Pourquoi on a besoin du 8 mars et des Féministes

Aujourd’hui, c’est la journée des DROITS des femmes et non pas la journée des Femmes. Ce n’est pas un ersatz St Valentin, ce n’est pas une journée pour nous offrir des roses, des réductions et des culottes ; ce n’est pas une journée pour nous faire plaisir, une journée qui va nous/vous servir d’excuse pour « ne rien faire » , à savoir :  pas de ménage, de lessive, de bouffe #YouhouC’estLaBelleVie.

Non. Aujourd’hui c’est une journée qui sert à mettre en avant les Femmes, à débattre et discuter de leurs droits, de leur statut, de leur condition, de leur place dans ce monde qui est encore majoritairement un monde d’homme. 

 

dame arménienne défendant sa maison

 

N’en déplaise aux messieurs et aux dames qui ont scandés, il n’y a pas longtemps, qu’ils/elles n’avaient pas besoin de féministes; n’en déplaise à ceux qui se moquent de cette journée; on en a besoin.

On en a besoin parce que :

– Le droit à l’avortement est encore trop souvent remis en question et est inexistant dans certains pays;
– Il y a encore des crimes d’honneur;
– Nous sommes loin de gagner le même salaire que les hommes à poste, diplômes et capacités équivalentes;
–  #BringBackYourGirls
– Des femmes se font violer tous les jours, partout dans le monde;
– Certains trouvent ça normal;
– Les victimes de viol ne sont pas toujours prises au sérieux;
– Certain(e)s pensent qu’elles l’ont cherché;
– Le devoir conjugal n’existe pas;
– Des femmes n’ont pas le droit de sortir sans leur mari, frères ou oncles;
– Elle n’ont pas le droit de vote;
– Ne peuvent pas conduire;
– Ne peuvent pas prendre leurs propres décisions;
– Les coins bébés sont toujours dans les toilettes femmes;
– C’est la croix et la bannière pour trouver un job quand on est : jeune mariée (ouh là, elle est prête pondre), a un enfant en bas âge (Ouh là, elle va pondre le deuxième), deux/trois/quatre enfants (ouh là, elle va nous exploser le quota jours enfant malade);
– Des femmes restent à la maison, pas par choix;
– Le harcèlement de rue;
– Non ça ne veut pas dire Oui;
– Des Femmes sont vendues;
– Des bébés de 9 ans sont mariées;
– D’autres sont prostituées;
– Beaucoup pensent encore que la femme est inférieure;
– Beaucoup son élevées dans cet esprit;
– Les machines à laver, balais et autres joyeusetés sont classés dans les « jouets fille »;
– On élève les filles comme des filles, et les garçons, comme des garçons;
– Les garçons ont souvent plus « d’avantages » que leurs soeurs;
– Les blagues et remarques salaces;
– Parler/Raconter devant nous, comme si nous étions transparentes;
– Une fille qui couche c’est « une salope » (et les mecs …);
– Une fille ça doit être féminine, mince, douce, délicate, glousser, chier des paillettes;
– Une fille ça doit savoir cuisiner;
– Une fille doit savoir Tenir sa maison;
– Une fille ça doit avoir l’instinct maternel;
– Ca doit être mariée/casée jeune, sinon c’est une vieille fille (et pas une célibataire endurcie);
– Une femme, ça doit avoir des enfants;
– Une femme doit aimer les hommes;
– Une femme qui n’aime pas les hommes est forcément moche et aigrie;
– Une femme doit gagner moins que sont mari;
– Certains pensent qu’on à le droit de taper une femme;
– Certains pensent qu’on à le droit des les tuer;
– Certains disent que ce sont des « crimes passionnels » ou des « disputes d’amoureux »;
– Parce que « Féministe » est presque devenu une insulte;
– Dans certains pays les femmes n’ont pas le droit de s’instruire;
– Celles qui le sont se font exécuter.
– Des hommes ont fait un guide de l’esclavage sexuel;
– Il existe des femmes dont on ne voit même pas les yeux.
– Les femmes sont souvent reléguées au rang de potiches;
– Des filles ont leurs seins repassés;
– Des filles ont leur intimité mutilée;
– Une fille qui n’est plus vierge est rejetée par sa famille;
– Une fille qui tombe enceinte est perdue ;
– Des bébés filles sont tués;
– Il y a encore des mariages arrangés;
– Des femmes n’ont pas le droit de divorcer;
– Des femmes doivent épouser leur bourreau;
– Des femmes infidèles sont exécutées.
– Les femmes font 90% des tâches ménagères; même quand elles bossent.
– Les hommes n’ont pas compris que le gêne du ménage n’existait pas;
– Les épouses perdent leur identité pour les administrations et sont assimilées à Monsieur.
– Il y a des hommes qui attrapent notre volant pour faire une manoeuvre à notre place (vécu);
– Il y a hommes qui ne nous aiment pas.
– On est encore prise pour des connes quand on va dans un garage, un magasin de bricolage;
– Ils nous parle avec condescendance;
– Il y a encore des trucs d’homme et des trucs de femme;
– Certains se permettent des choses qu’ils ne se permettraient pas si on était accompagnée par un homme.
– Une fille qui a une bande de copains a forcément couché avec tout le monde;
– Une fille qui te souris ne veut pas forcément coucher avec toi;
– Une fille qui te réponds dans la rue,ne veut pas forcément coucher avec toi.
– Il y en a qui pensent qu’une fille en jupe est une salope/a envie de se faire violer;
– Il y a encore des gens qui ne réagissent pas quand une fille se fait agresser en public.
– Les règles c’est tabou et les tampons pas remboursés.
– A l’école les filles et les garçons ne sont pas orientés de la même façon.
– Des femmes se font défigurer à l’acide sulfurique

