Depuis hier, la gueule de bois. Je suis anéantie, toujours sous le choc …

J’ai du mal à penser à autre choses, les idées se bousculent et le besoin de m’extérioriser s’est fait sentir. Après tout, c’est pour ça que j’ai un blog.

 

Je suis Charlie

 

Pour y raconter ma vie, pour me confier, pour partager.

Et hier j’ai eu envie de partager; je n’ai pas eu envie de rester seule avec mes idées noires, avec mes peurs et mes questionnements. J’avais envie de parler, de lire vos témoignages, de me rendre compte que je n’étais pas la seule à me rendre compte de l’ampleur et de l’horreur de cet acte.

J’avais envie de hurler ma rage et ma douleur .

Je l’ai fait par écrit, parce que c’est toujours plus facile pour moi. Je l’ai fait parce que j’en avais besoin et surtout parce que ça me semblait important. J’ai écrit ce billet, parce que je me suis vraiment sentie brisée.

Et puis j’ai eu envie de partager leur travail et leurs messages. Envie de diffuser ce que ces monstres ont voulu tuer.

J’ai partagé, sur tous les réseaux sociaux, leurs caricatures, celles des autres, les hommages et leurs noms à tous. J’ai changé mes photos de profil, parce que je suis Charlie, parce que je suis avec eux, avec leur famille et avec leur combat.

De mon point de vue, il fallait le faire ! Il fallait écrire ! s’indigner ! Il fallait dire tout haut ce que l’on pensait, que l’on ne cautionnait pas, il fallait dire tout le mal qu’ils nous ont fait.

Ils avaient leurs crayons, j’ai mon clavier. Et c’est avec celui-ci que je leur ai rendu hommage.

Chacun vit ce drame à sa façon. Certains sont plus pudique et ne ressentent pas le besoin d’écrire; d’autres ont besoin de partager.

Chacun fait ce qu’il veut, il faut juste respecter le choix de chacun. 

Alors arrêtez de dire que les blogueurs écrivent pour faire le buzz et qu’ils ont changés leurs images de profil pour les mêmes raisons, ça fait mal.

D’autant plus que ces paroles, celles que j’ai lues, étaient tenues par des gens qui viennent régulièrement échanger sur ma page .

Je suis Charlie parce que, pour moi, il y aura un avant et un après le 7 janvier 2015. Il ne faut pas chercher plus loin. Je suis Blogueuse, Je suis Charlie.

 

Comments

commentez