Mère au foyer, une condamnation …

Il y a quelques semaines, j’ai testé les services d’une femme de ménage. Le soir, alors que nous étions à table et que nous en discutions, mon mari m’a sortit une phrase qui me laisse encore un goût amer :

– « Quel métier ingrat; faire le ménage toute la journée, c’est pas facile … »

Le reste de la conversation, je ne m’en souviens plus très bien; car en prononçant ces quelques mots c’est comme s’il m’avait giflé.

Je suis mère au foyer depuis maintenant deux ans et demi. Pas vraiment par choix, et depuis plus longtemps que je ne l’aurais souhaité. Je m’occupe de mon fils seule, toute la journée; je range, nettoie et lave vingt fois par jours.

 

Mom_OutOfControl_Heath Robbins

 

Monsieur B., ne fait quasiment rien (en dehors de son travail, bien évidement). Le soir ou le week-end, si je le lui demande, il va faire à manger, mettre la table, débarrasser (à moitié)  ou coucher son fils; point.

Le reste sur temps, après ma journée ô combien gratifiante, il faut que je prenne le bain, fasse à manger, mette la table et débarrasse, fasse le « tampon » entre le fils excité et le père impatient … tout ça, avec le sourire et que je sois fatiguée ou pas.

Ce métier ingrat, je le fais tous les jours, sans horaires fixes et gratuitement. Et qui le vois ? qui me plains ? Personne. Parce que tout le monde trouve ça normal.

Pourtant on est bien deux à vivre ici et à avoir fait cet enfant. Ce que je lave, ramasse, range, repasse, nettoie, il les utilise également … alors pourquoi devrais-je être la seule à en prendre soin ? Parce que lui travaille ?

Bien sur, il essaye de faire des efforts (et il en à fait pas mal depuis que nous sommes ensemble) et quand il vient me dire qu’il à passé l’aspirateur ou vidé le lave vaisselles, quelle est ma première réaction:  je lui dit merci … MERCI ! Pour quelque chose qui devrait couler de source, comme si c’était une faveur qu’il me faisait, un service qu’il me rendait. Est-ce qu’il me dit merci pour la bouffe posée tous les jours sur la table, pour l’aspirateur passé, le linge rangé, les chiottes récurés ?

La faute à notre éducation. Dans ma famille, l’Homme avait la place du chef en bout de table, il se servait en premier (parce qu’il travaillait), choisissait le programme télévisé, faisait à manger seulement le plaisir et s’occuper des enfants se résumait à jouer avec eux cinq minutes.

D’aussi loin que je me souvienne, cela m’a toujours rendue folle … mais m’a quand même conditionné. Il m’arrive même de culpabiliser quand je lui demande de faire une tâche ménagère, ou quand il fait à manger alors que je suis assise sur le canapé.

Burn Out

Ce qui était un défaut pénible quand nous n’étions que tous les deux, est maintenant une source de tensions et de « crises » depuis que notre fils est là. Je m’énerve souvent toute seule, mais il ne comprend pas pourquoi. Des chaussures qui traines, des assiettes pleins posées sur le rebord de l’évier et j’ai envie de tout casser.

Passer beaucoup de temps à la maison, avec un bébé, sans conversation d’adulte; faire toujours les mêmes choses par manque de temps et de moyen; ne pas trouver assez de temps pour sois … Des tâches répétitives et sans intérêt et pourtant indispensables … Je me sens comme Sysiphe condamné à pousser son rocher éternellement.

Rajoutez à ça le manque de reconnaissance, d’aide et de respect et vous avez un combo gagnant !

Bref, malgré nos nombreuses conversations il ne se rend pas compte de l’ampleur de mon épuisement (mental, pas physique).

 

La loi du silence ?

Quand j’en discute sur le net ou avec des amies, j’ai toujours l’impression d’être la seule dans ce cas. D’ailleurs, et je pense que cela ne va pas louper, tous les commentaires (ou presque) seront composés de témoignages de femmes comblées qui ont une perle à la maison ! Et les autres ?

C’est tellement à la mode, l’égalité dans la répartition des tâches ménagères et les « nouveaux papas » … ça ne se fait tellement pas, en 2013, d’avoir un homme qui ne fait quasi rien; que du coup personne n’ose parler.

Ça me rappelle les non-dit sur la maternité; le syndrome du « Tu vas voir, c’est que du bonheur ! »

Pourtant ce n’est pas honteux, ça ne fait pas d’eux des mauvais hommes ou des connards finis, c’est juste une mentalité à faire évoluer et une éducation à refaire ! Il n’y a pas de trucs d’homme ou de femme; on est deux on fait les choses à deux ! Après chacun s’organise comme il veut; mais il faut que cela soit équitable.

 

Et quand j’aurais un travail ?

Je ne pense pas que son comportement changera beaucoup; par contre je serais peut-être plus sereine … tout aussi fatiguée, mais ce sera différent. Je vivrais un peu plus pour moi ! Enfin j’espère … parce que si l’on en croit l’étude « Mamans Travaille » ce n’est pas plus glorieux du côté des mères actives :

 

• 67% des mères qui travaillent dorment moins de 7 heures par nuit, alors que les médecins recommandent 7 à 8 heures au moins, 41% des pères dorment plus de 7 heures par nuit. 9% des pères dorment plus de 10 heures par nuit, contre… 0% des mères.
• 63% des mères qui travaillent sont épuisées. 19% des mères qui travaillent prennent au moins une fois
par semaine des médicaments, vitamines, calmants pour tenir.
• 79% des mères qui travaillent renoncent régulièrement à prendre soin d’elles par manque de
temps. 37% ont déjà renoncé à se soigner ou annulé un rendez-vous médical faute de temps, 1 mère sur 5 saute des repas faute de temps, 62% des mères renoncent à prendre du temps pour leur couple, 46% des mères qui travaillent ont déjà renoncé à un projet personnel faute de temps.
• Dans 55% des cas, c’est la mère qui est seule responsable de la vie scolaire (réunions de parents,
kermesse…) en sus de sa vie professionnelle.
• 93% des mères qui travaillent contactent leur conjoint depuis leur lieu de travail.
• 62% des mères actives font ou prévoient leurs courses sur leur lieu de travail.

 

 

RT étude maman travaille

Mais sinon, tout va bien …

Et chez vous ? ça se passe comment ? (la vérité)

C’était mon coup de gueule du lundi

ils nous prennent pour des cons v2





Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

58 Comments on Mère au foyer, une condamnation …

  1. Mama'nonyme et Ses Merveilles
    24 juin 2013 at 21 h 06 min (4 années ago)

    Chez moi ça se passe très mal et je suis au bord, à une petite gouttes de faire une énorme dépression, je ne sais plus quoi faire !!

    Répondre
  2. Camille
    24 juin 2013 at 21 h 07 min (4 années ago)

    Il y a quand même une sacrée différence entre être femme au foyer et femme de ménage. Effectivement, être femme de ménage est vraiment un métier ingrat où tu es traité bien souvent comme une sous-merde. Et je dit ça en connaissance de cause. Je préfére être chez moi et être respectée pour ce que je fais.

    Répondre
  3. titia mdp
    24 juin 2013 at 21 h 12 min (4 années ago)

    coucou ,
    je te rassure chez moi c est pareil .ils se rendent pas compte nos hommes qu etre femme au foyer c est un véritable travail .y a le ménage, les courses, la vaisselle, les papiers administratifs, le repassage, le linge à laver , les carreaux a faire les repas à préparer .et pour eux c est normal que nous la fassions nous n avaons pas a nous plaindre .j ai quand meme la chance d avoir un homme qui fait le menage qaund je travail mais bon c est le minimum syndical rien de plus .
    ah ces hommes!!!!!

