Apprendre à l’aimer … (p*tain d’amour inconditionnel)

J’ai relu il y a peu de temps le récit de mon accouchement. A l’époque je me posais beaucoup de question, notamment « Est-ce que je vais aimer mon fils au premier regard ? « 

Crédit : Dianne Fiumara

Dans les films, les séries, les histoires, dans la bouche des autres mamans, le premier regard est toujours magique, plein d’amour et on aime son enfant d’une façon inconditionnelle dès ce moment là. C’est donc tout naturellement que je me suis demandée si ça m’arriverais aussi.

D’autant plus que je me connais, il me faut du temps; il me faut du temps pour tout, et surtout pour les relations humaines. J’ai attendu 26 ans avant de tomber amoureuse pour la première fois ;il me faut du temps avant de considérer quelqu’un comme un ami;  il me faut du temps avant de faire confiance, avant de « me lâcher », avant d’aimer.


Alors est-ce que ça allait être différent avec mon bébé ; avec ce petit machin qui était dans mon ventre … ce gnome que j’imaginais mais que je ne connaissais pas.

Quand il est né, quand nos regards de myopes ce sont croisés, je l’ai aimé. Je l’ai aimé parce qu’il était mon fils, mon tout petit que je devais protéger, parce qu’il sortait de mon ventre (et parce qu’il était beau aussi).

Puis nous avons commencé à passer du temps ensemble et ça n’a pas toujours été facile. Je n’étais plus moi même, parce que je souffrais à cause de ma césarienne, parce j’étais fatiguée et parce que je découvrais mon rôle de mère.

Je le nourrissais, je le changeais, le lavais, le berçais, mais il ne se passait pas grand chose. Il dormait beaucoup, me regardait sans vraiment me voir …Je n’avais pas l’impression d’avoir d’échanges avec lui; et certains jours je pensais que « pingouin en string » serait aussi capable que moi.


Il m’arrivais d’être en pleurs quand Monsieur B. rentrait le soir, j’étais découragée, j’avais l’impression qu’il ne m’aimait pas ; et surtout je culpabilisais de ne pas ressentir cet « amour inconditionnel ».

Oh je l’aimais; il ne manquait pas de bisous, d’attention de câlins, mais ce p*tain « d’amour inconditionnel », je ne le ressentais pas.

Et puis les mois on passés, il était de plus en plus éveillé, il gazouillait, rigolait, son caractère à commencé à se dessiner. Je lui parlais beaucoup plus, nous avions de véritables échanges …

 Nous avons appris à nous connaitre, et j’en suis tombée amoureuse.

En le regardant rire je me disais que je ne laisserai jamais personne lui enlever sa joie de vivre et son insouciance. En l’entendant pleurer je me disais que je ne laisserai jamais personne lui faire du mal. J’ai souffert avec lui, pleuré avec lui; mon cœur s’est brisé à chaque fois qu’il a eu mal et il a fondu à chacun de ses sourires … Je pourrais mourir pour lui ou tuer pour lui.

Ah ben oui… ça y est … enfin ! Ça doit être ça l’amour inconditionnel ! Il m’aura juste fallut quelques mois de plus qu’à d’autres.

A moins que ça aussi ça soit un mensonge ? Comme l’instinct maternel par exemple … Est ce que vous avez ressenti cet amour dès le premier regard ou plus tard ? vous en pensez quoi ?





Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

commentez

11 Comments on Apprendre à l’aimer … (p*tain d’amour inconditionnel)

  1. cacaboudin
    17 avril 2012 at 8 h 01 min (6 années ago)

    Je pense comme toi.le premier regard est plein d’amour,on se decouvre,mais il m’a fallu un peu de temps pour que la relation d’amour inconditionnel s’installe.et pour mes deux accouchements.certaines diront que c’est a cause de la cesarienne(deux pr moi)car tu n’es pas « entrée en connexion »avc ton enfant au moment de l’accouchement…moi je pense juste que c’est comme pr le coup de foudre.tout le monde en parle,tres peu l’ont reellement vecu,beaucoup s’imagine l’avoir eu.tout ce qui compte c’est d’aimer ses enfants et peu importe quand et comment ca se passe.