 

Je suis féministe, et tu l’es aussi si tu est d’accord/outrée avec/par l’un des exemple de cette liste. Vous ne serez pas forcément d’accord avec tout, mais ça, c’est normal et c’est votre liberté.

 

Alyssa Milano Allaitement
Etre féministe, ce n’est pas être moche, ce n’est pas être aigrie, ce n’est pas détester les hommes. Ça, ce sont juste des idioties balancées pour contrecarrer un mouvement qui fait peur à ceux qui n’ont pas envie de perdre leurs privilèges.

Oui parce qu’après tout, qui à envie de perdre sa bonniche ? son esclaves sexuelle ? Son pouvoir ? Sa toute puissance ? Qui à envie de faire des tâches de merde alors que quelqu’un s’en charge déjà ?

Enfin bref.

Non, être féministe c’est juste ne pas avoir envie d’accepter des injustices. C’est juste essayer de rétablir les choses, de faire en sorte que l’on puisse toutes avoir notre liberté de choix, d’agissement, ce qui nous est dû. Que l’on puisse toute vivre dans la sérénité, en faisant ce que l’on veut de notre vie.

 

Hell's angels 1973

Et puis on peut-être un homme et être féministe. Cela ne fait pas d’eux des couilles molles; mais des hommes bien.

Mesdames, que vous aimiez rester à la maison pour vous occuper de votre famille, bosser, vous occuper de vos enfants. Que vous ayez avorté ou pas. Que vous ayez allaité ou non. Que vous soyez minces, grosses, féminine ou pas. Que vous portiez le voile ou non. Que vous aimiez les hommes ou les femmes.

On s’en fout ! Tant que c’est VOTRE choix. 

Et si vous/je/on pouvez avoir le choix aujourd’hui, en France, malgré les débats et le reste … c’est grâce à qui d’après vous ?

 

Amelia Earhart

Alors oui, il y à encore du boulot. Les exemples de cette liste le montrent.

Certains combats peuvent sembler bien dérisoires par rapport à d’autres, et pourtant, ils sont tous importants.

Il faut faire changer les choses ici, il faut faire changer les choses ailleurs, et pour ça, il faut des femmes et des hommes qui s’engagent. Alors pitié, arrêter de penser qu’on l’on a pas besoin des féministes ou de journées spéciales.

Messieurs, Dames, des marques, n’amenuisez pas l’importance de cette journée en faisant de la récupération à deux balles. Engagez vous, mettez les femmes en avant, mais arrêter de nous offrir des bons de réduc’ et des fleurs. Non, pas les 8 mars.

Si vous voyez des choses à rajouter à la liste, n’hésitez pas.



Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

2 Comments on Pourquoi on a besoin du 8 mars et des Féministes

  1. Ennairam
    8 mars 2015 at 13 h 18 min (3 années ago)

    des femmes se font défigurer à l’acide sulfurique

    Répondre
    • Mme BN
      18 mars 2015 at 1 h 21 min (3 années ago)

      rajouté

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *