En ce moment, je me fais rare. Il faut dire que je ne suis pas aidée …

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais mon gentil BN s’est transformé.
Pourtant, on ne lui a pas donné à manger après minuit, on ne l’a pas fait joué avec un oui-ja, il ne s’est pas retrouvé en contact avec une matière radiocative. Non, rien de tout ça.

Pourtant il lui arrive de hurler comme un possédé, de faire des colère comme un Hulk albinos, et se marrer comme un Gremlins quand il fait des bêtises et se fait gronder.

 Alors quoi ? Il nous ferait un terrible two précoce ?

Parce que autant jusqu’à maintenant, j’arrivais à comprendre ce qui n’allait pas … autant là, je sèche.

Mais prenons les problèmes un par un

– Il ne veut plus manger

Il tourne la tête, essaye de jeter l’assiette par terre, pleure dès que la cuillère s’approche … lui qui aimait manger se transforme en mini gourou pro-ana.

On a essayé de le sortir de table sans manger, de le punir, de faire comme si ça ne nous touchait pas et finalement la solution était toute simple : il veut manger comme nous, tout seul et à tous les repas.

Ca, c’est fait.

 – Il ne veut plus dormir

Le matelas à l’air de lui brûler les fesses, il est épuisé mais lutte contre le sommeil, il ne veut plus faire de siestes, ne s’endort que dans les bras ou au mieux quand on reste à côté de lui, il fait des colères impressionnantes …

Notre bébé qui allait chercher ses doudous quand il avait sommeil, qui dormait comme un bébé, qui nous faisait de belles grasse matinées tous les jours, ne dort plus … et nous non plus.

On a essayé de changer les rituels de coucher, de lui lire une histoire, de le rassurer, de lui parler, de le prendre avec nous le matin. Je lui ai relevé son matelas, il prend du camilia et du dolodent (voir du Dolip*ane s’il se frotte la bouche), je lui nettoie le nez … et bien évidement il est tout propre.

J’essaye de le ré habituer à son lit en le laissant jouer dedans l’après midi, seul. Alors oui, un lit n’est pas une aire de jeu, mais si ça peut aider à dédramatiser …

Pour le reste j’ai quelques pistes et début de solutions:

  • une bonne dose de fous rires avant de dormir: ça le détend et ça à l’air de pas trop mal marcher. 
  • Le bercer, comme quand il était tout petit: et le remettre dans sont lit avant qu’il s’endorme, pour éviter les crises. Ça marche rarement du premier coup, mais ça marche.
  • Laisser la porte ouverte : il a déjà une veilleuse et des doudous, mais j’ai l’impression que d’entendre les bruits quotidiens ça le rassure … la preuve, il dort là ^^

Tu l’auras compris, je ne suis pas pour le laisser pleurer pendant des heures. Un peu, mais pas pendant de longues minutes ; et surtout pas quand il s’agit de pleurs d’angoisse.

– Il hurle et tape à la moindre contrariété

Bon ça, je savais qu’on y aurait droit. Ça n’est pas une surprise, mais ça n’en ai pas moins déconcertant et épuisant.

Un « non », une réprimande, un jouet qui ne va pas où il veut, quelque chose qui ne marche comme il veut, et c’est la crise. Et son manque de sommeil n’arrangeant rien, on a une corne de brume sur pattes.

En plus de tout ça, il se prend pour Rocky Balboa … il tape, se tape, se cogne la tête par terre; si ça continue il va devenir aussi intelligent que lui.

Alors là, que faire ? pas grand chose je crois.

Punir quand il tape , ignorer les crises jusqu’à ce qu’il se calme et ensuite essayer de lui expliquer et/ou de comprendre. Pas évidement à cet âge où il ne sait pas encore s’exprimer autrement que par les pleurs et la colère.

Changer de pièce quand on sent qu’on risque de lui hurler dessus; quand on sent qu’on a envie de le taper. Ça ne sert à rien à part à culpabiliser pendant des heures.

 J’essaye de garder à l’esprit qu’il ne le fait pas exprès, qu’il ne sait pas encore s’exprimer autrement, et que c’est un passage obligé … il grandit.

C’est marrant parce que ça parait peu vu comme ça , et pourtant c’est usant. D’autant plus quand tu passes ta journée seule avec lui.

J’avoue que rien que de l’entendre pleurer, ça me donne des nœuds à l’estomac. J’ai aussi moins de patience … mais parce que je m’en veut. Je m’en veut de ne pas le comprendre et de ne pas trouver de solutions.

Bref, en ce moment j’ai les nerfs en pelote et le cerveau en compote. 

Et toi ? tu as déjà été confronté à ça ? des solutions ?

Comments

commentez