C’est bien connu, nous pauvres femmes fragiles et frêles ne sommes pas capables de faire des travaux de force, de porter de lourdes charges … et pourtant.

Et pourtant … Hier quand je me suis rendue compte que je portais le sac à langer (qui fait environ 15 tonnes) sur mon épaules gauche, bébé dans  un bras, son cosy sans l’autre, mon sac à main (qui pèse, lui aussi, plus lourd que la couche de maquillage d’une star hollywoodienne sur un tapis rouge) et ma veste (avec mon petit doigt de la main droite) … et bien j’ai eu envie de me marrer en me disant que je faisais partie du “sexe faible”. Déjà le BN il fait environ 8 kilos; donc lui plus le reste ça devait en faire du poids !  

Encore un changement dû à la maternité ? Non parce que quand j’arrive à refiler le gigot à quelqu’un d’autre, au bout de quelques minutes j’ai toujours droit à un : “Ouh la reprend le, je ne sens plus mes bras !” . Alors que moi, le poids lourd, je me le trimballe toute la journée sans faillir…

Enfin bon, je ne vais pas aller crier sur tous les toits que je suis une “force de la nature”, comme ça quand je n’aurais pas envie de porter quelque chose, je pourrais toujours dire à mon cher et tendre que c’est bien trop lourd pour moi (avec un battement de cils pour faire plus crédible).

Un autre jour il faudra aussi que je vous parle de ma transformation en Shiva….

¤¤¤¤¤¤¤¤
Et sinon J-2 avant la fin du concours !

Comments

commentez