Cher M. Hamon

Quand je pense « égalité des chances » pour nos enfants, je pense à des cours de soutiens scolaires, gratuit (ou peu cher), qui auraient lieu à l’école ; à des heures d’études, pour tous, avec aide au devoirs.

Je pense à la prise en charge des enfants handicapés ; à des classes moins surchargées, à des cours assurés tout au long de l’année, à ne pas fermer les écoles en milieu rural.

Je pense à une école publique qui serait au moins aussi bien que beaucoup d’écoles privées; à des professeurs et instituteurs plus impliqués, plus présents ; mieux formés ; je pense au soutien qu’ils devraient recevoir de la part des parents et de leur hiérarchie … et je pense à encore bien d’autres choses.

 

Rythmes scolaires

Copyright Martin Vidberg

 

Par contre il ne m’est JAMAIS venu à l’idée qu’ajouter des heures de dessin, de pâte à modeler, de ballon prisonnier, de « racontage » d’histoire ou de flûte à bec permettrait à mon fils, et à ceux des autres, d’avoir de meilleures chances dans la vie.

Ni de rajouter une matinée d’école pour rattraper ces heures où il ne vont rien faire. Non, parce qu’il faut arrêter de nous faire croire que c’est pour leur bien et leur rythme biologique.

Je ne pensais pas non plus qu’obliger les communes à augmenter leurs impôts ou à proposer des activités payantes mettrait tout le monde sur un même pied d’égalité.

Mais je ne suis pas Ministre, je suis une simple mère au foyer. Je n’ai pas fait de longues études, je n’ai jamais eu non plus d’aussi grosses responsabilités dans mon (ancien) boulot.

Par contre j’ai assez de neurones pour me rendre compte que ta réforme c’est de la merde. Je sais que ce n’est pas toi qui à commencé, mais comme tu n’as pas eu les couilles non plus de tout arrêter, c’est à toi que je m’adresse aujourd’hui.

Cela fait déjà plus d’un an que tout le monde traine des pieds, que ça discute, que ça râle que ça manifeste. Ça va coûter cher, trop cher pour certaines communes : il faut des infrastructures, du personnel, des moyens.

Mais ça tu t’en fous ? Peux importe les activités périscolaires mises en place, peu importe qu’elles soient – par la force des choses – payantes, peu importe que le personnel soit qualifié ou non , peu importe que nos gamins soient crevés … il fallait que ça soit mis en place ! Alors tu as tapé tes petits pieds par terre et tu as menacé les communes rebelles (et à juste titre) de représailles.

Et il se passe quoi aujourd’hui ? Une maire et une professeur des écoles font une grève de la faim pour protester contre ta réforme.

Est-ce qu’on va devoir tous en arriver là ?

Parce que là, apparemment, que deux femmes mettent leurs vies en danger ça ne t’émeut pas plus que ça. « Ce n’est pas raisonnable » « Il faut laisser l’école tranquille » blablabla J’avoue que ta réponse me laisse un peu sur le séant :

 

 

 

Et que tu la publie sur ton mur, certainement tout fier de ta prestation, encore plus !

A croire que tu vis dans une bulle depuis que tu es Ministre de l’éducation. Mais peut-être que c’est ça ?

En fait vous vivez dans un monde à part, où tout il est beau,tout il est gentil, tout il est plein de sous. Vous écrivez vos décrets en roses bonbons et vous tirez vos lois au sort dans un grand chapeau pointu.

Dis nous que c’est ça ? On comprendrais mieux.

Mais sache quand même Monsieur Hamon, que nous vivons, nous, pauvres contribuables, dans le vrai monde.

Celui où l’on se serre la ceinture, où on ne peut pas aménager ses horaires de boulot comme on le veut ; celui où les enfants crevés sont hypers chiants, celui où il n’y à pas de Bac fimo , ni de grande carrière de super attrapeur à Chat perché (mais qui sait, ça viendra peut-être).

 Alors il y à un an, même si j’étais déjà contre et qu’elle me faisait déjà peur, je ne me prononçais qu’à moitié sur cette réforme car mon fils n’avait pas encore fait sa rentrée. 

Je pensais encore que tout n’était pas à jeter, qu’il pouvait en sortir du bon … mais plus maintenant.

