Il y a presque un an, mon oncle avait un malaise et nous à quitté, comme ça, en moins d’une semaine. Il commençais tout juste à profiter de sa retraite, il avait des projets; nous avions nous aussi le projet de lui faire une surprise, l’année prochaine, pour ses 60 ans.

 

coeur cardiaque

 

Mais ses organes ont lâchés un par un, et il n’est plus là.

Problème cardiaque, problème de l’aorte; comme mon père, son frère, mort aussi mais de façon un peu différente.

Il pourrai s’agir d’un problème génétique et héréditaire. La pathologies étant plutôt costaud dans ma famille paternelle, cela ne nous étonne qu’à moitié.

On nous conseille très fortement de nous rapprocher d’un cardiologue pour faire des examens. A ce moment là, je ne pense pas à moi mais à mon fils; mon tout petit … est-ce que je lui aurais légué une saloperie pareille ?

Il est trop petit pour un dépistage; et puis je me dis que s’il avait eu un soucis ça se serait vu sur les échos, non ?

Et puis je pense à moi. Même s’il y a peu de chance d’être “atteinte”, puisque cela semble toucher que les hommes, je n’ai pas envie de faire un orphelin de plus … alors autant savoir.

La semaine dernière, tata kronenbourg et moi sommes (enfin) allé voir un cardio. A part un légéer souffle au cœur de mon côté : RAS. Notre aorte va bien, et c’est tant mieux.

Aujourd’hui nous allons faire le test d’effort pour voir si nous avons des risques de faire un infarctus.

Alors tiens bon petit cœur; parce que les traitements, les hôpitaux et moi on est pas copains. Parce que je n’ai pas envie de vivre avec épée de damoclès au dessus de la tête … et que je veux devenir une vieille conne pénible.

Ps/ vous penserez en moi en train de faire Kubiac sur un tapis roulant.

 

 

Comments

commentez