Allez, je l’avoue, je ne suis pas une mère parfaite … ça vous trou le c*l en bouche un coin hein ?!

Depuis que le Mini BN est né j’apprends à être mère, et comme toute personne en apprentissage je fais des gaffes. Je savais que j’en ferais, mais j’avais peur d’en faire des tellement grosses que quand on a fêté sa première année j’étais vraiment soulagée !







Heureusement, quand on devient mère on nous installe automatiquement un super add-on: l’anticipation. 

 J’ai l’impression que pour la moindre action j’anticipe déjà tout ce qui risque d’arriver, du résultat le plus anodin, à la pire des situations. D’ailleurs des fois je me fais pleurer toute seule en imaginant un truc horrible qui aurait pu arriver, mais qui n’arrivera pas  … Du genre :Je lâche sa poussette deux minutes pour aller prendre une boite de choucroute en conserveje met plus de trente seconde pour choisir celle qui à la plus belle saucisse- pendant ce temps un vil individu prend mon BN et s’enfuit avec lui- j’arrive victorieuse avec ma boîte de la marque Choukipu- mon bébé n’est plus là – je hurle et je me roule par terre – je ne le reverrai plus jamais etc …


Bon, j’exagère un peu (mais pas trop) et puis j’aime pas la choucroute (encore moins en conserve), mais cette super fonction permet d’éviter de faire des grosses boulettes … en revanche, en ce qui concerne les petites, c’est une autre histoire.

Alors les classiques: 

– mettre la couche à l’envers: on l’a tous fait au moins une fois je pense, surtout au début.

– oublier de mettre la couche: moins courant et plus “dangereux”, il m’est déjà arrivé de lui rattacher le body alors que je ne lui avait pas remis la couche … heureusement j’aie eu ces deux fois une illumination de dernière minute.

– le petit coup sur la tête: bon la j’ai honte, mais c’est déjà arrivé qu’en me retournant, en passant une porte, en le prenant au bras trop près d’un mur j’entende un petit “boum”; tellement petit qu’il ne pleure pas, mais assez gros pour me culpabiliser.

– oublier de lui donner son biberon: se rendre compte qu’il est 18heures et que “purée mais j’ai oublié un truc”; regarder son bébé qui mange avec avidité son anneau de dentition comme s’il allait en sortir quelque chose … foncer dans la cuisine et préparer le biberon en catastrophe; culpabiliser quand le même bébé pousse un cri de soulagement. Ben oui mais il avait qu’à pleurer lui aussi …

– couper un peu plus que les ongles: heureusement que j’y vais doucement, j’avais pris un peu de peau dans les ciseau. Il a sursauté et j’ai tout lâché !

– Une dose en trop ou en moins: ben oui quand tu as la tête dans le cul ou quand on te parles pendant que tu compte dès fois tu sais plus … il a donc eu quelques biberons plus liquide ou plus épais que d’autres …

– La Torsion du bras: heureusement que c’est souple ces petites bêtes, parce que des fois quand tu les habille … tu as beau faire doucement … enfin tu vois quoi …

– la limonade dans le biberon: ben oui quelle idée de laisser les deux bouteille à côté ! Heureusement là encore, illumination au moment de mettre la limonade  dans le bib’expresso (je suis pas sure qu’il aurait apprécié).

– le bain sans eau: ben oui, si j’oublie de mettre le bouchon de la baignoire, forcément quand je plonge le bébé dedans il fait la gueule.

Pour certaines j’entends déjà celle qui allaitent au sein se marrer  mais j’men fout ! J’en oublie certainement, au pire j’éditerai plus tard. Et vous, des boulettes ?

Comments

commentez