Toi qui est resté deux jours avec une sonde et une jolie poche à pipi (classe lors des visites de la famille) , toi qui n’as pas pu t’occuper de ton bébé comme tu le voulais , toi qui à un joli sourire de 15 cm sur le bidon, toi qui a eu envie d’arracher la tête de tous ceux qui ont effleuré ton ventre sans le faire exprès; sache qu’une césarienne sans douleur ça existe.

Crédit : Peter Dazeley

La première fois que j’ai entendu parler de césarienne “sans douleur”, c’est quand Rachida a eu son bébé. Comme je savais que j’avais une chance sur deux de passer par la case Césa quand je voudrais me reproduire, j’avais recherché des infos sur le net … et je n’avais pas trouvé grand chose.

Ces jours ci, j’ai vu plusieurs articles qui parlent de ce sujet (je ne sais pas si c’est la même méthode), d’une “Césarienne du futur” : La Césarienne Extra péritonéale.

Quelle est la différence avec la Césarienne classique ?

 “Dans une césarienne classique, on ouvre le ventre horizontalement, sous le nombril juste au ras des poils du pubis. Pour une césarienne extrapéritonéale, on ouvre la peau au même endroit. En revanche, on ouvre la paroi du ventre dans le sens inverse, si bien que la gaine des muscles n’est pas sectionnée en deux.

On s’abstient également d’ouvrir le péritoine (le sac qui contient l’intestin et qui s’arrête au dessus de la vessie) en passant le bébé sous le péritoine . Grâce à cela, les séquelles et les risques de complications sont moindres qu’avec la méthode dite classique.”

Et les suites ?

Dans le cas d’une césarienne extrapéritonéale, la patiente peut se lever quelques heures après l’opération, son ventre tire beaucoup moins, elle peut s’occuper de son bébé d’autant plus qu’elle n’a pas de perfusion puisque l’on prescrit un produit à dosage unique contre l’hémorragie. 

Elle peut s’alimenter et prendre des forces puisque son intestin et sa vessie n’ont pas été paralysés. Elle peut même prendre une douche dans la mesure où la peau a été refermée avec de la colle étanche au lieu des habituelles agrafes.

La nouvelle mère peut donc jouer pleinement son rôle de maman dès les premières heures.”

Moins de risques, moins de séquelles, alors pourquoi cette méthode n’est pas plus employée ?!! Parce que, selon l’article, la méthode ne s’apprend qu’au contact de ceux qui la pratiquent déjà et ils sont très peu !

Alors là j’ai envie de dire : Mais ils attendent quoi bordel !

Ayant eu la bonne césarienne de mamie, avec tous les inconvénients qui vont avec, avec toutes les douleurs qui l’accompagnent … je ne comprend pas que cette méthode, qui existe depuis des années, ne soient pas plus utilisée.

Pourtant on sais que les risque lors “d’accouchements” par césarienne sont plus important, ils savent (même s’ils ne l’ont jamais ressenti) qu’une majorité de femmes le vivent mal autant physiquement que psychologiquement.

Alors merde, il faut qu’on continue à souffrir alors qu’il y a une solution moins agressive ? 


En même temps je me dis que si tous les obstétriciens sont comme celui que j’ai eu, c’est pas gagné. A savoir et en résumé : “C’est bébé qui compte, vous vous passez après“.

 Peu importait mes vomissements, ma fatigue et le reste; tant que bébé  avait tout ce qu’il fallait … Après “l’accouchement” peu importait ma douleur, seulement soulagée à coup de doliprane (ça ou rien…).

C’est normal que bébé passe avant tout, avant nous, mais de là à être traitée comme des utérus sur pattes; il faut qu’il y est un juste milieu. D’ailleurs le problème vient peut-être tout simplement de la: le respect de la maman. J’ai l’impression que ce n’est pas toujours une priorité.

Que pensez vous de ce type de césarienne ? aimeriez vous en bénéficier (si bien sur l’accouchement par VB n’est pas possible) ?

Source: Graine de Curieux

Comments

commentez