“L’âge con” comme on l’appelle, on connait : il touche les pré-ados et les ados. On est tous passé par là et on sait plus ou moins à quoi s’attendre …

Par contre on ne nous à jamais parlé du pré-pré-pré ado; celui qui à deux ans et qui revendique déjà sont indépendance. Alors, comment savoir si vous êtes en pleins dedans ? Quelques signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille.



Tout commence avec un NON. 

Le premier jour tu trouves ça mignon. Après tout c’est un nouveau mot, et chaque nouveauté de ta progéniture te fait pousser des gloussements de joie (comme une dinde encore vivante après
Thanksgiving … pour te dire le niveau de joie).

Le troisième jour, après l’avoir entendu prononcé 586 fois (j’ai compté) et en avoir rêvé toute la nuit, tu appréhendes un peu les jours à venir (d’autant plus quand tu le garde à la maison).

Les autres signes arrivent rapidement …

Il s’est longuement entrainé à prendre l’accent et le ton du yougoslave qui squatte devant votre boulangerie et il s’en sert régulièrement pour vous demander de lui donner telle ou telle chose (de préférence celles qui lui sont interdites).

Il aime bien aussi employer le ton du “mourant” pour vous demander de l’aider à monter sur le canapé/ramasser sa voiture qui est tombée/lui donner son jouet qui est à deux centimètres trop loin de ses petits doigts potelés. Il fait ça “tellement bien ” que vous vous demandez s’il n’a pas pris exemple sur Marion Cotillard dans le dernier batman.

Il ne veut plus vous donner la main dans la rue et il marche dix mètres devant vous (enfin du moins il essaye) . D’ailleurs il est “à ça” de vous demander de le laisser au bout de la rue quand vous le déposez à la crèche …

Il veut tout faire tout seul. Manger, jouer, s’habiller, se laver … ce qui vous prenait une demi heure, à tout casser, il y a quelques semaines vous prend désormais des plombes. Il mange ses petits pois un par un et repousse tout si vous faites mine de l’aider ; et il se savonne tellement bien et si longtemps qu’il ressemble à un sharpei quand vous le sortez du bain. Par contre quand vous lui demandez de ranger sa chambre tout seul, là, il n’y a plus personne !

– Il pousse des hurlements quand vous voulez le manger de bisous. Fini le temps où vous pouviez bisouter ses joues dodues autant que vous le vouliez. S’il n’est pas bien disposé (en gros, s’il n’a pas envie LUI) il se débat, pousse des hurlements et essaye même de vous foutre des coups de boule. Heureusement que vous êtes encore plus rapide que lui.

Il a testé tous les angles droits de la maison. Oui, parce que les coups de boule cela ne passe pas ! Il fini donc régulièrement au coin pour se calmer/comprendre que c’est mal/ne pas vous voir en train de vous marrer (parce que même quand il fait des bêtises il est mignon) … Que celle à qui ça n’est jamais arrivé me jette la première pierre.

Il vous déteste régulièrement, chaque jour, pendant au moins trente bonnes secondes. A chaque fois que vous lui refusez quelque chose ou que vous lui en interdisez une autre, il crie, boude et pleure de désespoir. Il n’a pas encore l’idée d’aller le faire dans sa chambre en claquant la porte très fort , mais la vie est quand même “trop injuste”.

Malgré tout ça il a encore besoin de nous, pour tout, et “Mamooooooon” reste quand même le mot number one prononcé par le gnome (une fois toutes les demi seconde, environ).

Voilà, je crois que certains appellent ça le “Terrible Two”, moi j’appelle ça le “Premier âge con”. J’ai vraiment l’impression d’avoir un pré pré ado à la maison, et je m’attends presque à ce qu’il nous réclame son émancipation et un appart’ … histoire de vivre sa vie.

On est bien d’accord que ce n’est pas une période facile, surtout pour nous. Mais si tu vis la même chose et que tu es sur le point de craquer ,  console toi en te disant qu’il grandit bien (désolée, j’ai pas trouvé mieux).

Voilà, encore une chose que l’on ne nous dit pas ou qu’on minimise … Comment ça se passe chez vous ?
 

C’était mon “coup de gueule” du lundi !


Comments

commentez