Bon, je ne vous cache pas que cela m’arrive souvent parce que je suis, en général, pas trop contrariante et plutôt sympa. Mais il y a des oui plus importants que d’autres, des oui qui changent une vie, des oui qui engagent, des oui qui font ressentir des papillons dans le ventre. Et ce Oui là en fait partie.

C’était pas gagné

C’était pas gagné ! Il faut dire que la vie à fait que nous n’avions plus envie : 8 ans d’un côté, 10 ans de l’autre et on peut dire que cela ne nous a pas trop réussi. Il y a eu des hauts et des bas, et encore des bas. Des bas qui ont fait que, comme beaucoup de personnes mariées et séparées, nous n’avions plus envie de re franchir le pas.

De son côté, le sentiment était encore plus violent. Il faut dire que la séparation s’est faite dans la douleur, ce qui n’était pas mon cas. Attaques, coups bas, manipulation, mesquinerie et autres joyeusetés. Il a été confronté à des actes de méchanceté que je ne pensais pas possibles. Je l’ai vu souffrir et se rendre malade et je ne pouvais que comprendre son envie de se protéger, de garder une certaine liberté, un moyen de s’échapper sans trop de dommages … que cela soit moral comme financier.

Une histoire différente

Heureusement rien n’est figé et chaque histoire est différente. Il arrive que l’on se trompe sur une personne, qu’un amour ne soit finalement pas aussi fort que prévu, ne soit pas celui qu’on attendait et qu’il finisse par s’estomper.

Mais la vie continue ! On fait des rencontres, sans savoir où cela va nous mener.

Et puis un jour, il y a ce gars qui nous fait rire … Et puis l’évidence : il y a les goûts communs, les points communs et les coïncidences. Il y a le désir, la tendresse, les attentions, la compréhension et la patience (beaucoup de patience). Il y a aussi les incompréhensions, les explications et les tentatives de communication (#cestmoileboulet). Viennent ensuite l’apaisement et l’envie de construire quelque chose.


Remariage

Alors il a demandé

Bon, on est pas dans le romantisme, donc je vais vous passer les conditions de la demande … mais connaissant le passif, quand il m’a demandé de l’épouser, c’était comme si nous étions dans un lieu instagrammable, avec des tenues instagrammables avec une bague louée pour l’occasion.

Et comme vous vous en doutez, j’ai dit Oui !

Quand je vous ai dit qu’il était mon grand chamboulement ! Si on m’avait dit qu’un jour, je me remarierai à 40 ans passé, je ne l’aurait pas cru. Et pourtant, cela n’a jamais été aussi important pour moi que maintenant. Maintenant, j’espère juste que je ne l’ai pas fait changé d’avis a la section 2 …

Donc, si ce n’est pas le cas, nous nous marierons peut-être cette année, ou l’année prochaine … Nous n’avons pas arrêté de date car il nous reste une petite bricole à régler : finaliser nos divorces 😀

Comments

commentez