Le week-en dernier tout était “prêt”, il ne nous restait plus qu’une dernière chose à faire : annoncer à notre fils qu’il allait avoir deux maisons.

 

maison et chat

 

Après plusieurs mois de discussions difficiles, de remise en question, de feintes pour cacher les larmes, les humeurs changeantes et l’éloignement, nous allions devoir faire le plus dur, finalement, annoncer à l’être le plus précieux de notre vie, que la sienne allait changer.

Cela faisait des semaines que je cogitais à la meilleure façon de lui annoncer, que je cherchais, me renseignais. Quels mots choisir pour qu’il comprenne et pour ne pas le traumatiser.

Je pense, finalement, qu’il n’y a pas de bonnes façons. Il va apprendre que ses parents ne s’aiment plus, qu’il ne sera pas entouré par eux deux tous les jours, qu’il va avoir deux maisons. Il faut juste rester simple et naturels.

Dans notre cas, c’est plus facile : il n’y a pas de cris, plus de larmes, pas de trahisons ; la colère et le ressentiment se sont évaporés. Une fois l’évidence acceptée, il était plus simple de tout faire pour que notre fils ne pâtisse pas de la situation.

Nous étions des “amis” et les amis ne vivent pas ensemble; c’est en gros ce que nous lui avons expliqué. Un amour entre parents et enfants cela ne change jamais, ce qui n’est pas le cas pour un Papa et une Maman. On s’aime toujours, mais différemment; et selon cet amour, on habite ensemble ou pas.

Puis nous avons parlé de notre nouvelle organisation, avec qui il vivrait, qui l’amènerai à l’école etc … Nous avons pris sa cousine et sa Tata en exemple; c’était plus simple pour lui.

Nous lui avons demandé s’il était triste, ou en colère … et dit qu’il avait le droit de l’être. 

Nous avons écouté ses remarques et ses questions; et l’avons rassuré en lui disant qu’il pourrait nous en poser autant qu’il le voudrait … même si ce n’était pas tout de suite.

L’après-midi même son papa à déménagé, et nous avons préparé tous les deux, à sa demande, des jouets à amener et laisser chez lui.

Le lendemain, avec sa Tata, il est allé lui rendre visite ; avec son petit sac et ses Doudous.

Ça à été un peu dur la première semaine, dans le sens où il se posait encore pas mal de questions. 

Il a aussi essayé de me tester : “Maintenant doudou il dort dans mon lit, tout seul; et moi je dors avec toi !” , ” Quand j’aurais 4 ans, on pourra un peu se marier”.

Et oui, pour simplifier les choses nous sommes en plein Oedipe ^^

Mais j’ai été ferme et ça s’est bien passé. D’ailleurs il à l’air de plutôt bien le vivre, pour le moment.

Mais je (nous) guette les signes, ceux qui pourraient indiquer qu’il ne va pas bien. J’en ai parlé à la maitresse, pour qu’elle nous “convoque” si jamais elle constate un changement de comportement.

Nous téléphonons à son père le plus souvent possible, et au moins tous les soirs avant le couché. Il sait que s’il le veut et s’il en ressent le besoin, il peut également l’appeler tout seul. Nous avons aussi fêté son anniversaire tous ensemble.

Cette semaine, pour la première fois, il va aller dormir chez son Papa. Il y aura peut-être d’autres questions ou de chamboulement après ça, mais je suis prête à le gérer.

C’est encore tout neuf, et ça ne sera peut-être pas tout le temps facile; mais on l’aime tellement notre poussin ! L’essentiel c’est qu’il le sache, et qu’il se sente entouré.

 

 

Comments

commentez