Je crois que c’est une des chose qui me terrifie le plus: que mon fils soit enlevé.

Si cela arrivait, je crois que j’en perdrais la raison. Savoir que mon bébé à échappé à ma vigilance, qu’il est quelque part aux mains d’une personne malveillante, qu’on va lui faire du mal et que je ne serais pas là pour le protéger … je ne peux même pas me l’imaginer sans en avoir des nausées.

 

Au parc

 

Alors je suis vigilante. Je l’attache dans sa poussette quand nous sommes dans les magasins, ne le laisse jamais seul dans le chariot, lui tiens la main dans la rue, et ne le quitte pas des yeux plus de quelques secondes au parc.

Mais il va grandir, gagner en autonomie et je ne suis pas infaillible … alors je vais lui apprendre à ne pas partir avec des inconnus,même s’ils ont l’air très gentil, même s’ils se sont présentés, même s’ils ont un chien ou des friandises.

Une fois qu’il sera prévenu devrais-je relâcher mon attention ? Certainement pas !

Il faut dire que je suis un peu parano; certainement du au fait que mon père était policier … et que nous avons failli nous faire enlever, ma sœur et moi, par un de ses “client” alors que nous étions en maternelle.

Et je me dis que ce n’est pas plus mal, surtout quand je vois cette vidéo tournée par un journaliste :

 

 

Il a “testé” (avec l’accord des familles) des enfants dans une aire de jeux; il leur à demandé de le suivre pour l’aider à retrouver son petit chien, photo à l’appui. Il s’est avéré que 7 enfants sur 9 l’ont suivi.

En trente secondes en moyenne, l’homme est arrivé à persuader sept des neuf enfants de l’accompagner pendant que leur mère prétendait passer un coup de téléphone un peu plus loin au calme. Ils avaient pourtant été prévenus au préalable par leur mère de ne pas suivre un inconnu. Aucun n’est allé la rejoindre pour la prévenir de la demande de l’inconnu qui les accostait, aucun n’a crié.

L’expérience a surtout prouvé que les enfants avaient une définition erronée du mot “inconnu” et de la notion de dangerosité d’un individu. “Comment peux-tu savoir que cet homme a réellement perdu son chien?”, demande une mère à son fils. “Il m’a montré sa photo”, explique le garçonnet pour qui cela constituait de toute évidence une preuve suffisante. Pour un enfant en effet, l’adulte dangereux possède des signes visibles de ses mauvaises intentions. Un peu comme dans les contes…

 

Ça fait froid dans le dos.

Surtout quand je revois ces mères/pères/nounous papoter sur les bancs sans jeter un regard à leur progéniture … Si tu es une/un habitué des parcs, tu vois ce que je veux dire.

Bref, tu es comment toi avec tes enfants ? Que pense tu de la vidéo ?

 

src: 7sur7.be

Comments

commentez