    Répondre
  4. myr_ine
    24 juin 2013 at 21 h 14 min (4 années ago)

    Alors sans langue de bois …
    Etant une femme qui travaille, je fai souvent deux journée par jour.
    je dors plus ou moins 5h par nuit, je gère les réveils nocturnes, je m’occupe du ménage, du repassage, de la vaisselle, des courses, des papiers, des impôts ( je lui ai demandé 10 fois de faire ses frais réels, à trois jours de la date fatidique c’était toujours je le fais demain donc j’ai fini par m’en occuper …)
    Le seul truc que mon mari gère est le repas ( mais ca c’est parce qu’il a peur ^^ Il est chef cuisinier donc du coup, je me sens un peu nulasse à côté )
    Et quand par malheur, je n’ai pas eu le temps de faire une machine, une petite réflexion mesquine vient se glisser dans la conversation du genre « bon, je n’ai plus de chemises propres … »
    Et quand Mr passe l’aspirateur ou fait une machine, je devrais convoquer un stade entier pour lui faire une OLA !

    Je pense que cela vient (un peu) de son éducation, ma belle mère étant entouré de bonhomme macho, ca explique le truc … Quoique mon beau père s’occupe quand même du ménage, lui !

    Enfin bref, je suis cantonnée au rôle de Maman qui gère tout de front et qui plus est, ne devrais surtout pas être fatiguée!

    Répondre
    • mel54
      9 novembre 2014 at 6 h 28 min (3 années ago)

      Ta le droit au repas, moi si j ose demander tu veux manger quoi la réponse est je M en fou ce que tu veux et arrête avec cette question mais en même temp si je fait quelque chose qui plaît pas sa sera pas manger !

      Répondre
  5. ty's mum
    24 juin 2013 at 21 h 16 min (4 années ago)

    C’est pareil ici, bien que Monsieur en fasse un peu mais je rentre du travail a 18h30 au plus tot et je prepare la puree du petit, je donne le bain, je prepare notre repas, prepare les machines, etend/detend le linge. Plein de choses et j’arrive a me prendre des réflexions dans la tronche. Ca fait plaisir…

    Répondre
  6. jacinthe T
    24 juin 2013 at 21 h 16 min (4 années ago)

    C est la meme ici. Et qd tu te sents pas en forme (comme moi hier une grosse migraine) ben faut qd meme faire a manger et ranger un peu pour tout se petit monde par ce que Mr a mieux a faire : passer son temps au tel que de faire a manger a ses mioches…..

    Répondre
  7. Secrètement Kate
    24 juin 2013 at 21 h 22 min (4 années ago)

    Hé ben à la maison ça se passe pareil. C’est à moi d’assurer les nuits, de faire à manger, le ménage, le rangement (qu’on fait 50 fois par jour) et tout le reste…
    le tout 365 jours par an, H24 sans congés, sans RTT, sans paye et sans reconnaissance…
    Je n’ai pas de regret d’avoir fait le choix de rester à la maison pour élever notre fils (la preuve je vais remettre le couvert avec notre fille) mais que ce soit au quotidien de la part de mon homme ou même de la part des autres, j’aimerai qu’on reconnaisse que c’est un boulot. Un vrai. Et qu’on a le droit de ne pas être au top tout le temps, ou heureux tout le temps (je ne connais personne qui soit complètement épanoui dans son taf).
    Voilà voilà.
    Ne crois pas être la seule à vivre ça ce n’est pas le cas.
    Bonne soirée
    Kaetline

    Répondre
  8. [Encore un] Blog de Mère
    24 juin 2013 at 21 h 24 min (4 années ago)

    Comme tu dis, ce sont les mentalités qui veulent ça, notre éducation etc… Je me rends compte en lisant ton article que moi aussi je dis merci quand il fait quelque chose! Et quand il fait quelque chose, j’en entends parler quelques temps… Même si il fait quand même beaucoup d’efforts, si il me demande souvent si je veux qu’il s’occupe d’un truc ou 2… Et ma mère qui me dit « attends, ton père ne faisait rien du tout, estime toi heureuse! » euh… non. Ou alors qu’on me dise merci à moi aussi.

    Répondre
  9. anais
    24 juin 2013 at 21 h 26 min (4 années ago)

    tout comme chez moi, je ne suis pas mère au foyer par choix, mais par obligation. Finalement, ce n’est pas tellement de faire ce travail gratuitement le plus pénible, c’est le fait que ce travail n’est pas epanouissant. Je gère tout aussi à la maison, et ce dans quoi je me suis le plus reconnue, c’est que moi aussi, je me sens coupable quand il fait quelque chose. Souvent, je fais quelque chose pendant qu’il se repose sur le canap, en revanche, l’inverse est impossible, s’il commence à ranger, je me sens obligé de me lever et de l’aider. J’ai au moins la chance qu’il ne soit pas bordélique, moins que moi en tout cas^^
    (ah oui, le coup de la télécommande aussi, je me suis reconnue, c’est simple, je ne regarde plus la télé depuis que je suis avec lui, parce qu’en plus, on a pas du tout les même gouts televisuels)

    Répondre
  10. Jo2joux
    24 juin 2013 at 21 h 45 min (4 années ago)

    Je suis mère au foyer depuis 19 ans! C’est sur que ce n’est pas facile tous les jours… Nous, on a fait ce choix pour nos enfants. Je ne le regrette pas même si des fois, j’en avais vraiment marre, mais je pense que ça a été bien pour eux. C’est surtout dur quand ils sont tout petits et qu’il faut être derrière eux tout le temps mais quand on peut commencer à faire des choses qu’on aime (par petits moments) ça devient plus équilibré.
    J’ai fait attention de rencontrer du monde ( j’allais dans un genre de « maison ouverte » un matin par semaine où les enfants peuvent jouer pendant que les mamans papotent et d’autres choses comme ça).
    Mon mari fait la vaisselle après les repas, et s’occupe beaucoup des enfants le soir pour que je puisse décrocher un peu. Je fais une activité sportive un soir par semaine, du bénévolat, des choses qui me sortent de la maison. Finalement ça ne va pas mal et je fais vraiment des choses qui me plaisent et des choses « utiles » à la société aussi je pense. Pas besoin de paye pour ça. J’espère que tu arrives à discuter avec ton mari et à faire des choix qui soient bien pour toi (et tant pis pour le politiquement correct!). Les moments de crise permettent de faire évoluer les situations aussi! Bon courage!

    Répondre
  11. Mademoiselle-Coralie
    24 juin 2013 at 21 h 51 min (4 années ago)

    Ici c’est un peu près pareil il fait aucune tâche ménagère sauf le repas du soir c’est lui qui le fait.
    On se dispute souvent car lui va carrément dire que ce n’est pas un travail et que j’ai cette chance d’être à la maison mais ce qui me fait rire ou plutôt sortir de mes gonds c’est que si je lui laisse notre fille 1h à 2 heures seule avec lui et ben il n’arrive pas à gérer alors quand je lui dis vers 20h que je suis fatigué de ma journée et qu’il me dit qu’il ne comprend pas pourquoi j’ai juste envie de le giflé.
    Oui c’est vrai que j’ai de la chance d’être à la maison et d’avoir aucun patron sur mon dos mais j’ai aussi eu quelques dure journée en plus tout ce qu’il est paperasse c’est aussi moi qui gère.Lui sa journée se termine à 16h30 et moi pas avant 21h voir plus tard car il y a souvent la vaisselle, un coup de balai, les jouets à ranger… et puis merde d’abord cette gosse on l’a fait ensemble alors je comprends pas pourquoi c’est moi qui fais tout.
    Je te comprends tellement et je t’envoie plein de courage car c’est vrai que d’être maman au foyer et en plus d’avoir un homme pas du tout compréhensif et de ne pas avoir d’aide de sa part ce n’est pas toujours simple.
    Gros bisous <3

    Répondre
  12. Pap'à la maison
    24 juin 2013 at 22 h 51 min (4 années ago)

    Bonsoir

    Dans mon cas, c’est moi le père au foyer et ma chérie qui va bosser.

    Pour être tout à fait franc, après avoir lu l’article et une partie des commentaires, je ne suis pas encore à votre niveau. Par exemple, je ne fais pas les courses, les vitres, le repassage,…
    Je m’occupe des jumelles du matin au soir, et en général la nuit, je leur fait à manger, m’occupe des couches, des bains, je passe l’aspirateur et nettoie à l’eau de temps en temps, mais certainement pas aussi souvent qu’il faudrait, je fais la vaisselle, …

    Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’avant de devenir papa au foyer, je ne faisais rien dans la maison. A la limite, je débarrassais mon assiette… pour la poser sur le lave vaisselle, même pas pour la mettre dedans. Et ça me paraissait normal que ma chérie s’occupe de tout ça. Pas parce que je pensais que c’était naturel qu’une femme le fasse et qu’un homme glande dans le canapé pendant ce temps là, mais plutôt parce que j’ai été habitué comme ça.

    Et puis … Je suis devenir père au foyer, et j’ai été confronté à tout ça : devoir s’occuper de la maison. J’ai commencé petit à petit. Au début, je passais l’aspirateur, et quand ma chérie rentrait, pas un merci. J’étais un peu vexé mais ne disais rien. Au fur et a mesure des jours, je me suis rendu compte que quand elle passait l’aspirateur, faisait le repassage, préparait à manger, … je ne la remerciais pas et elle ne demandait pas à être remerciée. Et petit à petit, je me suis mis à me rendre compte de tout ce qu’il y a à faire dans une maison. De la difficulté de gérer le temps, de trouver la motivation.
    Quoi de plus démotivant de nettoyer la maison et être « fier » de son boulot, pour voir le résultat anéanti le soir même par le chien qui laisse des trace partout, ou par une fourchette pleine de sauce qui tombe à terre?
    Alors oui, des fois c’est vraiment pas motivant. Vider le lave vaisselle, nettoyer la cuisine, … pour recommencer le lendemain. Au début c’est dur, mais avec le temps, j’ai fini par m’habituer, trouver mon rythme.

    Rien que pour ça, je suis content d’avoir fait le choix d’être papa au foyer. Ça m’a ouvert les yeux sur la répartition des tâches, sur l’idée qu’on se fait du ménage à la maison.

    On entend souvent dire que le plus dur dans le fait d’être parent au foyer, c’est le manque de social, le manque de discussion adultes. Pour ça, heureusement que j’ai mon blog, twitter et facebook. Ca permet de faire un break, une coupure, de discuter et faire des connaissances.

    Au final, je pense que le plus chiant, c’est surtout qu’on a pas de week end, pas de vacances. On bosse du lundi matin au dimanche soir dans le meilleur des cas, et du lundi dans la nuit au dimanche dans la nuit dans le pire des cas. Pas question de dire que cette nuit je ne me lève pas, pas question de leur faire sauter un repas pour suivre la fin de ma série. Le soir quand ma chérie rentre, elle est crevée et j’essaie donc de m’occuper un max des corvées des filles (couches, biberons, …) afin de lui permettre de passer du temps à profiter des filles. Et quand elle est couchée et que j’aimerais pouvoir regarder un film ou jouer à un jeu vidéo, parfois les filles ne sont pas sages et je ne fais rien d’autre que de m’occuper d’elles jusque parfois 2h du matin.
    Et le plus étrange dans tout ça, c’est que comme je suis papa, on va me féliciter de ce choix, de ce rythme, d’épauler ainsi ma chérie. Alors que dans le cas contraire, on ne dirait rien.

    Bref, j’espère que d’autres papas franchiront le pas, feront l’expérience d’être père au foyer, se rendront compte du boulot que ça peut être, des sacrifices à faire, du manque de reconnaissance qu’on peut avoir, j’espère qu’ils en parleront autour d’eux, qu’ils ouvriront des blogs, et que petit à petit, les idées changent sur ce statut.

    De mon coté, je vais essayer de continuer à m’améliorer, à faire + de choses dans la maison. Quand je fais des tâches dans la maison, je n’espère plus un merci, mais je trouve ça normal. Quand je fais une tâche dans la maison, je me dis que le temps passé à la faire, c’est du temps que ma chérie pourra passer avec les filles et moi.

    Une chose est sur, je ne suis plus le même depuis que j’ai commencé cette aventure

    Répondre
    • Mentalo
      25 juin 2013 at 12 h 54 min (4 années ago)

      Eh bien moi j’ai juste envie de te dire bravo. Pas d’avoir fait ce que tu fais, mais bien d’avoir réalisé tout ça, ressenti ce que ta compagne avait pu ressentir. Et ça, c’est formidable. Parce que je crois que les papas (et les enfants, devenus grands)ne sont pas foncièrement feignasses, c’est juste, qu’ils ne sont absolument pas conscients de la masse de travail, de l’épuisement moral qu’impliquent ces tâches toujours faites et déjà à refaire qui peuvent remplir de longues journées. (Ne le répétez pas mais je crois que mon époux ne sait pas qu’un four ou un frigo, ça se nettoie de temps en temps :-))

      Je crois qu’il faudrait arriver à parler. « Je suis fatiguée moralement, j’ai l’impression de ne faire que ça, pourrions nous faire ENSEMBLE? » au lieu de laisser macérer jusqu’à l’explosion.

      Quant à la question du MERCI… eh bien moi je remercie, mes enfants, mon mari, pour le coup de main. Aux petits, je prends la voix de Dora (argh) et je fais « merci de ton aide! » Ca les fait rire, ils y reviennent de bon coeur… et eux aussi finissent par remercier. Dire merci pour moi n’est pas m’asservir mais bien reconnaître et respecter le travail d’autrui. Dire merci quand on nous passe le sel, c’est effectivement normal, il n’empêche qu’on le fait, parce qu’il s’agit de politesse. Dire merci du coup de main, c’est aussi de la politesse, c’est entrer en relation.

