Le moment est enfin arrivé. Après presque trois ans passé à la maison à m’occuper du gnome; j’ai enfin quelques heures pour moi chaque matin.

De 8h30 à 11h30, je peux enfin avoir du temps pour mézigue (cf. San Antonio) ! C’est rien, mais c’est en même temps énorme. Pendant ces trois petites heures, je fais des choses pour moi.

 

shopping

 

J’apprécie mes petits déjeuner au McCafé (poke mes likers) , seule, dans le calme. Pas de dessins animés, pas de café avalé en vitesse, pas de petite mains qui s’agrippent à mon bras … Il y a juste moi, mes tartines et mon thé.

J’apprécie de ne pas avoir à parler, à chanter, danser, sortir la peinture/les gommettes/la pâte à modeler; de ne pas ranger, courir au cabinet, nettoyer une bouche ou des mains sales.

Une fois le ventre plein, c’est moi qui choisi le programme.

Shopping ou course, peut m’importe; ce que j’aime c’est ne pas avoir à pousser une poussette; à tenir la main, à surveiller, à rester sur le qui vive pour qu’il ne lui arrive rien.

Pouvoir relâcher son attention, se concentrer sur ce que l’on fait et sur rien d’autre, ça fait un bien fou.

Pourtant j’aime les moment avec mon fils et j’avais peur que cela me manque ; mais je me rend compte que je les savoure d’autant plus maintenant. Et puis il est tellement content d’apprendre et de voir de nouvelles choses (même s’il ne le montre pas encore à l’école) qu’on y trouve notre compte tous les deux.

D’ailleurs là je vais vous laisser, j’ai shopping. Je vais essayer toutes les paires de chaussure du magasin et je pense rester une petite demi heure dans la cabine d’essayage du suivant. Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas pu essayer quelque chose sans devoir faire des acrobaties au dessus d’une poussette, qu’il va me falloir un temps de réadaptation !

Et toi mère au foyer, la rentrée de tes gnomes ça a changé quelque chose dans quotidien ?

 

Comments

commentez