Ce n’est plus un secret pour personne, Le Mini BN entre en maternelle en septembre. Comme il n’a jamais connu la collectivité, puisque cela fait maintenant deux ans et demi que je m’occupe de lui, je veux le préparer à sa rentrée pour que cela se passe au mieux.

Il va se retrouver dans un environnement différent, entouré d’enfants, avec de nouvelles règles à respecter et sous l’autorité d’une personne qu’il ne connait pas. C’est quand même un grand chamboulement !

Pour cette raison, nous avons donc décidé de l’inscrire au jardin d’enfants.

 

jardin d'enfants

 

J’avais rendez-vous hier pour remplir son dossier et visiter le centre. Si vous avez lu mon statut facebook mystère, vous avez déjà une petite idée de la façon dont ça s’est passé …

J’appréhendais un petit peu ce rendez-vous, non pas à cause de la réaction de mon fils (en fait j’aurais du) mais parce que je sais comment son vus les enfants gardés à la maison: des petits sauvages, capricieux, toujours scotchés à leurs mères qui, bien évidement, les sur-protègent.Clichés, bien sur, mais c’est pourtant bien ce qu’on peut lire dans le regards et les mimiques des gens quand tu dis qu’il n’a jamais connu la crèche.

Le Mini BN, bien qu’utilisant encore souvent son langage pour aller plus vite, à un bon vocabulaire et une bonne prononciation; il sait jouer seul et n’a pas peur de s’éloigner de moi ; il ne m’a jamais fait de caprice et je peux compter sur les doigts d’une mains les “crises” qu’il m’a faites en public (à cause du manège principalement).

Non, le seul truc qui coince c’est l’interaction avec les gens (petits ou grand) qu’il ne connait pas. Je ne pense pas que cela soit du totalement au fait qu’il soit à la maison, c’est son caractère : il observe avant de se lancer. Et je ne peux pas lui en vouloir, à 33 ans, je suis toujours comme ça … les chiens ne font pas des chats.

Je savais donc que ça serait quitte ou double.

Et j’ai su que c’était tombé du mauvais côté quand il n’a pas voulu entrer dans le bâtiment. Sentait-il le coup fourré ?

Après l’avoir fait grimper de force les escaliers, c’est avec un sourire jaune que je saluais la directrice. Le Mini BN, lui, avait pris sa plus belle tronche de cake, et l’a ignorée pendant tout l’entretien, le remplissage de dossier et le début de la visite.

Il ne s’est déridé que dans la salle de jeux, quand il est tombé sur une tablette de chocolat en plastique et une cuisine à sa taille. Il à commencé à échanger un peu avec la directrice, dans son langage bien évidement, ce qui fait que j’ai eu droit à un :

– “Et pour le langage, il parle un peu ?”
– “Oui, oui, il parle bien … il répète tout bien. Mais il parle toujours comme ça pour aller plus vite. Uhuh “

*Envie soudaine de tordage de cou*

Je continue donc la visite des deux pièces voisine, seule, Monsieur étant en pleine discussion avec l’auxiliaire de puériculture. Il y a les sanitaire, pour la salle de sieste où tous les petites sont en train de dormir.

Nous parlons encore un peu, puis il est temps de partir … Tout se passe bien jusqu’à ce que je lui demande de reposer la tablette de chocolat.

Et là il me fait un truc inédit; mais qu’il gardait pour cette occasion j’en suis certaine : caprice, tape des pieds, et tape. Les trois cumulés, c’est une première.

D’habitude, une petite réprimande façon Gandalf (ndlr: dans LOTR quand il veut se faire entendre) suffit à lui remettre les idée en place. Mais avec les petits qui dormaient à côté, impossible de faire des vocalises.

A la tape numéro deux, j’ai envie de lui faire une prise de catch; mais j’ai du public, ça ne va pas être possible. A la tape numéro trois, j’ai envie de lui arracher les cheveux qu’il n’a pas … je le traine donc dehors en le faisant décoller du sol.

Le départ se fait comme l’arrivée, dans l’ignorance la plus totale. Je me dirige donc vers le portail en lui disant de tout, le passe toujours en râlant et là :

-” A y est maman les papiers ?” me dit-il tout sourire

*Poker Face*

Bref, le Mini BN va aller au jardin d’enfants.

Comments

commentez