    Répondre
    • Unbb trente
      18 avril 2012 at 21 h 46 min (6 années ago)

      exactement !

      Après c’est vrai que la césarienne y fait peut être un peu, mais ça on ne le saura malheureusement jamais :/

      Répondre
  2. 17 avril 2012 at 8 h 31 min (6 années ago)

    Exactement pareil. Je l’aime de cet amour là, maintenant qu’elle a 6 mois… C’est allé crescendo et c est maintenant que je ressens vraiment ça, pas au premier regard. Certes c’était hyper émouvant cette rencontre. Et pourtant j’ai accouché par vb hein 😉

    Répondre
    • Unbb trente
      18 avril 2012 at 21 h 46 min (6 années ago)

      ah ben voilà, tu réponds à mon interrogation du dessus :p

      Répondre
  3. magicitrouille
    17 avril 2012 at 16 h 49 min (6 années ago)

    Je suis réconfortée de lire ces mots, moi qui ai hâte d’être enceinte, mais avec toutes les craintes que l’on peut imaginer pour la suite de l’aventure.
    Merci d’expliquer et de décrire les moments de découragement et d’abattement qui existent bel et bien.

    Répondre
    • Unbb trente
      18 avril 2012 at 21 h 48 min (6 années ago)

      oh ben de rien !
      C’est normal d’en passer par là, on est pas parfaite, on apprends … il ne faut pas se mettre la pression et ne pas hésiter à demande de l’aide si besoin.

      Répondre
  4. mitaine
    17 avril 2012 at 20 h 09 min (6 années ago)

    heu bin je veux pas venir faire la « maman parfaite » mais j’avoue que moi, je l’ai ressenti immédiatement cet amour. Vraiment. Je pense aussi que le fait d’avoir eu une grossesse très difficile m’a bien « aidé », quand dés la première echo tu tombes sur un gros c*n qui te sors « ca sera un oeuf clair » t’es déjà en panique, mais quand à presque 5 mois de grossesse passés(a gerber, entre autres) on te sors que le tritest est mauvais que ca va etre une amniocentèse et que tu risques de perdre ton enfant, ca fait cogiter serieux… mais elle et moi on avait déjà une sacré relation, car c’est ce jour là, le jour où j’ai su que j’allais passer l’amnio, et que je pleurais comme une hystérique, qu’elle a choisi de me rassurer et de me donner ses premiers coups… un accouchement très difficile, apres une hospitalisation pour cause de pleinsdetrucsquinevontpas , et le tout qui se termine en cesarienne d’urgence… bin ouai, quand je l’ai vu, purée, j’ai su toute de suite que ma vie ne serait plus pareille, et je l’ai aimé comme jamais je n’aurai pensé aimer. Et le mode super-glue en option + a bcp aidé aussi à tout ca… mais ca, c’est à chacune de voir et de ressentir comme elle peut, ma foi!

    Répondre
    • Unbb trente
      18 avril 2012 at 21 h 51 min (6 années ago)

      C’est super émouvant ce que tu écris. Ca n’a pas du être facile tout ça et je trouve ça magnifique que tu ai pu ressentir cet amour dès votre première rencontre.

      Répondre
  5. Dodo
    22 avril 2012 at 11 h 26 min (6 années ago)

    très beau billet. Tu m’as mis les larmes aux yeux.
    Comme toi, j’ai aimé mes enfants au premier regard mais c’est en apprenant à les connaître, à les comprendre que j’en suis devenue folle! 😉

    Répondre
  6. Estamillia Lamilium
    14 décembre 2012 at 15 h 59 min (5 années ago)

    j’ai eu l’impression que c’était encore plus tordu que ça pour ma puce…
    d’un côté j’étais hyper fusionnelle avec elle, d’un autre, j’ai eu la même impression que celle que tu décris, d’apprendre à l’aimer, aimer qui elle est, qui elle devient, et pas juste le fait que se soit ma fille…

    Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Apprendre à l’aimer … (p*tain d’amour inconditionnel)

  1. […] puis les semaines ont passées et ils ont appris à se connaitre ; comme on à appris à se connaitre, lui et moi, dans ses premiers jours de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *