Alors là je sais que je ne vais pas me faire des amis ! Mais tant pis …

Comment à commencé mon dégout des fumeurs ? A cause de mon père.

C’était un gros fumeur,  et l’odeur de cendrier froid partout dans l’appartement quand on se levait le matin … et son odeur à lui quand on devait lui faire la bise … une horreur !

Ça me dégoutait tellement que je lui ai fait la guerre pour qu’il arrête; et quand il en a eu marre de se peler le cul sur le balcon, il a arrêté tout seul comme un grand.

Au collège et au lycée beaucoup de mes amis fumaient et j’ai voulu essayer. Après tout si autant de gens sont accros et aiment ça, il devait bien y avoir une raison, autant tester au moins une fois ! J’ai donc pris ce truc entre mon index et mon majeur, et déjà là je me suis sentie ridicule.

Comment pouvaient-ils se trouver cool, en tenant un machin entre leurs deux doigts, en avalant de la fumée et en la recrachant en grimaçant ?  Je ne l’ai jamais compris …..


J’ai beau vous observer cher amis fumeurs, je ne vous trouve ni cool, ni classe … je vous trouve même souvent vulgaire. Et d’autant plus quand c’est une femme avec la clope qui pend au bec.

Alors oui sortez moi des photos posées, en noir et blanc, en couleur, avec éclairage, sans éclairage et même de Marilyn Monroe ou Audrey Hepburn si vous voulez …. pour ceux qui vous voient en condition réelle, c’est laid.

Certains disent que ça leur donne une contenance, pourquoi pas …. par contre ils ne pensent pas que ça leur donne aussi des odeurs ! Parce que oui, un fumeur ça pue.

Vous avez beau prendre des bonbons à la menthe, mettre du parfum, pour nous pauvre non fumeur a l’odorat non empoisonné, vous puez. Vous ne vous sentez plus, c’est normal, vous respirez cette merde à longueur de journée; mais nous on vous sent bien ^^ Et même de loin …

En parlant de respirer cette merde … c’est plus un secret, on sait tous ce que contient une clope : du poison. Alors je suis d’accord avec le fait que chacun fait ce qu’il veut de sa vie; le problème c’est que le fumeur est partageur; et puis il y a un truc qu’il semble ne pas savoir (ou faire semblant d’oublier) : la fumée c’est volatile (Si si , je vous assure).

Mise en situation :


– Il y a ceux qui se foutent de tout le monde (parce qu’ils vont ce qu’il veulent de leur santé et tant pis pour les autres) : je fume au resto, je fume dès le matin à l’arrêt de bus, je te fume dans la gueule et si t’es pas content c’est toi qui t’en vas .

– Il y a le fumeur faux cul : « Ha ça te dérange pas la fumée j’espère » dit il après avoir allumé sa clope, et en secouant la main dans les airs pour faire partir la fumée qui te vient dans la tronche. Il s’est donné bonne conscience, il se sent mieux, mais toi tu te tapes tout le reste de la clope (parce que t’as pas osé dire qu’il te faisait chier).

– Et puis y a celui qui te demande avant d’allumer, et qui ne le fait pas si tu dis que tu supporte pas ça. Il te montre bien que ça le fait chier (oui franchement tu abuses), mais au moins t’auras rien à respirer.

Malheureusement, des cas n°3 tu peux les compter sur les doigts de la main .

En bref, le fumeur est souvent égoïste. D’ailleurs, pour se donner bonne conscience, ce sont souvent les mêmes arguments qui reviennent :

« han mais vous pouvez pas m’empêcher de fumer, je fais ce que je veux de ma santé, je suis liiiiiiiiiiiibre ! » , va falloir qu’on m’explique comment on peut être libre quand on dépend de quelque chose ! Et le fameux « De toute façon il faut bien mourir de quelque chose« ; le fumeur est aussi un true rebelz.

Pendant des années, on à du supporter tout ça et ironie du sort c’était le non fumeur qui passait pour un chieur ! Jusqu’à une merveilleuse loi qui interdit de fumer dans les lieux public. Mais quel bonheur ! Aller au restaurant et manger sans odeurs de clopes, idem dans les pubs, dans les boites  … rentrer chez sois et ne sentir que la transpiration ou le graillon, ça n’a pas de prix.

Une autre qualité du fumeur: c’est un gros dégueulasse.  Regardez les trottoirs, les plages, les parcs; il y en a partout.


J’avoue que j’ai de plus en plus de mal à être tolérante, surtout depuis que le MiniBN est là. 

Pendant ma grossesse j’aurais pu en venir aux mains; et j’ai faillit d’ailleurs. Quand il ne s’agissait que de moi c’était une chose; mais je n’accepterai pas que quelqu’un empoisonne mon bébé. Et ne me parlez pas de le faire vivre dans une bulle ! Cette saloperie on est pas obligé de la respirer .

Pour moi qui n’ai jamais fumé, et qui vis dans un environnement non fumeur, recevoir de la fumée de cigarette c’est aussi agréable que de se faire vomir dessus; s’asseoir à côté de mégots c’est aussi agréable que de s’asseoir à côté d’une merde de chien. C’est gerbant …

Alors fumeur, tu fais ce que tu veux de ta vie; mais essaye de respecter celle des autres ! Leur choix, leur environnement, leurs enfants. Si tu veux t’empoisonner, si tu veux empoisonner ta famille pas de problème, mais reste loin de la mienne.

Je te ne déteste pas, non , tu me fais juste de la peine. Tu es juste un malade, un drogué, une personne influençable, une personne suicidaire, une personne qui a de drôle de plaisirs (rayer la mention inutile).

J’avais dit que je n’allais pas me faire des amis …

Une dernière chose, certains savent peut être que mon père est mort. Il a été opéré et ne s’est jamais réveillé. Pourquoi ? Parce que son corps était plus abîmé que le médecins le pensaient; trop de tabac, trop de café … Il aurait eu un autre mode de vie, il serait encore là. Il aurait vu ses fille se marier, et naitre ses petits enfants … il avait 49 ans. Mais il faut bien mourir de quelque chose hein !

C’était mon coup de gueule du lundi
Et ils nous prennent aussi pour des cons chez :

Comments

commentez