      Tiens, tout ça m’a donné envie d’aborder le sujet dans un billet (genre en 2023, quand j’aurai fini le ménage de la cuisine :-))

      Répondre
  13. cocoon
    25 juin 2013 at 7 h 30 min (4 années ago)

    J’aurais pu l’ecrire ce billet.. d ailleurs je l avais commencé… pis j ai pas osé ..
    Quand tu reprend le travail c est pareil… sauf que tu le fgais le soir.
    La faute a notre education… et la faute à nous d’avoir laissé faire aussi je pense…

    Mon fils a maintenant 5 ans.. quand il voit faire son pere qui prepare le repas, il est tout etonné et demande : »poapa pourquoi tu fais ca? c est le travail des mamans de faire ca??  »

    Voila … non contente d en baver.. jme rend compte que shéma est reproduit et ca me rend malade.

    jte bize de soutient.. t es loiiiin d etre la seule.. mais celle qui a le mari parfait c est comme la maman maternante parfaite… entre ce qu elle ecrit et ce qu elle vis reellemement… sauf exception , y a un monde

    Répondre
  14. Maman est au musée
    25 juin 2013 at 7 h 42 min (4 années ago)

    Ici, nous travaillons tous les 2, mais de part ses horaires décalés, c’est l’Homme qui est le plus présent à la maison. Moi quand je rentre il est 18h30. J’ai la chance d’avoir un homme qui participe autant que moi (voir plus !) aux tâches ménagères. D’ailleurs, il en fait tellement qu’il se permet de me faire des remarques sur mon manque d’investissement parfois. J’ai horreur de ça, mais c’est de bonne guerre.
    Par contre en dehors des tâches quotidiennes, il y a des choses dans lesquels il ne s’investit pas du tout, qu’il ne voit pas et qui me prend pourtant du temps : c’est l’organisation qu’il y a autour. J’organise les plannings de chacun : nounou, école, cantine, bain des enfants, courses et menus de la semaine, rdv chez le pédiatre, vacances … C’est moi qui vais aux réunions scolaires, etc. Et quand je râle parce qu’il ne m’a pas donné son planning de travail mis à jour et que du coup les horaires que j’ai donné à la nounou sont faux, c’est moi qui doit gérer et m’excuser auprès de la nounou. Bref, je ne me plains pas. Il a ses qualités et ses défauts, mais il participe beaucoup alors je ne lui en veux pas. Certains jours je craque un peu et le lendemain ça va mieux.
    Courage à toi ! Bises

    Répondre
  15. celine
    25 juin 2013 at 7 h 59 min (4 années ago)

    Moi au foyer depuis 1 an après la naissance de notre fille j’étais plus fatiguée et monsieur lui ne faisait pas grand chose à dire vrai avec en plus en charge son enfant qui n’était pas le mien….bref j’ai finit par me fatiguée et j’ai des grosses déprimes de temps à autres donc pour me ménager maintenant j’arrête de faire quand j’en ai marre et je le laisse se rendre compte (notamment pour le linge), je laisse s’entasser jusqu’à temps qu’il me dise où est si et ça….et là je rétorque sûrement dans le tas que tu laisses traîner 😉 ….on fait comme on peut hein! Bon courage en tout cas et non tu n’es pas la seule dans ce cas loin de là….

    Répondre
  16. sunny
    25 juin 2013 at 9 h 07 min (4 années ago)

    J’attends mon premier enfant. Jusqu’à présent j’ai toujours tout gérée seule à la maison comme on me l’a gentiment appris. J’ai bien tenté de convaincre Chéri de m’aider mais sans réussite aucune. J’ai tenté aussi la grève du ménage mais j’ai fini par craquer de vivre dans la saleté. Bref. Il y a 15 jours, suite à un grand nettoyage, j’ai fêté mon sixième mois aux urgences avec des saignements abondants. Après la peur que ça lui a fait, il a accepté d’embaucher une aide ménagère 2h par semaine. C’est certe un investissement de 50€/semaine mais notre couple a retrouvé de la sérénité

    Répondre
  17. Isabel
    25 juin 2013 at 10 h 53 min (4 années ago)

    Ce billet j’aurai pu l’écrire car c’est exactement ce que je vis au quotidien depuis presque 14 mois. Lui ne fait rien, ne participe à rien et ne gère rien alors qu’il m’avait fait tant de promesses durant ma grossesse. Forcément j’ai frôlé le burn out plus d’une fois et craqué un nombre incalculable de fois. Notre couple a d’ailleurs été mis en péril il y a quelques jours encore. Travail ou non, il n’aide pas plus… cette mentalité d’homme qui bosse donc ne fait rien à la maison ne devrait plus exister en 2013 !!

    Répondre
  18. linosqui
    25 juin 2013 at 12 h 05 min (4 années ago)

    Je pense que tu n’es pas la seule dans ce genre de situation, j’en lis souvent et j’avoue que ça me hérisse toujours un peu le poil mais bon comme tu dis les mentalités sont longues à changer.
    Ici, le papa bosse et aide à la maison et j’ai honte de dire que je lui gueule en plus souvent dessus car j’aimerais qu’il en fasse plus.
    Alors c’est sur que je n’ai pas la bonne place: 3jours seule à la maison, 2jours avec les monstrouilles, alors je devrais avoir le temps de faire le ménage et le reste, et j’en fais beaucoup, mais ça me saoule de le faire et je n’aime pas ça.
    Au final, c’est quand même moi qui fait le ménage et à manger. Lui s’occupe de presque toutes les lessives, débarrasse la table, lave vaisselle et des petites (bains, repas, levé et la nuit).
    Ingrate je parais hein?
    Du coup quand je lis ton article et les commentaires je culpabilise forcément un peu car il est loin de rien faire mais je trouve quand même injuste que je doive me faire le ménage et le rangement, pourtant il dit toujours merci.
    Au final, dès que nous déménageons nous prenons une femme de ménage, une bonne solution pour nous et pour la paix du ménage je pense.
    Parfois je lui reproche d’avoir mal été élevé et habitué par sa mere-boniche qui les a servi pendant 20ans, je suis parfois de mauvaise foi mais je pense quand meme qu’il y a du vrai.
    J’ai eu le meme modele que toi à la maison mais n’empeche que je n’en veux pas chez moi.
    Ce n’est jamais simple finalement.

    Répondre
  19. La Tordue
    25 juin 2013 at 13 h 47 min (4 années ago)

    Quand mon mari s’est trouvé au chomage, il m’a demandé en quoi il pourrait être utile pendant la journée, et je lui avait dis « ça serait sympa d’avancer un peu le ménage »… Le soir venu il avait géré la vaisselle, l’aspirateur, la serpillière et même une lessive! et il était hyper fier, convaincu que tout était fait! Du coup il ne comprenait pas comment Moi je pouvais passer une semaine entière de mes vacances à faire le ménage!
    Alors je lui ai fais une liste de tout ce qui doit être fait dans une maison : les vitres, les poussières, les WC, frotter le calcaire dans l’évier, le lavabo, la baignoire, le four, frigo etc. Plus bien sûr le jardin, désherber, arroser, cueillir, et mettre en bocaux!
    Au final, il n’a pas été au chomage assez longtemps pour tout faire, et depuis cette période, il fait toujours bien attention à me donner un coup de main pour les tâches de la maison!

    Répondre
  20. Délia
    25 juin 2013 at 13 h 48 min (4 années ago)

    Mon dieu …
    Cet article est effrayant, et tous les commentaires encore plus.
    Je ne suis pas vraiment de la même génération que toi, et si mon copain avait cette idée sur les tâches ménagères, je pense que je le tuerais.
    Je comprends, après avoir vu mes parents se séparer certainement pour ces raisons (entre autre), que le manque de reconnaissance de la part de celui qui travaille est ingrat.
    Tu exerces le plus beau métier du monde, mais pas le plus reposant, si tu déprimes, n’oublie pas que ton petit bout ne pourra qu’être meilleur grâce à ton investissement.
    Quant à ton homme, je ne sais pas, édite lui une liste non exhaustive de tes tâches journalières, il comprendra peut-être la charge de travail que cela représente…
    Courage à toi quoi qu’il advienne, garde la pêche!

    Répondre
  21. Marie
    25 juin 2013 at 13 h 53 min (4 années ago)

    Le problème est que quand on travaille tous les 2, le soir on est tous les 2 fatigués mais c’est à croire que les femmes ont Envie de faire la cuisine, le bains des petits, etc.
    Les hommes ne font plus des boulots éreintants comme avant(travailler dans les champs par exemple) donc ils n’ont aucune excuse!!

