Comme beaucoup d’entre vous j’ai découvert les joies du Télétravail pendant le confinement. Joies étant un bien grand mot étant donné les circonstances. Enfermés, avec un ou deux enfants et les devoirs à gérer (et un chat pénible) difficile d’être motivés à 100% tous les jours. Pourtant, je pense que cette méthode de travail devrait devenir la norme pour plusieurs raisons.

 

Télétravail et enfants = incompatibilité

Ce confinement a été un épreuve pour beaucoup d’entre nous. Je ne parle pas du faire de devoir rester cloîtré, de voir ses sorties et événements sociaux réduits à “faire la queue devant Carrefour” et regarder d’autres êtres humains dans le blanc des yeux, pendant 15 minutes, sans savoir s’ils vous sourient ou vous disent d’aller vous faire voir.

Non, je parle de devoir concilier vie professionnelle et vie personnelle au sens le plus strict et le plus étroit qui existe. Je parle de faire coexister deux rôles qui nous pèsent déjà au quotidien et qui se sont retrouvés entremêlés et amplifiés : salarié et professeur.

Que celui qui n’a jamais soufflé et roulé des yeux en pensant aux devoirs à faire me jette la première pierre ! Alors quand s’est profilé le concept de “continuité pédagogique”, je pense que nous sommes plusieurs millions à avoir eu des sueurs froides.

C’est un fait, travailler et faire cours à ses enfants en même temps c’est totalement contre productif. Et certains n’ont eu qu’une envie, c’est de reprendre le chemin du bureau. 

Mais quand on a un conjoint disponible qui prend le relais, quand on a pas d’enfants ou bien quand on se trouve dans un type de fonctionnement normal, le télétravail prend une toute autre dimension.

 

Télétravail, tous les avantages



Malgré les inconvénients qu’un confinement génère, je me suis rapidement rendue compte que j’étais beaucoup moins stressée. 

Terminée la course matinale

Au quotidien, une matinée type est chronométrée à la minute près. Il faut penser à soi, au gamin, aux embouteillages, tout est calculé, prévu, millimétré. Car qui dit retard à l’école, dit emmerde pour aller bosser. Le moindre couac, le moindre imprévu et c’est le drame !

(Pour remettre dans le contexte : école et boulot à 15 bornes de la maison – autoroute – etc ..)

En confinement, inutile de se lever deux heures avant l’heure de prise de poste (école ou boulot). Pas d’obligations de se préparer immédiatement, pas besoin de surveiller l’heure, de gober ou de zapper son petit dej’ … Pas de galère dans les embouteillages, donc pas d’énervement. 

En fonctionnement normal, donc avec enfant à l’école, le stress est moindre également. 

Un imprévu sur la route ? Un enfant malade au réveil ? Demi tour et on le garde à la maison. Croyez-moi, niveau pression ça y fait énormément. Surtout que dans le privé, les journées “enfant malade” n’existent pas ou peu.

 

Une vraie pause déjeuner

Autre avantage à être à la maison : la pause déjeuner. C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup. 

Bien qu’il soit très pénible de faire à manger trois fois par jour, ne pas avoir à penser à la gamelle du lendemain c’était un gros plus pour moi. Sachant que la gamelle, je l’oublie une fois et demi sur deux ,  ou j’en oublie la moitié … et je me retrouve à devoir acheter un sandwich ou autre joyeusetés qui ne sont bonnes ni pour mon corps ni pour mon budget (et oui, on a pas tous les tickets restau).

Alors manger des bons plats (selon ton niveau de cuisine) fait maison et pouvoir gérer son budget c’est quand même un gros plus.