Après avoir lu et écouté les nombreux témoignages des parents qui la subissent depuis la rentrée 2013. Après avoir vu l’état de fatigue de mon fils, après une matinée de classe, en petite section de maternelle … je peux te l’affirmer Benoit, je suis catégoriquement CONTRE la réforme des rythmes scolaires.

Notre Maire l’est aussi, mais il n’a pas eu le choix. Par contre moi oui, donc l’année prochaine, et tant qu’il sera en maternelle, et tant que je pourrais faire autrement, il n’ira pas à l’école le mercredi.

Voilà c’est tout ! Alors à défaut d’avoir pu te faire enlever les bouchons que tu as dans les oreilles et qui t’empêche de nous entendre, j’espère qu’on aura la chance que tu n’aies pas encore trop de merde dans les yeux … et que tu puisses nous lire.

Bonne soirée

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

10 Comments on Cher M. Hamon

  1. bilfusée
    2 juillet 2014 at 19 h 34 min (3 années ago)

    On m’aurait menti, pas de bac Fimo pour mon fils qui va en faire 3 heures par semaine en tout ptits effectif de 12 enfants, mince alors.
    (ce commentaire est ironique)

    Répondre
  2. Milie
    2 juillet 2014 at 21 h 07 min (3 années ago)

    Ici aussi, complètement contre ces conneries !

    Répondre
  3. Mme BN
    2 juillet 2014 at 21 h 53 min (3 années ago)

    Elle me rend folle cette réforme ! Et le fait qu’ils continuent juste pour pas perdre la face, encore plus !

    Répondre
  4. audrey
    2 juillet 2014 at 23 h 02 min (3 années ago)

    Pour une fois je vais rester sérieuse. j’adore ton article. je partage complètement ton avis, même si je ne sais pas si j’aurai le courage de ne pas emmener ma Mini le mercredi… je ne sais pas!

    Répondre
    • Mme BN
      2 juillet 2014 at 23 h 16 min (3 années ago)

      Ca ne me plait pas; et peut-être qu’il ira si je ne peux pas faire autrement.

      Mais j’aime les mercredis avec lui, on prend notre temps, il se repose, il en a besoin. Alors tant qu’il n’est pas dans les grands apprentissages …

      Répondre
  5. bilfusée
    3 juillet 2014 at 6 h 35 min (3 années ago)

    Je relis et je suis d’accors avec toi y’a pas de sous pour formé les enseignants aux handicaps, y’a pas de sous pour réduire les effectifs des classe, y’a pas de sous pour embaucher des AVS. Mais par contre y’a des sous pour embaucher des animateur pour faire des cours de saxo, de pate fimo, et des jeux de ballons…

    Répondre
  6. mamandoudouce
    3 juillet 2014 at 9 h 46 min (3 années ago)

    Je suis totalement d’accord avec toi! Ici, on subit cette fucking réforme depuis la rentrée 2013…. Vive la fatigue et le coût supplémentaire car ces heures ne sont pas gratuites!!

    Répondre
  7. Ciao33
    3 juillet 2014 at 11 h 51 min (3 années ago)

    complétement d’accord !! ça va être mis en place dans l’école de mon fils en septembre… il rentre chez les moyens… il commencera plus tard le matin (8h45 au lieu de 8h20) et finira plus tot (16h15 au lieu de 16h30)… donc en résumé et parce que moi mes horaires sont pas à la carte il ira juste à la garderie plus longtps… je devrais le lever tous les mercredis matin et il restera « en garderie à l’école » certains mercredis aprèm… allégement des rythmes scolaires disent -ils… à quel niveau ??? surtout chez les maternelles !! bien joué !! vont être plus en forme les petiots…

    Répondre
  8. Mme BN
    3 juillet 2014 at 12 h 53 min (3 années ago)

    Ils vont droit dans le mur et nous amène avec eux … Je ne sais pas ce qui va se passer en septembre, mais j’espère que les parents vont se réveiller, parce que malheureusement il n’y à pas eu beaucoup de mobilisation.

    Répondre
  9. Akusi
    5 juillet 2014 at 20 h 44 min (3 années ago)

    J’ai la chance d’avoir pu pour sa première rentrée, l’année prochaine, mettre mon fils en école privée, avec une directrice intelligente, qui (école privée aidant), a pu refuser tout net de mettre en place la réforme des rythmes scolaires ! Mais je compatie très fort pour tous les enfants (et les parents aussi), qui n’ont malheureusement pas le choix que de subir les âneries de nos politiciens !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *