Quand nous parlions de notre quartier à des amis, nous mentionnions toujours le fait qu’il était calme, bien “fréquenté”, proche des commerces,  mais surtout qu’il y avait une école juste en bas de la rue; pratique pour nos futurs enfants.

Cela coulait de source que le Mini BN irait dans cette école.

Elle est à 500m de chez nous, en bas de la rue parallèle à la notre, elle n’est pas trop grande; et nous l’avons déjà visité puisque c’est là que nous allons voter. Le Mini BN à même déjà testé le toboggan.

 

carte scolaire

 

Et puis cette année, ça y est, c’est le moment; nous téléchargeons le dossier de pré-inscription à la maternelle. Une fois sur le site de la Mairie, par acquis de conscience noue jetons un œil sur les liens suivants, dont celui menant à la “Carte Scolaire” et là : Surprise !

Notre fils ne dépendrait pas de cette école, mais de celle qui est bien plus loin … à seulement 2 kilomètres et des poussières.

Une fois l’étonnement passé, le dépit prend le relais; nous pensons à l’organisation.

Comme je ne travaille pas, on m’a prévenue qu’il serait sur liste d’attente pour la cantine. S’il n’est pas accepté, cela voudra dire qu’il faudra que je fasse deux aller/retour, à pieds, dans la journée; et que nous auront seulement 30/45 mn pour manger, avant de repartir.

Le mettre à l’école seulement le matin aurait été envisageable, seulement il faut que je cherche un emploi; j’ai donc besoin de temps. Et puis je trouve que l’on tisse plus rapidement des liens quand on reste la journée entière, ça serait dommage de le priver de ça.

Il ne nous reste plus qu’à demander une dérogation.

Nous attendions donc la réponse depuis plus d’un moi, et le verdict est tombé vendredi : refusée.

J’étais tellement abasourdie, que je n’ai même pas pensé à demander la raison. J’avais toujours pensé que la logique était de pouvoir s’inscrire dans l’école la plus proche du domicile … mais apparemment, dans ma commune, ils ont une autre façon de penser. Et surtout, ils ne font rien pour faciliter la vie des parents !

Ça me mine tellement, que j’en rêve la nuit -_-

 

Capture d’écran 2013-06-17 à 09.31.25

 

Il ne nous reste plus qu’à faire appel, si c’est possible. Mais je ne me fais pas trop d’illusions !

D’ailleurs, quand j’ai été inscrire le gnome, alors que je donnais les papiers pour la fameuse dérogation, elle me demandait :

“Mais pourquoi ? puisque vous ne travaillez pas !”

Ben peut-être parce que je compte bien trouver un job dans l’année et que l’on ne peut pas le changer d’école en cours de route … #connasse

Vivement qu’on puisse déménager tiens …
 

C’était mon coup de gueule du lundi

ils nous prennent pour des cons v2

 

Comments

commentez