La sécu c’est bien, on est bien content de l’avoir, mais il ne faut pas avoir de problème, sinon commence le parcours du combattant. Aaaah la sécu, les longues heures d’attente, les coups de fils à répétition … et sa logique implacable.

Imaginons qu’un jour tu as un accident du travail (vas y, touche du bois pour que ça n’arrive pas), tu es handicapé au point de ne pouvoir te déplacer seul, manger seul, faire les gestes du quotidien seul. Tes seules sorties sont des aller/retour entre ton kiné, ton chirurgien et la maison; et ces trajets, tu les fais en ambulance.

Pendant ton arrêt, c’est la sécu qui te paye (d’ailleurs madame la sécu, faudrait voir à être un peu à jour dans tes paiements) et arrive le moment où elle veut vérifier que c’est justifié. C’est normal, faut pas non plus la prendre pour une conne.

Elle te convoque donc afin que tu puisses rencontrer un de leur charmant médecin conseil. Elle est sympa la sécu,elle te fait un joli courrier avec le plan et tout et tout.

Sauf que le premier problème se pose : comment j’y vais ?

Bien évidement le rendez-vous est en semaine, donc personne pour t’accompagner en voiture. Tu téléphones donc pour savoir s’ils font une prise en charge du transport en ambulance : Non.

Tu commences à transpirer un peu … si tu n’y vas pas tu peux te retrouver sans indemnités journalières, et là ça serait la merde totale. Ça te stresse tellement que tu as même pensé un moment à y aller en bus, même si tu ne peux pas te servir de tes bras …

 

its a trap meme

 

 

Haaaan, elle est maline la salope ! Elle te tends des pièges !

Ben oui, si tu arrive à y aller en bus; plus besoin des ambulances, plus besoin d’indemnités ; et peut-être même, plus besoin d’arrêt.

Elle nous à envoyé trois lettres comme celles là, à chaque prolongation de l’arrêt. Normal. Donc nous lui avons fait trois courriers recommandés pour lui expliquer que c’était pas possible. Normal.

Ça marche, elle est compréhensive quand même … le problème, c’est que pendant ce temps là ; le temps de recevoir le courrier, de le traiter, que ça monte au cerveau ; et bien tu n’es pas payé.

Mais le courrier qui m’a fait le plus marrer, c’est celui du rendez-vous, pour une réunion d’information sur les accidents du travail. Ça part d’un bon sentiment, si seulement ils ne te la mettait pas (la réunion) aux horaires où tu n’as pas le droit de sortir … #sontmignons

Et toi, déjà eu ce genre de problèmes ?

 

C’était mon coup de gueule du lundi !

ils nous prennent pour des cons chez un bébé pour mes 30 ans

Si toi aussi tu veux y participer

 

 

Comments

commentez