    Répondre
  22. missjacinthe
    25 juin 2013 at 17 h 26 min (4 années ago)

    Salut, on est bien trop gentille ou alors c’est notre instinct maternel qui nous pousse à nous occuper de tout ? Perso je suis enceinte de 8 mois avec une grande fille de 5 ans : je m’occupe de la maison, des papiers et de tout ce qui est scolaire. Il réalise un peu tout ce que je fais depuis que je lui demande de passer l’aspirateur ou laver la baignoire car je ne peux plus avec mon gros ventre. mais alors que je le passais 2 fois par semaine lui arrive à peine à le faire 1 fois par semaine et il vient d’apprendre qu’il fallait laver la baignoire toutes les semaines le comble! il n’a pas voulu faire les grandes courses le weekend dernier mais pas question que je porte des gros sac lourd toute seule dans mon état, on les fera ensemble sinon on mange plus!
    de temps en temps faut faire la grève ou partir et laisser monsieur se débrouiller…

    Répondre
  23. millie
    25 juin 2013 at 21 h 26 min (4 années ago)

    Bonsoir, je te rassure, comme tous les nombreux commentaires précédents, c’est pareil chez moi. Enceinte, j’ai travaillé et fais toutes les tâches ménagères pendant que lui passait ses journées de chômage scotché à l’ordi. A la naissance de notre fils, il m’a aidé, mais au bout de quelques semaines, il a complètement jeté l’éponge. Aujourd’hui, notre fils a 2 ans, je suis épuisée, car je dors 4/5h par nuit, je gère les levés à 6h (quand lui dort jusqu’à 10h et a toute sa matinée pour lui quand je suis au parc), les sorties, les repas, le ménage. Je ne fais que lui râler dessus. Il me dit qu’il comprend, mais ne fait un effort que quelques heures/jours et ça recommence (et comme chez d’autres, je devrais l’acclamer à chaque fois). Quand il m’aide, il me laisse toujours quelques choses à finir… Le pire, c’est que l’argent manquant, je dois retourner au travail (lui « cherche » encore de son côté) et je redoute plus que tout, car avec toute cette fatigue accumulée, je ne sais pas si je tiendrai. Et je sais que j’aurai tout autant à faire que maintenant à la maison. Je pensais naïvement qu’après m’avoir laissé travailler ces dernières années pendant que lui glandait à la maison, il allait prendre le relai pour me laisser profiter de mon congé parental sereinement.
    Je suis pour l’équilibre dans le couple, mais dans les faits, c’est moi qui me retrouve à tout faire et ça me révolte. J’ai l’impression d’avoir 2 enfants à gérer à la maison et quand il me parle d’eb faire un 2ème, j’explose 😉

    Répondre
  24. lili
    27 juin 2013 at 14 h 24 min (4 années ago)

    Je vais te dire la vérité, mon homme m’aide beaucoup…
    je suis descendante d’une famille de méditerranéen… la femme aux fourneaux, l’homme les pieds sous la table. Les hommes de la famille sont très machistes.
    J’ai été baignée dans cela, et je ne voulais pas ça dans ma vie. Mon homme dés qu’on s’est mis en ménage a vite compris… mùais parce que lui, depuis des générations les hommes aident dans sa famille. Mais attention, la roue tourne vite. Il m’aidait beaucoup, moitié moitié en gros : lui le sol, moi la poussière, lui le repassage, moi la lessive…
    et j’ai été en congé parental un an… je faisais tout, il a vite changé, il se laissait aller, jusqu’au jour où j’ai dit stop, je suis à la maison, ok, mais c’est pas une raison.
    là je suis à mon second congé parental, et il continue de m’aider, même si j’avoue en faire plus vu que je suis à la maison… mais hors de question de tout faire! le soir, quand il rentre, le bain aux gosses c’est pour lui, la vaisselle aussi… et le weekend, il fait le repassage et d’autres tâches que j’aime pas! on est en gros à 2/3, 1/3

    Mon père qui ne faisait rien, à force de voir son beau fils faire des choses s’est senti moins peteux, depuis quelques années maintenant, il aide ma mère, comme quoi chaque homme peut changer si il le veut!

    Répondre
  25. Valérie
    13 juillet 2013 at 10 h 24 min (4 années ago)

    J’ai adorée la comparaison avec Sysiphe car elle décrit parfaitement nos vies! Comme dans Un jour sans fin, on range, allaite (pour ma part), joue, range, cuisine, range, lave…bref le métier vraiment « ingrat » selon les hommes! mais bon nos petits bouts (mes filles de 2 ans et 3 mois) sont mes petits Mars, un « je t’aime maman » et sa repart!

    Merci pour cette article!

    Répondre
  26. Laulau
    24 juillet 2013 at 11 h 42 min (4 années ago)

    haaaaaaaaaaaaaaa j aurais pu écrire ton article VRAIMENT mais je n’ose pas lol l homme lit mon blog alors vaut mieux pas … pour ne pas créer de conflit
    Ici c’est pareil que chez toi, à la différence que je bosse 😉 enfin je bosse … un grand mot pour l homme pour qui etre instit c est facile, j ai de la chance je finis tot je suis souvent en congé en j en passe ! Mais merde ! une fois le boulot finit je récupere les 4 loulous et je rentre il est 17h .. le temps de faire les devoirs, repas, bains etc je n ai pas une minute a moi… je le pose il est 23h je tombe comme une masse …. et lui rentre penard du boulot a 20h, il commence a 11h mais ne fait rien … c est tout pour ma pomme …
    et pour lui c est normal …
    le pire je suis en depression, surmenage depuis mai mais pour lui c est ma faute … j ai aucune raison d aller mal c est moi qui me laisse aller … super le soutien … je suis juste morte de fatigue et marre de tout gerer seule !
    Maintenant juillet et aout je deviens mere au foyer et bien sure comme d hab tout est pour moi mais y en a marre.. je n ai plus de motivation ..
    enfin tout ca pour te dire courage et je te comprends tout à fait !
    Merci encore pour cet article !

    Répondre
  27. Laulau
    24 juillet 2013 at 11 h 48 min (4 années ago)

    Pour en revenir à l etude

    • 67% des mères qui travaillent dorment moins de 7 heures par nuit, alors que les médecins recommandent 7 à 8 heures au moins, 41% des pères dorment plus de 7 heures par nuit. 9% des pères dorment plus de 10 heures par nuit, contre… 0% des mères.

    JE DORS 5 HEURES PAR NUIT VOIR MOINS PARFOIS

    • 63% des mères qui travaillent sont épuisées. 19% des mères qui travaillent prennent au moins une fois
    par semaine des médicaments, vitamines, calmants pour tenir.

    JE SUIS EPUISEE EN DEPRESSION ET SOUS TRAITEMENT

    • 79% des mères qui travaillent renoncent régulièrement à prendre soin d’elles par manque de
    temps. 37% ont déjà renoncé à se soigner ou annulé un rendez-vous médical faute de temps, 1 mère sur 5 saute des repas faute de temps, 62% des mères renoncent à prendre du temps pour leur couple, 46% des mères qui travaillent ont déjà renoncé à un projet personnel faute de temps.

    PRENDRE SOIN DE MOI C EST QUOI CA ????

    • Dans 55% des cas, c’est la mère qui est seule responsable de la vie scolaire (réunions de parents,
    kermesse…) en sus de sa vie professionnelle.

