Et même pire que ça ! C’est la période de l’année que je préfère … après l’été. Je sais que c’est fashion de pas aimer, mais tant pis.

Chez nous, fêter Noël c’est pas chiant, c’est beau, magique, plein de chaleur et de bonheur. On ne fait pas des cadeaux parce qu’il faut en faire, mais parce que ça nous fait plaisir. On ne se retrouve pas “pour faire bien”, mais parce qu’on en a envie.

Chez nous, Noël c’est une belle tradition. Depuis toujours on fait le réveillon avec la famille paternelle; et le jour j avec la maternelle.

Le 24 c’était les jeux avec les cousins et les cousines, les histoires de ma grand-mère pour nous faire patienter jusqu’à minuit; la clochette qui retentit signe que les cadeaux sont au pied du sapin; la ruade dans le couloir pour être le premier à découvrir son tas de paquets; l’arrachage du papier, les cris de joie à la découverte de la surprise.

C’était la crèche qui prenait une pièce entière; les petits sachets avec les bonbons, le couscous, les fous rires … On a eu des Noël plus tristes, il y avait des absents, mais pour nous c’était important d’être toujours ensemble.

En rentrant le soir, ou le 25 au matin, l’excitation était encore là; on savait que le père Noël était passé chez nous pendant notre absence/notre sommeil. On trépignait devant la porte d’entrée ou dans notre lit ! Et puis venait le repas de midi; l’ambiance était différente, plus calme, mais tout aussi agréable.

Maintenant je suis adulte (si si), et j’aime toujours autant cette fête. J’aime faire des cadeaux, j’aime qu’on soit réunit et maintenant que je suis maman je vais aimer voir des étoiles dans les yeux de mon bébé.

J’ai cru au Père Noël longtemps, et j’ai été affreusement déçue quand j’ai appris la vérité; mais quel bonheur ces années où j’ai pensé qu’il existait ! Qu’il y avait un être magique qui était là pour nous; quand je pensais qu’il existait des êtres mystérieux …

Bref, tu l’as compris, le Papa Noël existera (du moins pendant un temps) pour le Mini BN. On lui apprendra à ressentir cette ambiance spéciale, à s’émerveiller devant les illuminations, à apprécier les réunions de famille, à aimer parler et jouer ensemble, à comprendre la chance qu’il à d’être gâté et entouré. Et puis comme ça on aura aussi notre moyen de pression avant les fêtes, quand il sera chiant.

Pour moi cette fête est ce que tu en fais, finalement. J’ai eu la chance de ne jamais en ressenti le côté commercial et j’espère qu’il en sera de même pour mon p’tit mec.

Bon, je m’arrête là sinon je risque de devenir culcul et M6 va me racheter les droits du billet pour en faire un téléfilm.

Allez, bonne bourre.

Comments

commentez