le PDG de Lur Berri, propriétaire de Spanghero à travers la holding Poujol, Barthélémy Aguerre, joint par téléphone, indique lui que la société a acheté de la viande de bœuf ‘origine Europe’ et l’avoir simplement revendue. “S’il s’agissait bien de cheval, nous allons nous retourner contre le fournisseur roumain”, a-t-il déclaré. “Ces derniers jours, nous avons eu des contrôles de la répression des fraudes. La viande était bien étiquetée bœuf. Ce sont des pièces découpées dans la masse. On ne déballe pas”, s’est-il défendu. “Une partie de notre activité est d’être des intermédiaires”, dit-il : “Il y a plus d’une centaine d’abattoirs en Europe. Nous achetons à celui qui fait la meilleure offre et nous revendons aux industriels”.

 

Alors vas-ton devoir boycotter les grandes enseignes agroalimentaires et les supermarchés pour se tourner vers les petits producteurs pour pouvoir être à peu près sur de manger des produits sains et non trafiqués ?

C’est effrayant de se dire que notre santé est bien moins importante que l’argent, pour ces gens là. A chaque fois je repense à la scène de l’usine Tricatel dans l’aile ou la cuisse … On s’en moquait en se disant que ça n’arriverait jamais; et pourtant …

 Ici on est pas habitués à manger ce genre de plats; je ne dis pas que cela n’est jamais arrivé, mais on aime pas ça. On essaye d’acheter un maximum de produits à transformer nous même ; et du bio pour les préparations toutes faites.

On essaye aussi de manger moins de certains produits (comme la viande) mais de prendre de la bonne qualité et d’y mettre le prix. Et chez vous ? Que pensez vous de cette histoire ?

 

C’était mon coup de gueule du lundi

ils nous prennent pour des cons chez un bébé pour mes 30 ans

Source

Comments

commentez