    YES

    • 93% des mères qui travaillent contactent leur conjoint depuis leur lieu de travail.

    YES

    • 62% des mères actives font ou prévoient leurs courses sur leur lieu de travail.

    YES

    😉

    Répondre
  28. Dajesbox
    24 juillet 2013 at 12 h 05 min (4 années ago)

    Ici ça se passe comme chez toi. Sauf que Monsieur ne fait VRAIMENT rien ! Il ne débarrasse pas la table, n’a jamais pris le bain des enfants … Non, il n’est là que pour le côté positif ( jeux ).
    Par contre, là où je vais me faire frapper c’est que, être maman au foyer, ça me comble à du 300%. Je suis fatiguée je fais des journées de 48h mais j’adore ça. La vérité de chez vérité ! Je ne voudrais pas qu’on me file un coup de main 😀 C’est une passion même pas un métier. Attention, avis purement perso’ ! C’est une passion éprouvante certes mais j’adore TOUT faire. Mon mari ne s’est jamais levé la nuit, n’a jamais préparé quoique ce soit mais à côté de ça, il travaille comme un fou et si je lui dis merci parce qu’il a sorti la poubelle. Il me dit merci aussi de tout gérer à la maison. Donc il a conscience de ce que je fais par contre …

    Répondre
  29. Dophinel
    10 octobre 2013 at 15 h 38 min (4 années ago)

    J’ai bien aimé ton article, rempli de vérités, d’ailleurs je l’ai mis en lien sur mon propre blog, si tu veux venir commenter à ton tour, c’est par ici : http://dophinel.blogspot.be/
    Tu sais, je pense qu’on se met trop de pression, on s’imagine que si on est à la maison on doit cuisiner, la maison doit être nickel … moi j’ai lâcher prise. Le ménage, un des deux se décide à le faire quand son seuil de tolérance est atteint. Je ne me dis pas que c’est ma responsabilité, non, ça ne l’est pas, c’est la nôtre, tant que ça ne le gène pas, ou que ça ne me gène pas, et bien les choses ne sont pas faites. Evidemment si on reçoit alors on s’y met, tous les deux !
    Tu connais la blague, du ga qui rentre chez lui et trouve la maison en champ de bataille complet ? Et il demande à sa femme ce qui se passe, et elle répond : Tous les jours, tu me demandes ce que j’ai fait de la journée, et quand je t’énumère mes tâches, tu trouves que c’est cool, que j’ai eu du temps pour moi, alors aujourd’hui, je n’ai rien fait, tu vois à quoi ça ressemble ?
    Et si la pression, c’était toi qui te la mettait pour rien ?

    Répondre
  30. Polina
    4 janvier 2014 at 10 h 07 min (4 années ago)

    Je découvre votre blog et viens intuitivement vers le billet le plus consulté…Joli coup de gueule contre les idées reçues sur les femmes au foyer, dont le travail quotidien n’est jamais assez mis en avant !

    Répondre
    • Mme BN
      20 janvier 2014 at 18 h 28 min (4 années ago)

      Merci ! et bienvenue ici 😉

      Répondre
  31. Carl
    30 janvier 2014 at 15 h 15 min (4 années ago)

    Si j’avais écrit cette article je l’aurais écrit mots pour mots à l’identique . J’ai l’impression de tout faire, sans presque pas prendre de temps pour moi. Pas de hobbies , mr en a 2 voir 3!
    Je suis au bord je me demande parfois si je ne fait pas de la dépression le quotidien d’une maman n’est pas toujours simple mais quand le conjoint n’y mets pas du siens …..
    J’ai aussi l’impression de vivre au siècle dernier l’homme est roi!! M’enfin bon

    Répondre
  32. faure
    19 février 2014 at 10 h 09 min (4 années ago)

    Bonjour,
    pour moi c’est pareil,un mari sans travail depuis presque 3 ans, 2 ados qui vivent comme des princesses, pas un brin d’aide dans la maison ni dans le jardin. La déprime est permanente depuis quelques temps. L’avenir devient incertain alors que nous avons tout pour être heureux. Je ne suis jamais même un instant toute seule, c’est vraiment pesant. Comme la plupart d’entre vous, je n’ai plus aucun moment pour moi car je suis sollicité en permamence. Je tiens le coups mais j’ai peur que cela ne dure pas très longtemps.
    Merci pour vos témoignages, on se sent un peu moins seul

    Répondre
  33. villa
    15 mars 2014 at 10 h 51 min (4 années ago)

    Cet article est très bien , je me reconnais dedans je suis une maman au foyer depuis 2 ans je garde mon petit garçon qui aura 3 ans en juin donc dès l’année prochaine je compte reprendre une activité.
    A la maison je m’occupe de tout papiers , ménage ect.. monsieur m appelle la journée de son travail et me dit souvent « oooo mais arrête de faire le ménage je le ferai  »
    sauf que même en laissant traîner des choses tel que son linge sale de son côté du lit qu’il me laisse gentiment tous les matins ou un peu de vaisselle, le soir monsieur se pose sur le canapé et reste des heures sur son i-phone.
    A la maison il ne fait que de temps en temps le repas / débarrasse la table en me laissant toute la vaisselle et quand il fait la cuisine j’ai aussi le droit de laver tout ses ustensiles.
    Le weekend une fois dans le mois miracle monsieur s’active un peu plus 1 passage d aspirateur ,1 lessive de faite, 1 nettoyage de vitre et j’en entend parler pendant longtemps et il me dit  » t a vu ce que je viens de faire ? viens voir ect… » et je dois le remercier plusieurs fois !. Il ne joue pas avec notre garçon sous prétexte qu’a cet age la ce n’est pas intéressant. Quand on se balade le weekend c’est moi qui surveille notre enfant dans les magasins pendant que le père fait un tour ou tchat avec les vendeurs.
    l’autre jour je devais me faire opérer , il m’a fait encore une fausse promesse l’ avant vieille qu’il allait me nettoyer tout pour que je sois dans un environnement sain …. J’ai du tout nettoyer pour le retour de mon opération le soir, monsieur a préféré après le boulot allé voir son ami .

    Répondre
    • Fleurette
      31 mai 2014 at 15 h 32 min (3 années ago)

      ton article est le reflet de mon quotidien….ma journée commence a 7h du mat’, sans meme avoir le temps de prendre 10 minutes pour prendre un bon café…des le reveil, je me sens comme agréssée. parce qu’en plus il ne faut pas faire de bruit parce que Monsieur dort!!! il est en accident de travail depuis presque un an et n’en fous pas une a la maison!!!!!! ne change meme pas une couche quand je suis occupée!!!!
      quant je depose le grand a l’ecole, le meme bordel a ramasser, parce que je suis mariée a un type qui n’est meme pas capable de mettre un slip dans la paniere a linge sale…et qu’il se permet d’etre bordelique!!!!
      donc le rangement, le menage, la bouffe, les enfants et Monsieur, sans oublié tout l’administratif….et quand tu as le malheur d’oublier de faire un truc, tu t’en prends plein la gueule….
      je ne trouve pas de boulot, parce que pas de place en creche…. et quand j’ai la chance d’etre convoqué pour un entretien d’embauche, on me demande quel est e trou de 2 ans dans mon cv….quand je repond que je suis femme au foyer on me regarde de travers. le dernier recruteur, je me suis carrément enervé parce que merde, meme un chef d’entreprise n’arrive pas la cheville d’une femme au foyer parce que lui delegue, a des assistantes….. bref!!!!
      juste un grand raz le bol

      Répondre
      • Inouta
        30 juillet 2014 at 21 h 12 min (3 années ago)

