Vous avez peut-être vu passer ce blog aujourd’hui : Mon école pour Lina . https://monecolepourlina.wordpress.com/mon-ecole-pour-lina/ ?

Rangez vos pioches et vos pelles : c’est un Fake.

Il s’agit d’une opération pour une ONG relayée par des blogueurs. Un premier billet , publié aujourd’hui, avait pour but de présenter le blog et de s’indigner de son contenu (que je vous laisse regarder). Et un second billet dévoilant la campagne et accompagné de la mention sponso devait être publié par la suite.

Ils étaient bien évidemment dans la confidence (…) et le but était de faire réagir/choquer/bousculer le plus grand nombre pour les sensibiliser au sort de milions de filles dans le monde.

Et ça a marché. Même si ça puait le Fake à plein nez, beaucoup y ont cru et se sont senti floués, trahis et aussi s*domis*s vu le nombre de “J’ai mal au cul” que j’ai pu lire … quand ils ont appris la vérité.

Bref, vous connaissez les réseaux sociaux, cette histoire à pris des proportions folles, les blogueurs étaient à deux doigts d’être sorti de chez eux par une foule en délire pour être crucifiés sur la place publique (Evènement qui aurait été Live Tweeté et Instagrammé bien évidemment).

Du coup ça me prive d’un beau billet DIY sur “comment construire sa croix avec une palette recyclée ” … mais je m’égare, revenons-en à nos moutons.

Les réactions d’incompréhension et de perplexité se sont enchainées: normal . Mais aussi les odieuses, les insultantes, les bêtes et méchantes … qui m’ont foutu hors de moi.

Répétez après moi : Il y a un être humain derrière l’écran et le blog. A vous.

Qu’on n’adhère pas, ne justifie pas un tel comportement. Et d’ailleurs, si vous voulez savoir, si on m’avait proposé de les faire ces articles, j’aurais dit oui.

Je me serais certainement rendue malade à cause des réactions qui ont suivi (et allez savoir, j’aurais peut-être supprimé mon billet) … mais j’aurais dit oui parce que ç’est une bonne cause et que la méthode ne me choque pas. Bien que je préfère l’utilisation du “fake” quand il s’agit d’une pub pour une produit lambda, au moins je peux en rire.

*Et sans transition …*

Cette ONG (enfin je crois que c’est elle) n’en est pas à son coup d’essai et a déjà crée un faux blog, l’année dernière, pour dénoncer les mariages d’enfants. Ça avait fait le buzz, et comme pour cette fois, beaucoup y on cru … certains allant même jusqu’à contacter la police. http://www.slate.fr/story/93123/mariage-enfants

Le but de ces deux campagnes ? Nous montrer que ce qui ne nous choque (presque) plus quand cela se passe ailleurs, nous fait hurler d’indignation quand cela arrive “chez nous”, à une petite fille qui ressemble à la notre (ou à celles de notre entourage).

Maintenant, concernant la méthode employée et ce type de communication,  je sais que tout le monde n’apprécie pas, qu’on peut la trouver discutable; mais de nos jours, la plupart des campagnes qui marquent les esprits sont celles qui “choquent” et font le buzz (bon ou mauvais).

Combien d’entre nous y aurait fait attention, à cette journée internationale de la fille sans ça (perdue au milieu de la journée internationale de la pelouse synthétique et de la journée internationale du chocolat aux graines de lin) ? Et combien d’entre vous savent qu’elle existe cette journée ? On peu dire que l’objectif est atteint, non ? 

Bref, vous pensez quoi de cette histoire ?
(restez poli ou je me lance dansun DIY “faire un fouet avec ses poils de jambes”)

Le site de L’ONU FEMMES 

PS: si je vous raconte tout ça c’est pour éviter à vos proches de retrouver ce blog partagé sur leurs profils, accompagné de message d’indignation et de haine. Je suis gentille hein ?
PS 2: A la base de voulait juste poster un statut facebook

Comments

commentez