Ça y est, je l’ai ! Le Saint Graal de la contraception: le stérilet.

Quand tu es nullipare, c’est un peu comme l’anneau de Sauron: tu en as entendu parlé, tu sais qu’il existe, là, quelque part; qu’avec lui tu détiendrais le pouvoir ultime ! mais il est dangereux et tu n’y as pas droit. Enfin du moins, c’est ce que l’on veut te faire croire.

Alors une fois que tu as accouché et que tu retourne voir ton gynéco pour avoir un contraceptif, tu trépigne :


*petite lumière blanche et musique céleste*

– “Bon …”
– “Bonjour, je veux un stérilet ”
– “Stérilet en cuivre ou Mirena ?”

– “Gné ?

Et finalement, tu ressort de là avec deux ordonnances et des tonnes d’interrogations. Il ou elle t’as bien expliqué la différence :

Miréna = hormones mais pas ou peu de règles.
Cuivre = pas d’hormones, mais règles souvent abondantes.

Et démerde toi avec ça !
Alors qu’est- ce que tu fais dans ces cas là ? Et oui ! Tu cherches sur Internet.

Et alors là , tu as de tout :

Miréna : règles anarchiques, disparitions de celles-ci au bout de 6 mois, pas supporté, trop bien, plus de règles immédiatement, des saignements 8 mois après …
Cuivre : super, pas d’effets secondaires, chutes du niagara pendant 2 semaines, pas supporté, mal au ventre etc …

En clair, tu n’es pas plus avancée.

Pour moi le choix à été simple finalement, je ne voulais plus d’hormones; ça sera donc le cuivre. Je suis donc retournée me le faire poser, avec ma boite de 30cm , en priant pour que l’emballage ne corresponde pas au contenu. Et pour que la ficelle soit, elle aussi, plus petite qu’il n’y parait.

On m’avait dit que cela faisait un peu mal; et en fait … oui, ça fait mal. Tu peux prendre un spasfon avant ou, comme moi, après (j’avais oublié) pour atténuer la gêne.

Moi je n’ai douillé qu’à droite (j’ai un problème avec la droite) ; mais la pose en elle même a été plutôt longue … cette burne avait oublié des “instruments” dans la pièce à l’opposé de celle où nous nous trouvions (sinon c’est pas drôle).

Les heures suivantes ne furent pas plus agréables (comme des grosses douleurs de règles); et il m’a fallu deux jours pour ne plus être gênée. Il m’a aussi fallu prendre un rendez-vous après le premier cycle pour vérifier qu’il n’avait pas bougé ; en attendant c’est quand même mieux de se protéger … ça évite les naissances trop rapprochées.

Bilan plusieurs mois après : c’est le top ! Cycles assez réguliers, règles abondantes mais c’est pas la mort non plus. En plus, et ça n’engage que moi, si je n’avais plus de règles du tout, je me sentirais obligée de faire un test de grossesse chaque mois.

Parce qu’il faut savoir (et c’est pour cette raison qu’il est déconseillé aux nullipares par beaucoup de gynéco; mais sache que si tu en veux un c’est possible), mais il est un peu moins fiable que la pilule, mais surtout les risques de grossesses extra-utérines sont plus importants. Donc même si ça reste minime; c’est assez pour que j’en devienne parano.

Et toi ? St Graal ou pas ?

PS: en fait c’est tout petit, et la ficelle, ils la coupent.

Comments

commentez