Les Auto-école et moi, c’est une grande histoire d’amour.

Tout à commencé, quand pour mes 17ans, mes parents m’ont offerts la conduite accompagnée. A un an de ma majorité je n’étais pas très chaude, mais on ne m’a pas laissé trop le choix …

J’ai eu mon code du premier coup, fait mes 20+8 heures de conduite, mais il me restait encore à faire mes 3000km. Et c’est beaucoup 3000km, quand tu ne fais que de la ville, quand tes parents n’ont pas le temps , quand tu as un bac à réviser etc … Il fallait les faire en deux ou trois ans (je ne sais plus exactement); et semblant de rien, ça passe vite !

Quelques temps avant la fin de ce laps de temps, nous avons pris le taureau par les cornes et nous avons fait un aller-retour Paris/Nice en un weekend. J’ai ensuite rajouté les km manquant, et hop, direction l’auto-école.

Moi -“Bonjour, je viens pour passer mon permis, j’ai ENFIN fait mes 3000km ! ” #contente
Secrétaire, amie de mon père, qui sort mon dossier …
Elle – “Han, mais ton code n’est plus valable depuis deux semaines ! “
grand silence, électricité dans l’air, je regarde mon père qui devient tout rouge …
Moi – “Ce qui signifie ?”
Elle -“Ben que tu dois le repasser ” (et donc repayer).

Je pense que si je n’avais pas retenu mon père, il lui sautait dessus. Mes parents ayant déjà dépensé une grosse somme, et ma motivation étant partie très loin, j’ai laissé tombé en me disant que je le repasserais plus tard … quand je pourrais me le payer.

Nous voilà quelques années plus tard. Nous avons déménagé, je travaille, et je décide de m’inscrire dans un auto-école à côté de la maison. 

Je me rend vite compte que c’est quasi impossible de me rendre de façon régulière aux leçons de code; j’arrive tard à cause des transports en communs, ils sont fermés entre midi et deux heures (et n’ouvrent qu’à trois), et le week-end je ne suis pas souvent là.

Le problème c’est qu’ils refusent que je révise à la maison : il faut venir, sinon on ne vous inscrit pas à l’examen. Pourtant être présent n’apporte pas grand chose de plus; ils nous foutent dans une salle avec un dvd et démerde toi.

Au bout de quelques mois je décide de pousser une gueulante; je veux que ça bouge ! Je demande donc à passer les leçon de conduites en même temps que le reste, et je leur demande surtout de m’inscrire à l’examen du code.

Ça marche. Je re-commence donc des leçons de conduite avec un monitrice plus jeune que moi, et qui passe son temps à envoyer des textos au lieu de regarder la route … Pour la mise en confiance, c’est zéro.

Dans le même temps, je passe mon code … que je loupe d’un point. J’ai bien pensé à me pendre directement, mais j’ai préféré jouer la motivation et me dire que ce n’était que partie remise (encore une fois).

Seulement la vie en a décidé autrement. Mon père meurt et je décide d’aller vivre dans son appartement; ma mère en a trouvé un autre de son côté et le déménagement se fait plus rapidement que prévu.


Et mon auto-école dans tout ça ? Et bien impossible d’y retourner, c’est beaucoup trop loin … Un remboursement ? impossible aussi d’après eux. Je récupère donc mon livret, et me dit qu’il me reste plus qu’à me réinscrire ailleurs …

Tu as vu, je suis une optimiste quand même.

Bref, me voilà encore quelques mois plus tard, dans mon nouvel appartement, avec un nouveau boulot et dans une nouvelle auto-école. Elle est sur mon trajet, je n’aurais pas de difficultés pour aller au leçons, j’ai tout bien calculé.

Moi -“Bonjour ça serait pour une inscription avec le forfait de base”
Elle – “Oui, alors pour le permis B c’est 1400€”
*Tombe de la chaise*
Moi – “1400€ !! *respire* bon … ok. par contre j’ai déjà pris des leçons de conduite, donc je n’aurais surement pas besoin d’heures supplémentaires …”
Elle -” Ah, vous êtes inscrites ailleurs ? Je ne peux pas vous prendre alors !”
Moi – “Noooon, je n’y suis plus, sinon je ne serais pas là …”
Elle – “Bon ben je peux vous mettre sur liste d’attente alors”
Moi – “hein O_o “
Moi- ” Je vais y réfléchir, au revoir”.

Nous voilà donc quelques années plus tard, j’ai 32 ans et je n’ai toujours pas mon permis. C’est toujours la même histoire : quand tu as le temps, tu n’as pas l’argent ; et quand tu as l’argent, tu n’as pas le temps.

Je vais donc passer mon code en candidate libre. Et oui, c’est possible ! Bien évidement on ne t’en parle nulle part, puisque c’est gratuit. Et après j’irais re-prendre des cours de conduite en auto-école (bien que je n’ai plus trop envie d’y mettre les pieds).

J’ai regardé un reportage hier soir, et les prix ont encore grimpés et les méthodes sont encore pire qu’avant. Quant à ce putain de code, il est bien sur plus difficile … Quel intérêt de poser des questions pas claire et à double sens ? Ils trouvaient que c’était déjà trop facile d’avoir son permis ?

Entre les prix exorbitants, les méthodes douteuses pour rajouter des heures, le peu de places aux examens et j’en passe et des meilleures … ils nous prennent un peu pour des cons non ? et pour des vaches à lait aussi …

Et vous, ça s’est passé comment ?

C’était mon coup de gueule du lundi

Comments

commentez