(En vrai c’était encore meilleur parce que c’était mon mec qui faisait à manger 😀 )

 

 

Une organisation presque à la carte

En télétravail, deux choix s’offrent à toi : tu peux suivre ta journée classique ou bien t’organiser en fonction de tes impératifs du jour (enfants, gars de la chaudière qui passe, téléphoner à une administration lambda ouverte de 14h30 à 15h15)  et de ton rythme naturel de vie.  Tu peux te mettre au travail plus tôt, travailler plus tard, travailler plus longtemps …

tant que le travail et fait et que tu respectes les horaires de réunion téléphonique ou vidéo etc … 

 

 
 
télétravail les avantages

 Un environnement de travail reposant

J’aurais pu dire un environnement de travail reposant, bienveillant, calme, décontracté ….  Nous ne sommes pas tous égaux concernant nos conditions de travail et d’habitation MAIS même si j’ai la chance d’avoir une collègue (qui est aussi une amie) et un bureau loin d’être désagréable, le fait de pouvoir bosser de la maison sur mon petit bout de table à l’extérieur en écoutant la radio, dans le salon avec la musique que j’aime en fond sonore, chez mon mec avec mon mec dans les environs … c’est le bonheur.

Je rajouterai comme autres points positifs, le fait de pouvoir travailler en tenue décontractée, pieds nus, à poil si j’en ai envie. Droite ou affalée, coiffée ou pas. 

 

Des économies non négligeables

J’ai déjà parlé un eu plus haut des économies relatives aux repas du midi.  Si nous n’avons pas la possibilité de pouvoir emmener notre “gamelle” (faute de structure adaptée) , d’avoir des tickets ou une carte restaurant .. le budget bouffe explose rapidement. A raison de 10€ par jour, en moyenne, je vous laisse faire le calcul.

Nous pourrions aussi parler d’économies non négligeables sur l’essence et  les péages.  Et pourquoi pas d’économies sur les fringues et le maquillage ? 

 

Une relation de confiance

Terminée la surveillance, les coups d’œil sur l’ordinateur par dessus l’épaule, les “rapportages” de cette vendue de Martine  au chef, les regards réprobateurs pour les 5 mn de retard (1ère fois en deux ans) ….
 

Qui dit télétravail dit relation de confiance. Pas le choix. 

Ça n’empêchera pas votre boss de téléphoner à 9h pile pour être sur que vous êtes bien réveillé, de vous faire remarquer que LUI il travaille parce qu’il est au bureau mais on peut espérer que dans le temps l’infantilisation cessera. 

 

 
généralisons le télétravail

Télétravail, pourquoi le généraliser ?

Honnêtement, je n’avais pas envie de travailler de la maison 5 jours sur 7 et 24h sur 24. Comme beaucoup, j’ai besoin de bouger et d’avoir des interactions sociales. J’ai donc réussi à négocier, malgré la fébrilité de mon patron, deux jours de télétravail par semaine.

Depuis la fin du confinement j”alterne donc travail en présentiel et télétravail et je n’y vois que des avantages !

En plus de toutes les raisons invoqués ci-dessus, il y a plusieurs avantages (autre qu’économiques) pour les entreprises : responsabiliser leur salariés,  se préoccuper et mettre leur bien-être au premier plan et à terme avoir des salariés plus impliqués, plus détendus, plus productifs et plus impliqués.

Pour la société en général, je vois ça comme un renouveau et une manière de vivre mieux. 

Des gens plus détendus, une routine moins contraignante et des effets bénéfiques qui ruissellent sur ceux qui ne peuvent malheureusement pas travailler de chez eux.

Moins de trafic routier, moins de difficulté pour trouver des places de stationnement, des clients plus avenants car moins pressés par le temps (on supprimera pas les cons mais on peut améliorer les choses), des supermarchés moins bondés aux heures de pointes (puisqu’elles n’existeront quasi plus).

On peut aussi imaginer que des personnes qui sont responsabilisé au travail, dont l’efficacité est reconnue, se comporterons différemment dans la vie de tous les jours. Plus de solidarité et d’initiatives citoyennes à petite échelle.

Louer sa voiture les jours où l’on ne l’utilise pas, faire des repas en commun avec ses voisins etc 

(PS: ce passage va beaucoup faire rire ce qui me connaissent sachant qu’en terme de sociabilité je me situe au niveau bête sauvage).

En bref, un vrai monde d’après tel qu’on a pu se l’imaginer pendant ce confinement. 


 

 

Comments

commentez