Depuis la fin du confinement j’ai rarement mis les pieds à l’extérieur pour autre chose que des courses alimentaires. Je me suis accordée des “petits plaisirs” tout en faisant attention et en portant mon masque et en respectant les distances dites de sécurité quand c’était possible.

Comme vous l’avez compris, je fais partie du groupe “Je prends mes précautions tant qu’on tout le monde est dans le flou”.

Mais quand j’ai vu que Scooby était sorti au cinéma, j’ai eu envie de faire plaisir au gnome et de l’emmener se faire une petite séance ciné.

Le Cinéma Post Confinement

J’ai réservé nos places au cinéma CGR de Polygone Riviera pour la séance du dimanche matin. Avec un peu de chance, je suis-je dit, la majorité des gens seront à la plage ou vacances ou bien en train de faire la grasse mat’.

J’avais prévenu qu’en cas de grosse foule, de masque non obligatoire ou autre nous ferions demi tour ! Il était aussi prévu que nous garderions le masque pendant toute la durée du film.

Quand nous sommes arrivés, 15 minutes en avance, le cinéma était vide … et il l’est resté quasiment jusqu’à la fin puisqu’il s’est avéré que nous n’étions qu’une quinzaine de personnes dans la salle premium Ice.

Ça m’a fait mal au cœur pour les exploitants, mais pour nous, c’était parfait.

Nous avons tout de même gardé notre masque pendant la séance, et là, par contre, nous étions les seuls.

Le film terminé, c’était l’heure de manger. Nous avons donc fait un tour dans le “quartier” des restaurants pour voir ce qu’il en était : y a t-il de la place à l’extérieur ? Les tables sont-elles espacées ? Les menus dématérialisés ?



Le Restaurant post Confinement

Comme j’aime bien manger et que j’aime les valeurs sûres, nous sommes allés jeter un œil du côté de “La Table Niçoise”. Gel à l’entrée, table espacées, serveurs masqués, peu de monde, nous avons donc décidé de nous y installer pour prendre notre déjeuner.

Un Flash code était collé au milieu de la table et nous renvoyait vers l’application AJI-code sur laquelle nous avons pu trouver le menu.

Nous y avons bien mangé, comme d’habitude. De ce côté là au moins, rien n’a changé !

Bien évidement, là, nous n’avons pas gardé les masques. Par contre si quelqu’un invente une bulle de plexi portative et pliable, je suis potentiellement intéressée …

Une fois rassasiés, l’envie de traînasser à envahi la Reine Mère et comme nous sommes des aventuriers nous nous sommes dirigé vers Primark pour voir s’il y avait l’émeute habituelle ou non.


Assiette Niçoise

Primark Post Confinement

Les barrières de “gestion de la foule” des premiers jours étaient installées mais la queue n’était pas longue. Quand nous avons vu que des personnes se faisaient refouler pour non port du masque, nous avons tenté notre chance.

Effectivement, gel hydroalcolique à l’entrée et port du masque obligatoire. Et gare à ceux qui le mettent sous le menton à l’intérieur : les employés sont là pour vous rappeler comment ça fonctionne.

Donc ne tentez pas d’y aller si vous n’êtes pas prêts à respecter les consignes et si vous n’avez pas l’envie de protéger les autres. Vous aurez beau râler, rien n’y fera.

Par contre, les autres, ne vous attendez pas à trouver un Primark quasi vide… Je n’y met pas souvent les pieds, mais j’ai trouvé qu’il y avait quand même foule.

Polygône Riviera, on y va ou pas ?

Vous l’avez bien compris, cet article s’adresse à ceux qui, comme moi, n’ont pas repris leur vie d’avant.

Je n’ai pas été plus loin dans le centre, mais d’après ce que j’entend le masque est obligatoire dans presque toutes les boutiques et j’ai trouvé que pour une fois, il y avait plus de gens masqués que le contraire.

En plus, le fait que cela soit un centre ouvert joue carrément en sa faveur.

Bref, ça a fait du bien de se refaire un petit ciné, et le nain était super content de sa journée (enfin jusqu’au moment où on a été faire du shopping).



Comments

commentez