Je le regarde, les yeux humides.

 

Mini Bn sur la plage

 

Il est devant la télé, son micro à la main. Un bras levé il danse en rythme tout en chantant phonétiquement et juste sur du Bruno Mars ou du Katy Perry. Un vrai miracle pour ceux qui connaissent nos talents de chanteurs.

Il est dans sa chambre et je l’écoute jouer avec des personnes que je ne vois pas, avec ses peluches, avec ses jouets. Il parle, raconte, crie, gronde, rigole … Je l’écoute s’inventer des histoires et j’entre dans son monde.

Il est à table avec nous et nous raconte sa journée. Ses phrases ne sont pas toutes juste, son vocabulaire encore incertain … Il essaye de placer des mots compliqués et des expression de grands : “incroyable”, “ça m’étonne”, “ça fait 3 semaines”, “c’est formidable”.

Il est sur mes genoux, c’est l’heure de l’histoire du soir. Après avoir écouté ma version, il me prend le livre des mains et me raconte la sienne.

Il joue, concentré, sur l’ipad, sur la console, sur la DS … il perd et recommence encore et encore, jusqu’à ce qu’il réussisse et là il me lance des regards empli de fierté.

Il entre dans sa classe le matin, va mettre son étiquette de présence en place, me fait un bisou et se dirige vers son activité.

Je le regarde grandir, évoluer et observer le monde qui l’entoure.

Je le regarde, les yeux humides et une chaleur m’inonde le cœur. Je la sens se répandre partout dans mon corps et l’amour que je ressens à ce moment là est tellement intense que rien ne peux m’atteindre.

Une bouffée de fierté, une bouffé d’amour pur pour ce petit bonhomme qui est (dans) notre vie depuis maintenant 3 ans.

Là, maintenant, je le regarde les yeux humides parce qu’il s’inquiète pour son Papa. Parce qu’il fait nuit, parce qu’il fait froid, et parce qu’il pleut.

 

Comments

commentez