        Je n’écris pas souvent mais là j’ai adoré ton article… Je suis dans le même cas que beaucoup d’entre vous. Mon conjoint n’est pas là pendant 4 jours. Autant dire une éternité. J’ai de la chance, il s’occupe très bien de notre fils mais qu’est qu’il est bordélique!!!! J’en peux plus. Je suis pas maniaque du ménage mais tout laisser traîner arggg je craque. Et c’est vrai un homme doit être félicité après une tâche ménagère. A cela se rajoute pas d’amis et pas de famille proche, pas de voiture et restriction du budget. Alors mes plaisirs se résument à faire les courses et acheter un petit quelque chose à bébé. Comme je tourne en rond, je préfère reprendre le boulot mais là encore le trou dans le CV fait tâche donc persévérance. Au vue de vos commentaires, que nous soyons mère au foyer ou travailleuse, le plus dur c’est d’être un peu égoïste et prendre soin de soi… Au passage, ce qui me fait très très peur, c’est qu’une mère au foyer est vulnérable. Beaucoup de connaissances se sont fait jeter par leurs conjoints au bout de quelques années et elles se sont retrouvées à la rue. Mère au foyer implique d’être dépendante de son conjoint et surtout non reconnue par la société (statut, retraite, sécurité sociale…). Après mon petit coup de gueule, je retourne à mes recherches d’emplois!!! 🙂

        Répondre
  34. Fannette
    6 octobre 2014 at 12 h 45 min (3 années ago)

    Bonjour,

    Je comprends tout à fait ce que vous vivez car je le vis moi-même. Merci pour ce partage !

    Répondre
  35. Soma
    23 octobre 2014 at 12 h 55 min (3 années ago)

    Coucou
    J’ai une amie qui est femme au foyer depuis une quinzaine d’années, par choix, par possibilité financière aussi (son mari gagne très bien sa vie).
    Elle explique que c’est « son boulot » de prendre soin de ses enfants, de sa maison… et qu’ils ont trouvé leur équilibre ainsi. Elle explique qu’elle peut en avoir marre, que le we, c’est aussi son we & que sur ces moments-là, son mari peut prendre la relève.
    Je crois que l’image qu’a le mari sur cette « fonction » est importante… s’il s’imagine que tu ne glandes rien de la journée & qu’il rentre, que c’est tjs le bordel…. cela va être intenable.
    De mon côté, on cherche encore un équilibre. je travaille à 80% et je fais clairement 70% des taches ménagères. Je pète un câble régulièrement, cela permet de remettre les pendules à l’heure, ms ces moments de crise st douloureux & remettent parfois notre couple en question…

    Répondre
  36. Mary
    19 décembre 2014 at 17 h 21 min (3 années ago)

    Ah là là, je faisais une recherche sur ce type d’expériences… J’ai déjà eu beaucoup de mal à trouver un article parlant négativement de ce style de vie, surtout quand il n’est pas choisi (comme si être mère au foyer c’était toujours forcément « trop cool » et voulu).

    Moi je n’ai pas encore d’enfants, mais on en parle, nous en voulons. Je suis illustratrice dans les dessins animés et jeux vidéos. C’est à dire qu’il n’y a du travail qu’à Paris, ou presque – et quand il y en a… il y a plus de gens au chômage ou en intermittence qu’autre chose… Pour ma part je suis super mal payée mais j’ai la chance d’être en CDI (faudrait pas que j’ai trop de chance non plus ma brave dame!).

    Monsieur par contre, est fonctionnaire. Il passe de grands concours (ENA, etc, et espère en décrocher un). Il gagne assez bien sa vie, même sans cela. Et je n’ai qu’une envie: me barrer d’ici.

    Seulement si je me barre… plus de boulot. A part refaire la carte de visite du plombier du coin sous le manteau… Et je n’ai pas de contacts, j’ai toujours travaillé dans la même boîte.

    Nous essayons d’avoir des enfants depuis peu mais l’idée de justifier mon chômage en cas de déménagement en ayant des enfants ne me plait pas. J’ai fait 5 ans d’études, je vis de ma passion (je ne me vois pas faire autre chose, c’est mon air, le dessin) et quitter ça me fout une trouille terrible.

    Quand on me dit: tu sais, t’occuper des enfants, c’est un métier à plein temps (comme pour me dire: t’inquiète tu auras ta part de taff, elle te revient de toutes manières) ça m’énerve… j’en suis consciente certes, c’est un vrai challenge, mais surtout parce que : bordel, je ne veux pas ça pour moi.

    Mais genre, vraiment pas. Bosser et s’occuper du reste (courses, etc, c’est déjà tellement). Donc si en plus je dois être esclave chez moi en n’en ayant même pas la vocation… Bref. Je flippe.

    Sur Paris les nounous coûtent un bras, la vie aussi, les apparts sont petits. Dans les deux cas je pense finir péter un câble. Mais je repense à mes parents qui ont du débourser 6500€ pendant 5 ans pour mes études et je me dis que je vais tout foutre en l’air… quel choix faire? C’est compliqué.

    Merci pour cet article qui me fait me sentir moins seule. Merci de dire tout haut qu’être mère et en avoir marre, c’est humain.

    Répondre
  37. Mme BN
    20 décembre 2014 at 9 h 17 min (3 années ago)

    Merci à toutes et à tous pour vos témoignages, je me rend compte, en vous lisant, que les mentalités sont loooin d’avoir changée.

    Courage à toutes <3

    Répondre
  38. Ines
    29 mai 2015 at 9 h 26 min (2 années ago)

    moi je viens d’apprendre que je n’aurais pas de place en crèche pour mon enfant de deux ans à la rentrée prochaine, je me faisais une telle joie de pouvoir enfin reprendre un travail. La société nous parle d’émancipation de la femme en prenant pour exemple les pires pays de la planète mais quand on aura commencer par chez nous ici, on pourra plaindre les autres. ce n’est pas acquis. mon mari a sa petite vie sociale tandis que moi je me meurs à petit feu sans aucun lien extérieur (en me mariant, j’ai quitté ma région d’origine à plus de 400 km). J’en viens à regretter mon célibat et ma liberté, j’en viens à m’en vouloir de m’être mariée et d’avoir fait un enfant (consciemment et inconsciemment, la cause de mon enfermement ?) voilà, on nous parle d’émanciper les femmes mais on ne fait pas de places en crèche pour les y aider (ce n’est pas l’homme d’aujourd’hui qui va rester à la maison pour s’en occuper, ils ne sont pas fous, ils ne tiendraient pas une heure).

    Répondre
    • Mme BN
      25 août 2015 at 19 h 31 min (2 années ago)

      Plein de courage, je pense qu’on passe toutes par là

      Répondre
  39. Justine
    15 juillet 2015 at 9 h 45 min (2 années ago)

    Et toi, tu lui dis merci àton homme de bosser et de pourvoir l’argent dont la famille à besoin ?

    Répondre
  40. Catherine
    24 août 2015 at 23 h 39 min (2 années ago)

    Pareil ici, en tous cas jusqu’à ce soir. Proche du burn out parental, j’ai décidé de reprendre la main sur ma vie. Je donne à mon fils une image de la femme qui me sort par les yeux en n’existant que par le foyer. Adieu repassage, si mon compagnon veut des chemises, un repas X ou Y…il bouge ses fesses.
    Je vais prendre maintenant bcp de temps pour jouer avec le petit (là, je pense qu’il me reste max 1/2h par jour pour celui qui est la raison même de mon emprisonnement : cherchez la logique…!!!) et un peu pour m’occuper de moi. Lui montrer aussi qui est vraiment sa maman.
    Au mieux, mon mec s’adapte, au pire : il se barre et j’aurai de facto 10 fois moins de boulot à la maison.
    Cet article m’a fait un bien fou, merci à son auteur et à toutes celles et ceux qui ont commenté.
    Catherine

    Répondre
    • Mme BN
      25 août 2015 at 19 h 32 min (2 années ago)

      Merci à toi et j’espère que ça va vite aller mieux !

      Répondre
  41. N
    6 octobre 2015 at 23 h 58 min (2 années ago)

    Comme je te comprend !
    Ici aussi au bout du rouleau mais sans papa! Et franchement je préfère être seule qu’avoir quelqu’un dans les pattes en plus de mon fils et le chien! Il y a des bon moments mais aussi bcp de mauvais moments. Parfois je crois même que mon fils me déteste car il me pousse à bout et parfois je me sens tellement épanouie.
    Je pense qu’il faut pas hésiter à pleurer quand on en peut plus. J’ai un bébé de presque 15 mois très nerveux et qu’il ne fait pas les nuits. Je suis exténué mais je refuse de le laisser une nuit. Il faut penser aussi que la relation qu’on est en train de créer avec nos bébés est unique. Être maman au foyer est très dur mais 100 fois plus respectable que d’aller travailler… Je crache sur les mamans travailleuses sans pitié. On fait un gosse pour s’en occuper pas le laisser à 2 mois en crèche. J’ai été nounou et j’ai eu des enfants malheureux de voir leurs parents qu’une heure ou 2 le soir et le week end.
    Tout le monde se focalise sur le développement physique et intellectuel des enfants mais qu’en est-il du développement affectif et émotionnel ??!
    Je suis sidéré d’entendre « t’es à la maison tu fous rien » par des mamans qui travaillent. Non mais sérieux c’est elles qui font rien auprès de leur enfant !

    Répondre
  42. Vivianna
    19 décembre 2015 at 11 h 21 min (2 années ago)

    Bonjour,
    Il fallait que quelqu’un en parle! La responsabilité d’une mère n’est pas aussi facile. Et aucune mère ne mérite d’être traité de la sorte. J’ai décidé de travailler à domicile pour gagner un peu d’agent. Grâce à Jeanne≈ Gagner, j’ai découvert qu’on peut utiliser sa passion et en tirer profit.

    Répondre
  43. Lardet
    25 janvier 2016 at 14 h 08 min (2 années ago)

    Alors pourquoi ne pas allez travailler tout simplement ?je travaille.J ai 2 enfants.un mari qui travaille en décalé. Je rentre le soir et dois tous gerer comme vous les corvées de la maison. Franchement quand je travaillais pas,même si je m occupais de la maison et des enfants,j étais quand même bien moins fatiguée.

    Répondre
  44. Michel A
    7 mars 2016 at 14 h 12 min (2 années ago)

    Je comprends ce que tu ressens et j’espère que ton époux sera un peu plus coopératif à l’avenir. Chez moi, j’avoue que c’est ma femme qui s’occupe de la plupart des tâches ménagères. Toutefois, je fais de mon mieux pour l’aider quand je ne travaille pas.

    Répondre
  45. lili
    20 avril 2016 at 21 h 25 min (1 année ago)

    Bonjour; merci pour ton article jai ris mais c’etait nerveux. Le rire a laissé place aux larmes. Larmes car je me rend compte que pour beaucoup de femmes c ‘est difficile et ca me revolte. Mon mari m aide fais la vaisselle; s occupe de notre fille mais je fais quand meme beaucoup et je n en peux plus parfois. je ne peux pas deleguer car au final le travail est mal fait, malgré les indications c est toujours mal fait. Et ca me gonfle car je me dis mais comment se fait il que nous femmes nous faisons les choses comme si c etait naturel et qu’eux ne soit pas foutus de passer une serpiére correctement? La réponse est l ‘education : on inculque de facon inconsciente ou non aux filles de fermer leur gueule et de toujours s’occuper des autres, on les fais culpabiliser. . C est rigolo parce qu’avant de te marier tu dis « quoi moi jamais! je serai la bobonne de personne! » et un jour tu te retrouves à tout te taper et tu te dis « bah si jsuis devenue la bobonne ». Hier, j’ai eclaté et je crois que j’ai compris que j’allais mal: je rangeais la maison et le canapé du salon était dans un état. J’avais le balai dans les mains et j’ai tapé contre le mur ça a fait un gros trou puis je me suis mis à hurler et grogner en tapant sur le balai….

    Répondre
  46. Aurélie Aurélie
    16 mai 2016 at 17 h 00 min (1 année ago)

    Quand on me dit : tu fous rien (alors que je m’occupe de mon fils, de la maison et de la préparation du mariage ainsi qu’un peu du jardin) ou qu’il me dit : tu veux une médaille pour ce que tu viens de faire? alors que lui quand il sort la poubelle, il me le dit en instant..
    Je pète un câble, d’être juste une maman, de ne plus être une personne à part entière et une concubine!!! Je dois être patiente pour mon fils (bon normal) mais de devoir être patiente pour mon concubin et pour sa mère : NON MERCI!!!! Mais miarde qu’es que j’en ai marre d’être considéré juste comme une maman!! Que monsieur veuille juste que je le suce et que moi il ne veut même plus me toucher!!! Et quand monsieur veut un truc c’est tout de suite et il insiste lourdement… Et le pire c’est quand je vais pouvoir un jour reprendre un taff rémunéré, je ne serai pas quoi faire, car il avant d’avoir mon enfant, j’ai eu un licenciement pour inaptitude, suite à la détection de ma fibromyalgie.. Comme je comprends votre article!!! COURAGE A TOUT CEUX QUI SONT PARENT AU FOYER INCOMPRIS!!!!

    Répondre
  47. Océ.3yan
    28 juillet 2016 at 0 h 33 min (1 année ago)

    Bonjour,

    J’ai 19 ans et ja’ai un bebe de 1 mois. Sa fait 1 an que je vis avec mon copain il ne faisait pas grand chose avant sa ne me dérangeait pas mais maintenant que bebe est arriver il ne fait toujours rien et me reproche de ne pas s occuper de lui de ne jamais faire le menage et aussi que je suis une mauvaise maman car parefois je craque a cause de la fatigue. Je fait tout menage vaissalle repas lessive biberons couche bain. Bebe ne fais pas ses nuits et mon copain ne se leve pas… En lisant vos commentaires je me suis retrouver… J espere que sa va s arranger pour nous toutes.

    Répondre
  48. doudou
    15 décembre 2016 at 22 h 51 min (9 mois ago)

    Coucou les filles
    Moi j ai 31ans et 2 enfants de 4et presque 3
    ans. Au foyer depuis ma première grossesse, j ai fait ce choix pour le bien être de toi même si c est super dur d être tous le temps a la maison!
    Mon mari m aide de façon aléatoire mais franchement je préfère quand il ne fait rien car quand il fait il passe en mode maniaque et devient juste infecte donc merci de l aide! Il s occupe rarement des petits, ne veut pas les garder en tout cas! J avoue que je me suis résignée face a mon mari mais par contre faut que je sorte régulièrement me vider la tête sous peine de déprime ou de petage de plomb! Patience patience, essauons de voir les côtés positifs…

    Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Mère au foyer, une condamnation …

  1. […] Il concerne les Femmes/Mères au Foyer; “Mère au Foyer, une condamnation ?” […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *