Dimanche dernier,chez ma soeur, tout était prêt . Les papiers, le chéquier, la gamelle, la laisse, la couverture … 

Cela lui trottait dans la tête depuis un moment, et ces dernières semaines nous avons regardé, pour voir, les différents sites des refuges de la région et d’ailleurs.

 

en route pour Briançon

Mais adopter une bestiole n’est pas une chose à prendre à la légère, chez nous, c’est pour la vie. Alors même si notre premier sentiment, est d’avoir envie de tous les adopter, il faut réfléchir et surtout choisir celui ou celle qui sera bien avec nous (et inversement).

Il faut aussi prendre en compte certains critères : un mâle aura souvent un comportement différent d’une femelle; tous les chiens ne sont pas fait pour vivre avec des enfants, pour rester seuls etc … Il faut aussi connaître leur histoire, car certains auront un passif plus lourd que d’autres, et demanderont une attention ou une poigne différente.

Un chien (tout comme les autres animaux) est un être vivant à part entière, avec son caractère, sa personnalité et ses sentiments. 

Elle s’est donc tâtée, Tata Kronenbourg, beaucoup tâtée … on la soupçonne même d’y avoir pris goût … mais c’est une autre histoire.

Elle à d’abord appelé pour une chienne, mais elle avait déjà été adoptée. Alors, on à continué à chercher.

Et puis un jour, sur le site d’un refuge à Briançon, c’est le coup de foudre. Tout est dans son regard et son attitude : cette douceur mêlée d’un petit peu de connerie.

C’est tellement facile de lire dans leur regard quand on à pris la peine, un jour, d’y faire attention.

La fifille à deux ans et un tempérament doux ; elle aime les enfants et plus important encore, elle n’à pas été adoptée. Le rendez-vous est donc pris pour aller la rencontrer.

Est-ce que le contact va bien passer ? Est-ce qu’elle voudra venir ? 

On l’espère, parce qu’on va faire pas moins de 800km aller/retour pour aller la voir. Mais quand on aime, on ne compte pas, n’est-ce pas ?

Et puis cette poulette est trèees attendue, tout le monde lui à acheté un petit quelque chose ; elle fait déjà partie de la famille.

 

road trip to Briançon

 

On prend donc la route, en ce dimanche maussade, pour ce qui est, pour nous, le Pôle Nord.

Le Paysage ne nous donnera d’ailleurs par tord, nous avons l’impression d’être deux Hobbit passant par le Mordor pour aller chercher le “Précieux”. Il nous manque juste les pwals sur les pieds.

La Rencontre

Nous voici devant le refuge, et malgré la fatigue on trépigne un peu d’impatience. Comme je suis une sentimentale, je dois bien avouer que j’ai déjà, un peu, les larmes aux yeux.

On la voit de loin, elle pleure. Est-ce de crainte ou d’impatience ? On va vite le savoir.

 

SPA Refuge Chazal

Le Monsieur la lâche et elle court faire la fête à Tata Kro, c’est le soulagement ! Idem quand nous irons la chercher une demi heure plus tard à la jardinerie où se déroule la présentation des animaux qui espèrent trouver une famille rapidement.

Une fois les explications de base écoutées et retenues, nous retournons dans le sud (le vrai, celui qui est tout en bas) sans aucun soucis, avec comme l’impression qu’elle a toujours été avec nous.

Nous avons hâte de lui faire découvrir sa maison …

 

Fifille

La Surprise

Mais nous avons surtout hâte de voir la tête de Damien-La-Malédiction et du Mini BN, qui ne sont au courant de rien.

Je suis donc rentrée la première, caméra déclenchée, pour leur expliquer que “Maman et sa copine”, que nous avons été chercher loin, était en train de monter.

Je lui ai demandé (à ma nièce) si elle avait une idée de l’identité de cette fameuse copine, qu’elle serait contente de voir …

Et là ma soeur entre avec la poulette, je vous laisse imaginer sa réaction !

Et Maintenant ?

Elle commence à comprendre qu’elle est chez elle, et prend ses repères. C’est une fifille très aimée et qui sera heureuse jusqu’à la fin de sa vie.

 

 

Comments

commentez