Et oui ! Depuis que je suis mère au foyer (j’ai l’impression de prendre 10 ans quand je dis ça) je n’ai plus le droit de me plaindre.

Dans l’imaginaire des gens ?

Le matin je me lève avec le soleil et le chant des petits oiseaux, je suis fraîche et dispose. Je vais chercher mon joli bambin qui m’attends sagement dans son lit. Il gazouille gentiment toute la journée pendant que je m’occupe de mon foyer: lavage, repassage … j’effectue mes tâches quotidienne en chantant et en virevoltant ça et là …  Le reste du temps, je joue avec mon chérubin, je prépare des bon petits plats pour mon mari et j’ai aussi le temps de me pomponner pour lui … parce que je suis mère, mais femme avant tout !

Pour m’occuper, je reçoit mes amies pour le thé ; je vais faire du shopping, je vais me faire chouchouter chez l’esthéticienne … j’ai tout mon temps pour moi !

On est d’accord hein ? C’est bien comme ça que ça se passe ? Faudrait pas leur casser leur truc …. Quoique si en fait, j’ai bien envie.

Alors, la réalité :

Le matin je me lève, la tête dans le cul quand mon gentil bébé se met à pleurer. Généralement j’ai mal/trop peu dormi parce que mon lit est pourri/le petit à chouiné 1seconde et demi et ça m’a réveillé/mes chats sont cons (faudra que je vous en parle). Après le premier bib’, comme il est relativement calme, je le pose dans son parc et je vais faire le ménage…. entre deux tâches je vais agiter un hochet, chanter une chanson, faire l’andouille, prendre aux bras, bisouiller,  etc …

Après le deuxième bib’ c’est l’heure de sa sieste. Dans le meilleur des cas il joue avec son mobile et s’endort ; je peux alors me poser une heure ou deux devant les feux de l’amour, tout en bloguant, en jouant aux sims, et en lisant un livre…. pas le temps de faire une sieste: il suffit que j’arrive à m’endormir pour qu’il se réveille.

Dans le pire des cas, il est énervé/n’arrive pas à s’endormir ; il faut donc que je le berce, que j’insiste. Si vraiment cela ne marche pas, il sera exécrable le reste de la journée. Je peux donc oublier mes fabuleuses occupations (citées ci-dessus).

C’est l’heure du goûter. Il rejoue dans son parc ; pendant ce temps là je tente une douche. En deux mn 30 chrono c’est fait … j’ai à peine eux le temps de sentir la température de l’eau. Il râle, je le met dans son transat. On joue, je chante, fait l’andouille, il rigole, j’adore ça, je le couvre de bisous.

Monsieur B. arrive … je n’ai pas vu passer la journée, je n’ai pas fait le quart de ce que je voulais faire. Le temps de profiter d’un être vivant qui parle comme moi, c’est l’heure du bain et du dernier bib’. On couche bébé, plus ou moins facilement selon les soirs, on mange et je me pose sur le canapé. Généralement il est trop tard pour que j’ai envie de faire autre chose que de larver devant mon ordi (heureusement sinon vous n’auriez pas grand chose à lire).

Aller chez l’esthéticienne, chez le coiffeur,faire du shopping, sortir vite fait prendre le soleil … c’est plus possible. Chaque sortie est une véritable expédition, il faut prévoir de faire garder le gnome ou bien emmener tellement de matériel qu’il faudrait que je loue les services d’un Sherpa.

Et les jours passent et se ressemblent ….

C’est déjà plus ça non ?

Alors oui je ne travaille pas, je n’ai pas de patron casse couille sur le dos, je ne vois pas des clients/gens cons défiler toute la journée …. MAIS BORDEL, j’ai le droit de me plaindre quand même !

Comments

commentez